Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jullian

  • Gérard Jouve: un ami nous a quittés...

     

      

    gerard jouve.jpg

               Gérard Jouve, maire des Baux de Provence, s'est éteint le vendredi 7 août. Il aura jusqu'au bout forcé l'admiration de ses proches et de ses amis : Esméralda Soumille, sa secrétaire particulière, a souligné sa grande force morale. Ainsi, elle écrit : "Monsieur Jouve nous a donné une leçon de courage, jour après jour, et malgré un état d'épuisement total, il a continué à travailler sur ses dossiers jusqu'au bout". 

                Il est et restera, pour nous, celui qui, à la suite de Raymond Thuiller, le fondateur de Baumanière, a accueilli, pendant trente ans, dans sa commune, les Rassemblements royalistes des Baux de Provence, facilitant leur organisation de mille manières, se rendant, chaque année, sur le terrain, y manifester sa sympathie; et qui, avec la simplicité et la chaleur qui convenaient, a reçu les Princes, entouré de son conseil municipal, dans sa magnifique mairie des Baux de Provence, lors du Rassemblement royaliste de 2002.

    Après que les Princes lui eurent ainsi rendu visite dans sa mairie et qu’il les y eut magnifiquement reçus, c’est lui qui était venu les saluer, le lendemain matin, sur les lieux du rassemblement des Baux. On le voit, ci dessous, dans un moment de complicité avec le Prince, en compagnie de Marcel Jullian, et de Bernard Oger, son premier adjoint (à l'extrême-gauche).

     
    Groupe Jouve
     

                C'est cette image joyeuse, chaleureuse, que nous gardons de lui. Elle nous rappelle ce "Non omnis moriar", que nous adresse Horace, noble pensée à laquelle fait écho celle de Maurras lorsqu'il évoque ces oeuvres "où le meilleur de nous subsiste quand le matériel disparaît tout entier"...