Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foot

  • Réjouissant, cette tragi-comédie du "Black-Black-Beurk" qui n'en finit pas !...

            Dans leur volonté forcenée d'africaniser la France, "ils" avaient imaginé d'africaniser à outrance l'équipe du sport le plus populaire, si l'on entend par là celui qui réunit le plus de public.

            On le savait depuis bien longtemps, et on dénonçait la manipulation, mais, maintenant, même des gens qui ne le disaient pas auparavant dévoilent les moult détails de la chose (Christophe Dugarry et Emmanuel Petit étant les derniers en date, mais non les moins prolixes...).

            "Ils" n'avaient, en réalité, réussi qu'à une chose : créer une équipe nulle. Très, très loin derrière les autres équipes européennne, dans lesquelles il arrive qu'on compte un joueur d'origine "d'ailleurs", mais c'est rare, notre pauvre et minable équipe "de France" (?) alignait gaillardement ses sept ou huit joueurs venus d'un autre continent que celui de la France métropolitaine (restons prudents, des oreilles ennemies nous écoutent...) et ses résultats calamiteux car, redisons-le, et depuis que l'idéologie a confisqué le foot, notre équipe nationale est nulle; et en aucun cas comparable à celles des autres pays européens, qui, eux, forment leur jeunesse, et lui donnent sa chance. En France, cela c'est terminé : la sélection est sequestrée. Si l'on n'est pas d'une certaine zone géographique, d'une certaine ethnie, d'une certaine religion, on n'a que très, très peu de chances de jouer. Il suffit de regarder la-dite équipe (!)

            Or voilà qu' "ils" se sont pris les pieds dans le tapis, en s'étalant lamentablement par terre, et que, comme une navette spatiale, leur belle machinerie a explosé en vol.

            Qui s'en plaindra ? En tout cas, pas nous, et pas les amateurs de beau jeu, et de jeu tout court.....