Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

violence scolaire

  • Humeur : Ministère de l'Education nationale ?...

                Hier: Thérèse-Marie Cardon, professeur au collège Dupleix de Landrecies, est mise a pied quinze jours pour avoir giflé un élève de 6ème qui tambourinait à sa porte en hurlant son nom...

    VIOLENCES SCOLAIRES CRETEIL.jpg
     

                Aujourd'hui (mercredi 24): un professeur de Créteil, de 29 ans, est envoyé à l'hosto par une élève de quinze ans qui lui a tapé dessus à coups de tringle à rideaux et l'a menacé avec des ciseaux....  

                Certes, une partie des professeurs récoltent ce qu'ils ont semé: ils ont des-éduqué les enfants, en gavant leur cerveau d'irréalisme, d'idéologie, de mépris de l'autorité, d'appels à la révolte.... Qu'ils ne viennent donc pas pleurnicher le jour où les rejetons dont ils ont eux-même remplis les cerveaux d'ordures viennent leur casser la tête.... 

                Cependant tous les professeurs n'ont pas été -et ne sont pas- des apprentis sorciers; par ailleurs, la voyoucratie reste la voyoucratie, devant être combattue en tant que telle, et les voyous restent des voyous: il faut donc dénoncer l'une et les autres pour ce qu'ils sont, même si, encore une fois, une partie pourrie du Ministère pourri porte la première responsabilité....

                La violence -scolaire ou autre- a toujours existé et existera toujours. Du moins un seuil incompressible de violence. Il est donc illusoire de croire que telle ou telle mesure l'éradiquera définitivement. Mais croire et vouloir faire croire -comme commencent à le faire certains...- qu'avec plus de moyens on règlerait le problème est une absurdité et un mensonge. La première mesure de salut public est de vider les écoles, collèges et lycées des soi-disant élèves qu'on y parque de force alors qu'ils n'ont rien à y faire, n'ayant ni le goût ni les moyens de faire des études théoiriques longues.

                Il faut dé-poubelliser l'École: commençons par le commencement.....

  • Violence(s) scolaire(s) : d'accord avec... Jean-Philippe Chauvin...

             Lu sur son Blog ( http://jpchauvin.typepad.fr/ ) à propos des violences au lycée Adolphe-Chérioux de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) et de l'autisme du Ministre:  

              ".....Il y a une certaine ironie à voir le ministre d’un président qui doit son élection à une vive campagne sur la lutte contre l’insécurité s’interdire de répondre à ce qui a fait le succès de son maître : car, que demandent les enseignants qui se sentent en danger sur leur propre lieu de travail ? La sécurité ! On est loin du discours libertaire des années 70 qui considérait, dans une sorte de rousseauisme contemporain rebaptisé « pédagogisme », qu’il fallait « mettre l’élève au centre du système » sans lui imposer d’autorité, ni celle du savoir ni celle du professeur, ce qui a laissé la porte ouverte à un véritable « ensauvagement » d’enfants sans repères et, en définitive, victimes de l’abandon des fondamentaux de toute instruction publique et victimes aussi de la prégnance des messages d’une société de consommation devenue jungle…

    violences scolaires lycée adolphe cherioux.jpg

     

    Lire la suite