UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DSK/Accusations de Luc Ferry : "nihil novi sub sole", et pas de "régénéré" à l'horizon....

         Comme on est loin des promesses des origines !... Mais justement :

        "Ce qui était inadmissible et fou, ce qui est et reste la corruption fondamentale, substantielle, de tout système politique issu de l’idéologie révolutionnaire, c’est, en soi-même, la prétention à changer radicalement l’homme et la société, à engendrer, en un sens quasi-religieux, un homme nouveau, quand il apparaît si difficile de seulement vouloir l’améliorer un peu …"

        Voilà ce que nous écrivions ici-même, le 5 février 2009, en réaction à "l'affaire Kouchner"...

ferry,kouchner,pédophilie,dsk

 Sur le plateau de Canal +, lundi 30 mai...

Les "Grands ancêtres" l'avaient pourtant promis : ils allaient "régénérer" la France... Deux siècles après la Révolution, et après plus de 135 ans de République, héritière de cette Révolution, toujours pas de régéneration en vue....

        Nous n'allons donc pas re-écrire ce que nous avons déjà dit, en nous contentant de changer simplement les noms, les dates et les lieux. Étant donné que le fond de notre réaction, mi amusée, mi désabusée, est exactement la même qu'hier, pour les affaires d'aujourd'hui - qu'il s'agisse de DSK ou de cet "ancien ministre" évoqué par Luc Ferry pour ses agissements au Maroc...

        Nosu nous bornerons à prendre acte de ce qui se passe, et à relever ces nouveaux exemples de la faillite des promesses des origines faites lors de la Révolution, dont les tenants de la République idéologique d'aujourd'hui sont les continuateurs.

        Constater l'abîme qu'il y a entre les promesses de régénération faites par les "grands ancêtres" et les actes commis par leurs descendants/héritiers d'aujourd'hui se révèle être un petit jeu fascinant : comme le dirait Anatole France, "on (y) goûte un plaisir philosophique..."

        "...Des turpitudes et des ministres corrompus, des enrichissements personnels scandaleux, il y en a eu à foison pendant les mille ans de Royauté. Ce n’est donc pas là-dessus qu’il faut, en soi, attaquer le système actuel. Mais c’est sur ce fait précis que la révolution a échoué à changer l’Homme et le monde; que sous la République, issue de la Révolution tout continue comme avant, question corruption, et même avec une échelle démultipliée ; et que donc, de ce point de vue là, la révolution n’a servi à rien, et les faits se sont chargés de contredire Robespierre, Danton et les Conventionnels qui voulaient régénérer la France, et qui n’ont rien régénéré du tout..."

PS : en PDF, pour mémoire, en quelque sorte, la note du 5 février 2009 : affaire Kouchner.pdf . 

Les commentaires sont fermés.