Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 février 2012

Polémique sur l'abattage des animaux : qu'on applique la loi française, point barre.

        La polémique enfle, se développe : pourtant, il y aurait une façon d'éviter tout « problème », et ce serait, tout simplement, de respecter la loi (pour les uns), de la faire appliquer (pour les autres) : mais ce serait, probablement, trop simple...

        Or, que dit la loi ? Elle est formelle : l’étourdissement préalable est obligatoire, en France : si on commence par ne pas respecter une loi,  laquelle sera la suivante ?.....

        Voici deux réactions à l’actuelle querelle insensée sur l’abattage, puisque querelle et problème il y a :

1. Les artisans-bouchers d’Île-de-France :

 http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/restaurati... 

2. 39 Député(e)s ont déposé un projet de loi « visant au respect de la réglementation européenne pour la production de viande provenant d’animaux abattus sans étourdissement » 

http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/propositions/pio...

        On aurait tort de ne pas prendre au sérieux cette "affaire" : on a vu, dans l'Histoire, bien des développements ultérieurs désagréables (manions l'euphémisme...) qui n'auraient pas eu lieu si, dès le début, une main ferme, et qui ne tremble pas, avait mis bon ordre au(x) trouble(s)....

Commentaires

Ce n'est pas une question religieuse mais tout simplement économique. Pratiquer deux types d'abattage coûte plus cher car - comme le disait un professionnel - il faut à chaque changement nettoyer les installations et cela prend du temps.
D'autre part, que faire de la partie postérieure des animaux abattus rituellement ? La jeter ou la mettre en vente ?
La solution à ce problème est dans le respect, des procédures d'abattage, de la déontologie professionnelle et du consommateur qui doit être informé de la provenance de la viande qui lui est proposée.

Écrit par : Baphomet | samedi, 25 février 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire