UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Baisser le nombre de fonctionnaires, pour baisser les impôts.....

          A Toulon, le Président a ouvert une perspective……

          Il a évoqué la disparition possible de la Taxe Professionnelle, si l’on supprimait un échelon. L’échelon visé étant bien sûr le département.

          On sait notre point de vue sur le sujet (1) , et combien nous sommes favorables à la suppression des départements, pour de nombreuses raisons.....

est-on si surs.JPG
 C'était "avant", ou "aujourd'hui" ?...

          D’abord pour faire des économies, qui sont devenues plus qu’indispensables : tout simplement vitales ! Ensuite parce que ces créations républicaines ont été décidées en haine de notre Histoire et de nos Racines, pour mieux conformater la population, et mieux la dominer dans des cadres nouveaux, cassant les solidarités et les héritages de l’ancienne France. Ouis mais voilà, trop petits, ces départements gênent la constitution de Régions ou Provinces suffisamment fortes, et aux dimensions suffisamment importantes pour rivaliser avec nos compétiteurs : or la constitution de ces Régions capables de rivaliser avec nos concurrents extérieurs est vitale pour notre économie; les départements nous ont donc fait perdre deux cents ans puisque, peu ou prou, les nouvelles Régions reprennent et reprendront grosso modo et dans les grandes lignes, le tracé des anciennes Provinces……

          Mais revenons-en à l'autre aspect des propos du président : il est allé assez loin en qualifiant cette Taxe Professionnelle d’impôt idiot, puisque revenant de facto à taxer ceux qui avaient envie d’entreprendre, ce qui est tout à fait vrai. Et donc, dans son esprit, si l’on arrive à supprimer un échelon dans l’ahurissant millefeuille de la sur-administration républicaine, on pourra envisager la disparition progressive de la Taxe Professionnelle.

         Mais si le président a raison, et si nous l'approuvons sur ce point, ce n’est pas seulement la Taxe Professionnelle que l'on peut envisager de supprimer. Il y a aussi deux autres impôts, idiots et injustes, à la suppression éventuelle desquels on pourrait réflechir : l’ISF et la Taxe d’Habitation.

         Et là aussi, on pourrait peut-être y arriver si on en finissait avec cette absurde et mortifère sur-administration : car pourquoi paye-t-on tant d’impôts, en France, si ce n’est en bonne partie pour payer – mal d’ailleurs…. - ces masses aberrantes de fonctionnaires, en surnombre archi-évident….. Eh, oui ! : si les français payent beaucoup (trop !) d’impôts c’est aussi et en grande partie parce qu’ils ont beaucoup (trop !) de fonctionnaires…..

         Idiot l’ISF , car deux fortunes s’expatrient chaque jour en moyenne pour échapper à cette aberration que nous sommes la seule grande économie en Europe à conserver.

         Injuste la Taxe d’Habitation car plus personne, ni dans les Ministères concernés ni ailleurs, ne peut dire comment elle est calculée, ni quelles injustices et aberrations elle recouvre (2). A Marseille , par exemple, un foyer sur deux ne la paye pas : il est évident que la mairie se « rattrape » sur l’autre foyer, qui du coup paye « plein pot » ! Et le cas de Marseille n’est évidemment pas unique (3)... Or on pourrait agir par le biais de la DGF par exemple (Dotation Globale de Fonctionnement), que l'Etat verse annuellement aux Communes. Si cette dotation était substantiellement ré-évaluée, l'Etat ayant beaucoup moins de fonctionnaires à rémunerer, les Communes ne seraient plus autant dans l'obligation de chercher des moyens ailleurs : par exemple dans une Taxe d'Habitation devenue injuste et excessive dans ses taux, et donc indéfendable.

          Et de toutes façons, que l'on prenne le problème par le bout que l'on voudra, il n'est que sûr et certain que si la France cessait d'être à ce point sur-administrée, les économies réalisées dégageraient d'énormes marges de manoeuvre, comme on dit, et que beaucoup de choses deviendraient possibles. Alors, rêvons un peu.....

 (1) : Voir les deux notes « En finir avec les départements : une idée qui progresse..... » et « En finir avec les départements ? L'exemple pourrait être donné par le Grand Paris: un rapport intéressant nous vient du Sénat.... » dans la Catégorie « France : politique Intérieure… ».

(2)  : On se souvient que, alors Ministre de l’Economie et des Finances, Laurent Fabius avait pris parti publiquement pour la suppression de la Taxe d’Habitation....sans oser cependant, ou sans pouvoir, mettre son idée en application.

(3) : Heureusement –soit dit en passant…- que le deuxième mot de la devise républicaine est Egalité ! Qu’est-ce que ce serait, sinon ! 

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL