UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les lamentations de Maxime Gremetz...

           Par un de ces télescopages dont l’actualité a le secret, peu de temps après qu’on ait appris la vente du siège du FN à Saint Cloud on apprenait la mise en location de deux étages de l’immeuble du PC. Rêvons un peu : commencerait-elle à refluer, la vague révolutionnaire, ici aussi ?  

          Evidemment, c’est encore bien modeste : on en n’est pas encore au Pékin ultra-patriote et ultra-nationaliste, qui vante cinq mille ans d’histoires chinoise sans un seul mot pour Mao; ni au Moscou qui canonise le tsar assassiné. Mais bon, malgré tout, un signe fort a été donné : le PCF a trouvé locataire pour le deuxième étage de son immeuble emblématique de la place du Colonel Fabien, car ce siège - parlons clair -ne sert plus à rien. C'est quand même révélateur, c'est nouveau, et c'est une évolution qui n'est pas anodine...   

          C'est au lendemain de l'élection présidentielle (1,93% pour Marie-George Buffet) et des législatives de 2007 que le Parti communiste, menacé de faillite, avait décidé de louer deux des six étages du-dit immeuble.

          Mais cette location, après la vente de l'immeuble de L'Humanité à Saint-Denis, est de nature à déprimer certains cadres. "Cela montre qu'on est obligé de vendre et de louer les meubles du grand parti communiste. On loue un étage, puis deux, et après ?", s'inquiète le député Maxime Gremetz …

On le comprend : s'il se réfère à ce qui s'est passé en Russie, imaginez qu'il ait eu, en songe, comme une sorte de prémonition : et si on allait finir, ici, comme ça a fini là-bas ?  Canoniser Louis XVI comme on a canonisé le Tsar ? On comprend que Gremetz ait des sueurs froides...

Les commentaires sont fermés.