UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Robert Redeker déçu par la justice française...

           Le philosophe Robert Redeker s'est déclaré "déçu" par le jugement condamnant à six mois de prison avec sursis et 750 euros d'amende l'homme qui l'avait menacé de mort.

           C'était, on s'en souvient, à la suite de sa tribune, critique envers l'Islam, qu'il avait fait paraître dans Le Figaro...

          "On peut se demander -écrit-il- si un verdict d'une telle clémence n'est pas un encouragement pour ceux qui voudraient se livrer à ce type d'intimidation. Ce type de jugement fait peser un risque de banalisation des menaces de mort".

          On ne peut qu'approuver ces propos.

          Le prévenu, un Français d'origine marocaine âgé de 26 ans, a été reconnu par le tribunal correctionnel coupable de "menace de mort matérialisée par écrit, images ou autre objet commise en raison de la race". Il devra également payer 150 euros de dommages et intérêt. Pour Robert Redeker, ce jugement est sans commune mesure avec ce qu'il traverse depuis bientôt deux ans.

    "Je ne peux plus enseigner, j'ai vendu ma maison, je vis dans une résidence tenue secrète, mon épouse doit prendre des précautions, mon fils est en internat. Et je dois être protégé en permanence".

    Nous avons souvent écrit ici même que nous attendions "le jugement des Juges..."

Les commentaires sont fermés.