5SaintJoseph0

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les prix du mardi...

          le prix citron: à la Mission de France; à l'occasion du 40° anniversaire de la mort d'Ernesto Guevara (le 9 octobre 1967), cette entité -qui a le statut de diocèse de l'Église de France- annonce ni plus ni moins qu'elle "s'associe" à la Quinzaine de l'Amérique Latine organisée par la municipalité de Fontenay-sous-Bois (Val de Marne); afin de rendre hommage à une "figure emblématique de l'Amérique Latine"! Jacobo Machover -universitaire cubain exilé en France- vient de publier un ouvrage décisif sur Guevara (1) dans lequel il remet, comme on dit, les pendules à l'heure, en ce qui concerne cette "figure emblématique"; entre autres perles et joyeusetés, qui ne sont pas sans rappeler les grands ancêtres de la Révolution Française: "Nous avons fusillé, nous fusillons et nous continuerons de fusiller tant qu'il le faudra". Ces propos furent prononcés en 1964 à la tribune de l'Assemblée générale des Nations Unies! Beau message évangélique! belle devise pour un diocèse de l'Église Catholique! Vous avez dit "emblématique"?.....

(1): ("La face cachée du Che", Buchet-Chastel, au fait; 14 euros))

          le prix orange: à la CFTC, pour sa pétition en faveur du repos dominical; on sait l'importance qu'accorde Benoit XVI a cet "espace de liberté" -pour reprendre son heureuse formule- qu'est ce jour chômé du dimanche, jour du Seigneur, aujourd'hui fortement attaqué; "sans le dimanche, nous ne pouvons pas vivre..." a-t-il l'habitude de dire également, face à l'offensive méthodique de ceux qui souhaitent transformer ce jour en jour "banal", et en faire un jour "marchand" comme les autres. Dans cette pétition, la CFTC affirme que "...au-delà du temps de repos, juste et nécessaire, (le dimanche) est un élément fondamental de la vie familiale, sportive, culturelle, associative, voire spirituelle." Il y a un équilibre fragile à maintenir "...face à l'hexagone des tenants d'un monde transformé en une immense galerie marchande aseptisée, où la culture est en tête de gondole, la nourriture en fast-food, la pensée code barrée, le salarié aux horaires décalés, la caissière sous-payée, la famille explosée....C'est sur une certaine idée de la France au travail que nous nous prononçons !".....

          Certes nous aurions placé en tête de phrase la "vie spirituelle", en supprimant le "voire": mais, bon...çe n'est quand même pas si mal vu ni si mal dit....

Les commentaires sont fermés.