UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fillon, toujours vrai.....

570808206.jpg

          Le déficit public s'établit à quelque 40 milliards d'euros et la dette à plus de 60% du PIB. François Fillon a choisi de pointer la cause véritable "du" mal républicain:

          "Un pays qui dépense plus qu'il ne gagne, qui vit artificiellement au-dessus de ses moyens, est un pays moralement faible, économiquement vulnérable et socialement suicidaire", a-t-il déclaré devant l'Assemblée lors d'un débat sans vote sur la RGPP (1) à l'initiative du groupe UMP.

          La RGPP, c'est la "rigueur générale pour le peuple", ont immédiatement ironisé les députés socialistes. On sourirait peut-être, et on les croirait à l'occasion, si les-dits socialistes n'avaient augmenté les effectifs de fonctionnaires, sous les longues quatorze années du règne de François Mitterand, de plusieurs centaines de milliers. Plus qu'une erreur monumentale, une faute (pour reprendre le mot fameux de Talleyrand...). Au rythmé modéré des suppressions de postes que nous connaissons actuellement, combien de dizaines d'années faudra-t-il pour seulement en revenir aux effectifs de fonctionnaires du début de l'ère Mitterand (où ils étaient de toutes façons déjà trop nombreux.....)

          La "rigueur générale pour le peuple"-qui est hélas une réalité, nous ne le contestons pas....- ne vient-elle pas de là aussi ? De cette sur-administration de la France, qui se double depuis les lois Jospin/Aubry du choix -délibéré...- du non travail fait avec les 35 heures ?

          Comme si leur première erreur, leur première faute ne suffisait pas à des socialistes décidément fâchés avec les réalités les plus immédiates et les plus élémentaires de l'économie ? Les socialistes et leurs alliés ont enfoncé encore un peu plus -beaucoup plus....- la France dans le pétrin. Plutôt que de faire de l'humour facile -même si ce qu'ils dénoncent est vrai.....- ils feraient mieux de faire comme François Fillon: de pointer la ou les causes véritables du drame dans lequel se débat la France. Et duquel elle ne semble pas en voie de sortir, du moins pour l'instant.

          Ils comptent parmi les principaux responsables et coupables du désastre actuel.....

(1): Révision Générale des Politiques Publiques.

Les commentaires sont fermés.