Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ne pas oublier l'action du Système, issu de - et au service de - la Nouvelle Religion....

        Ou : réflexion(s) sur deux réflexions...

        Setadire a partagé l'Humeur de notre note (sur JMJ/Ramadan), tandis qu'Elec 13, qui admet l'inculture et l'hostilité d'une part notable des médias, a préféré revenir sur l'état d'esprit des chrétiens, à qui il conseille vertement de se montrer plus musclés. Il n'a pas tort lorsqu'il écrit :

        "Ce que sont les journalistes des grands médias a été dit et redit. Hostilité au christianisme et, pour une part grandissante, inculture généralisée font ce que nous savons. C'est une banalité.
Mais que valent les Chrétiens ? Que vaut leur clergé, que valent, pour une très large majorité, leurs évêques ? A la télé, ce sont les rabbins et les musulmans qui affirment le plus clairement et le plus courageusement leurs identités. Nos évêques s'y font plus plats encore que les journalistes ...
Si les Chrétiens veulent être entendus, qu'ils commencent par changer de peau plutôt que de gémir, comme s'ils étaient devant le Mur des Lamentations."

        En effet, on aura tout intérêt à ce que "les chrétiens" se montrent plus fermes et plus résolus, et surtout leurs clergé, et leurs évêques...

        Il ne faut cependant pas sous-estimer le fait que l'état des chrétiens et du christianisme, aujourd'hui, en France, peut aussi s'expliquer par des facteurs extérieurs au christianisme. Depuis le XVIIIème et les Lumières, seule l'Eglise catholique et le Christianisme, en tant que tels, sont attaqués d'une façon frontale et à mort, pourrait-on dire. Après l'épisode révolutionnaire, mais surtout avec la prise du pouvoir par la République idéologique, en 1875, nous avons, de fait, depuis près de 140 ans, un Système à la tête de l'Etat dont le but est de réaliser définitivement la Révolution : c'est-à-dire d'effacer toutes traces de toutes racines, de tout ce qui précède, de tout ce qu'il y avait avant. "Avant", c'est-à-dire avant la Révélation de la nouvelle religion républicaine : les racines historiques et culturelles, bien sûr, mais aussi politiques (la Royauté) et, surtout, et définitivement, spirituelles : le christianisme. ...  Une Nouvelle Religion Républicaine, dont a parlé explicitement Jacques Chirac, qui savait très bien ce qu'il disait et ce qu'il faisait lorsque, encore Président de la République, il prenait l'image des Colonnes du Temple, pour évoquer les textes de 1905... "Mon but est d'organiser l'humanité sans dieu et sans roi", disait Jules Ferry à Clémenceau : Ferry avait, au moins, le double mérite de la franchise et de la plus extrême clarté!....

        Alors, certes, les catholiques ne sont pas, et ne seront jamais assez "clairs et courageux", comme la fait remarquer justement Elec 13. Mais cela ne vient-il pas aussi (surtout ?...) de cette formidable campagne aussi insidieuse que totale, et permanente, du Système contre la religion chrétienne ? Maurras disait qu'on ne construit pas sous un bombardement : c'est depuis 1875 que le christianisme est bombardé, de tous les côtés et de toutes les façons : n'avons-nous pas là, sinon la seule, du moins une autre explication de la faiblesse actuelle du christianisme en France, à mettre à côté de la tiédeur que signale Elec 13, encore une fois à juste titre ?...  

        La question, en soi, n'est évidemment qu'une hypothèse d'école, mais : où en seraient le boudhisme, ou l'Islam, ou n'importe quelle autre théorie, Religion ou école de pensée à qui aurait été livrée, pendant 140 ans, une telle guerre sans merci ? 

        On peut d'ailleurs faire la même remarque pour le Royalisme et les royalistes : notre faiblesse actuelle viendrait-elle seulement de notre tiédeur, et de la tiédeur de ceux qui nous ont précédés ? Ou est-elle, aussi, le résultat des efforts pour survivre de cette République qui, si elle gouverne mal, se défend bien ?  Et qui a su, dans l'histoire, montrer la diversité de la palette des moyens dont elle n'a pas hésité à se servir : de la Terreur et du génocide des origines, à la conspiration du silence depuis l'avantage acquis en 1945... 

         Finalement, après tant de temps, ce qui est miraculeux c'est qu'il y ait encore du christianisme et des chrétiens. Et, si l'on élargit le problème, du royalisme et des royalistes. C'est cela qui, en somme, ne laisse pas d'étonner...

         Même si on n'en fera jamais trop pour que les uns et les autres "affirment le plus clairement et le plus courageusement leurs identités"....

Commentaires

  • Je suis bien-sûr d'accord avec lafautearouuseau sur la responsabilité ou coresponsabilité du "Système" dans la situation actuelle non seulement du christianisme mais de la société en général ... Du moins celle que nous aimons.

    Mais lorsqu'on l'aura établie et proclamée sera-t-on bien avancés ? Faut-il donc attendre de lui qu'il comprenne et qu'il s'amende ? Devons-nous attendre qu’il le fasse comme de sages petits enfants ? Nous risquons d’attendre longtemps.

    Aucune des institutions et composantes du Système ne prendra jamais, me semble-t-il, la défense ni du christianisme ni des traditions profondes constitutives de nos nations. Au contraire, ils ne feront que poursuivre leur œuvre destructrice.
    Alors, les citoyens, les institutions, les communautés encore vivantes deviennent bel et bien responsables de leur destin. Et si le sens de la responsabilité, la culture, le courage, la volonté leur manquent comment s'attendre à autre chose que ce à quoi nous assistons aujourd'hui ?

    Rentrant de quelques jours de vacances, je vois pourtant que l'analyse et la discussion se prolongent sur lafautearousseau. C'est une raison d'optimisme non négligeable car il se pourrait bien que nous ne soyons plus seuls en France et en Europe à penser comme nous le faisons ...

  • Oui nous sommes attaqués par une propagande jacobine,depuis longtemps,deux siècles;et nous disons nous les chrétiens actifs,sur le terrain(miné par l'inculture et le consumérisme):"les chiens aboient,la caravane passe"...Bien souvent,ceux qui critiquent ne connaissent pas l'état d'esprit(sain-t-) de ceux et celles qui redonnent des repères aux ados en leur expliquant qu'ils doivent apprendre l'histoire de leur région,de leur pays,de protèger notre belle langue française.Ce sont souvent des chrétiens non pratiquants,connaissant peu la longue aventure de l'humanité depuis les prophètes puis Jesus,qui nous attaquent.c'est pareil avec le royalisme...Si les français savaient l'histoire de leur province,comment les rois ont construit leur pays,ils seraient tous royalistes.Tout cela ne s'est pas accomplit sans la Foi:tous les arts ont la marque du Christianisme,peinture,sculture,architecture ect.Mes amis,ne faites pas le jeu de nos détracteurs:confiance,paix,joie.

Les commentaires sont fermés.