UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Claude Guéant a "choqué". Mais, au fait, pourquoi y a-t-il 80.000 comoriens à Marseille ?....

       Dans tout ce que l'on compte de politiquement/historiquement/moralement et n'importequoiment correct, on s'étrangle, on frôle l'infarctus, voire, carrément, l'AVC. Pourquoi ? A cause de Claude Guéant. Et qu'est-ce qu'il a fait, ou dit, Claude Guéant ?

       Horreur et damnation : il a osé, oui, il l'a fait : il a "choqué". Choqué : le mot est écrit plusieurs fois, en différents caractères, dans différents propos de différentes personnes, mais toutes unanimes sur ce point : Claude Guéant a "choqué" !

       Bien. Mais, dira-t-on, pourquoi, et en quoi ?

       En ceci : il a dit "Il y a une immigration comorienne importante, qui est la cause de beaucoup de violences. Je ne peux pas la quantifier". 

immigration,marseille,roumains,roms,tonneau

Souriez, vous êtes à......

         En tout cas, pour ce qui est de la communauté comorienne à Marseille, La Provence, "choquée" évidemment, se charge de la quantifier : François Tonneau parle de "la communauté qui compte quelques 80.000 âmes, résidant pour l'essentiel dans les quartiers Nord".

         Et si, en réalité, le "choc" - puisque choc il y a, ou il doit y avoir... - si le choc, donc, était là : mais pourquoi donc, pour quelles raisons, 80.000 comoriens à Marseille ? Quelles justifications trouve-t-on à cette hallucinante proportion d'habitants d'un pays dans une ville d'un autre pays ?

        On sait que tous les chiffres offciels concernant l'immigration sont interdits de publication; on se demande même, d'ailleurs, vu l'état de pétaudiérisation très avancée dans lequel le Système a mis notre pauvre société, si quelqu'un sait, ou est capable de dire, combien il y a de personnes arrivées de fraîche date à Marseille, en particulier, et en France, en général...

        Mais, il n'y a pas si longtemps, la même Provence parlait de "200.000 musulmans vivant à Marseille". Faut-il y ajouter les Comoriens ?

        On nage en pleine folie, en plein surréalisme : là doit être le vrai choc, dans cette délocalisation insensée de population, et non dans ce qu'a dit un ministre d'un gouvernement qui, au moins en partie, ne doit même pas avoir lui-même une connaissance tout à fait exacte du phénomène migratoire dans son ampleur. Et dans sa démence....

PS : Deuxième chose : toujours sur le même sujet, et sur la même page 3, Guéant a, d'après le même journaliste, aggravé son cas. Il a osé dire, ce que tout le monde sait, qu' "une partie des délinquants roumains qui sont interpellés sont des mineurs, le plus souvent exploités par des adultes". Horreur et indignation du même tonneau du même François Tonneau : "(les propos du ministre) vont à l'encontre des droits de l'enfant en France" ! Mais Tonneau ne dit pas en quoi. Il l'affirme, et puis c'est tout, cela lui suffit. 

Et le droit des français en France ? Il y a pensé, François Tonneau, au droit des français à vivre dans des villes sûres et propres et "vivables", eux qui sont de plus en plus écrasés par des impôts de plus en plus lourds, et qui payent des Taxes d'Habitation et des Taxes Foncières qui sont chaque année en forte augmentation, jusqu'à devenir démentielles, alors qu'ils vivent dans des villes dont plusieurs quartiers sont franchement invivables ?

         Il y a pensé, François Tonneau ? A la lecture de l'article, on dirait que non...  

Les commentaires sont fermés.