UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans Politique Magazine, Hilaire de Crémiers a lu pour nous... : le dernier Mattéi (1/2).

            Alors que, dans lafautearousseau, nous sommes en plein dans la publication des extraits de son remarquable Le regard vide. Essai sur l'épuisement de la culture européenne, Jean-François Mattéi sort un nouvel ouvrage, Le sens de la démesure. Abondance de biens ne nuit pas !....

            Hilaire de Crémier l'a lu, et le présente, dans Politique Magazine du mois d'octobre (n°78).

            Il est animé du même esprit que nous: donner envie à un maximum de personnes de lire Mattéi, "qui n'a jamais si bien mérité la dignité de son titre", comme il le fait remarquer avec justesse.

            Comme nous le disons à chaque fois, il faut être reconnaissants à Jean-François MATTEI d’avoir écrit ces ouvrages. Il faut les lire et les relire, les méditer, en faire un objet de réflexion et de discussions entre nous. Car il y dit, un grand nombre de choses tout à fait essentielles sur la crise qui affecte notre civilisation – et, bien-sûr, pas seulement la France – dans ce qu’elle a de plus profond.  

 La réflexion de Jean-François Mattéi nous paraît absolument fondamentale (incontournable, comme on dit aujourd'hui, dans le jatgon...), car il serait illusoire et vain de tenter une quelconque restauration du Politique, en France, si la Civilisation qui est la nôtre était condamnée à s’éteindre et si ce que Jean-François MATTEI a justement nommé la barbarie du monde moderne devait l’emporter pour longtemps.

HILAIRE DE CREMIERS.png
H1.jpg
H2.jpg
H3.jpg

Les commentaires sont fermés.