UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le nouveau livre de Reynald Sécher : "Vendée, du génocide au mémoricide"

        Reynald Sécher présentera son nouvel ouvrage les 1er et 2 octobre prochain (voir toutes les informations dans la note suivante...)

secher du genocide au memoricide.jpg

"Par le plus grand des hasards, j’ai effectivement découvert le dossier original du plan d’extermination et d’anéantissement de la Vendée signé par les membres du Comité de Salut Public, notamment Robespierre et Carnot...."

Les Editions du Cerf, 24 euros

 

Présentation de l'éditeur :

Reynald Secher et le mémoricide

        ”Le livre que Reynald Secher va publier à l’automne est d’une double importance. Il aborde dans une première partie la question du génocide commis contre la Vendée et une partie de l’Ouest de la France par la Convention et le Comité de salut public en 1793-1794. Il s’intéresse en particulier à tous les documents qui montrent le caractère volontaire, systématique, organisé des massacres de masse, qu’il s’agisse des deux lois d’extermination votées par la Convention en 1793, des ordres envoyés par le Comité de salut public aux représentants en mission (Carrier, etc.) et aux généraux (en particulier Turreau) chargés de ces massacres et aux rapports circonstanciés envoyés par ces derniers à leurs commanditaires.

        La volonté d’extermination de la part du pouvoir et la désignation précise de populations à massacrer non pas pour ce qu’elles ont fait mais pour ce qu’elles sont - fondamentales pour la définition d’un crime contre l’humanité comme génocide - sont parfaitement établies. Dans sa seconde partie, Reynald Secher aborde une question encore largement ignorée des analystes, en particulier des historiens (sans parler des historiens de la Révolution française qui, dans l’université, sont largement sous l’influence communiste): le mémoricide.

        Il souligne, par de nombreux exemples concernant la Vendée, combien les bourreaux, leurs descendants et leurs ”ayant droit” politiques républicains ont tout fait depuis 1794 non seulement pour effacer les traces de leurs crimes, mais pour contraindre les descendants des victimes à refouler le souvenir du traumatisme individuel et collectif. Jusqu’à obliger ces victimes à fêter le bicentaire de la Révolution ... et à faire figurer sur l’Arc de Triomphe de la place de l’Étoile le nom du général Turreau, l’exécuteur des basses oeuvres. On l’aura compris, Reynald Secher ouvre, avec la question du mémoricide, qui touche tous les génocides, - une énorme question historique. ”

* Le site de Reynald Sécher :

http://www.reynald-secher-editions.com/

* Musée de la Chouannerie, de la Vendée et des Guerres de l’Ouest 2011 - Bois du Bégo - 56340 PLOUHARNEL - FRANCE - 02.97.52.31.31 - 06.07.17.52.71 :

http://www.musee-vendee-chouannerie.com/

 

Commentaires

  • Il serait intéressant que notre ami Stéphane Bern nous offre un
    "Secrets d'histoire" à ce sujet, ceci permettrait également
    d'évaluer le sens critique de notre télévision publique.

  • Le public français est à ce point gavé de culte républicain et de bobo-gauchisme que je me demande si une émission de M.Bern sur le sujet aurait vraiment quelque résonance dans le public.

  • La République et ses "honnêtes gens" finiront-ils par reconnaître le GENOCIDE VENDEEN.
    Tout comme sous STALINE et HITLER, des personnes:hommes,femmes,enfants, ont été massacrées: leur tort: EXISTER

  • La vérité (la connaissance) conduit au raisonnement qui induit l'esprit(l'intelligence) "Fénélon". M. Secher pense à juste titre que les Français n'aiment pas l'histoire, parce qu'elle est tronquée par les républicains à des fins partisannes. Comme c'est juste et nous sommes devenus depuis 1791, un peuple inintelligent, refusant de connaître nos deux mille cinq cent ans d' histoire. Nous sommes un aggloméra d'individus sans identité. Nous espérons encore en silence, mais nous ne sommes déjà plus rien.

  • EHLB sous-estime à mon avis le public français qui semble au
    contraire plutôt lucide sur les vertus dites républicaines,
    l'angélisme vert, et le sectarisme rouge.

  • Un livre remarquable, qu'il faut diffuser au plus grand nombre !
    Il a été présenté en avant-première aux Journées de la Mémoire, les 1er et 2 octobre. Voici le lien vers le compte-rendu de cet événement : http://guerredevendee.canalblog.com/archives/2011/10/03/22223069.html

Les commentaires sont fermés.