Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bourdin

  • Ecoutez Todd. Cela en vaut la peine.....

    todd,euro,allemagneEcoutez Todd. Cela en vaut la peine.

    Concernant l'Allemagne, il fait une analyse que l’on ne peut partager en totalité. L’on peut, en effet, comprendre l'attitude allemande. Et, en même temps, la considérer sur des points fondamentaux, tout simplement comme contraire à nos intérêts. Ce sont des choses qui arrivent, même entre amis. Et qui, parfois, peuvent s’arranger. Il n’est donc pas intéressant de faire la leçon à l’Allemagne. Ce qui le serait, si nous en sommes capables, ce serait de définir notre politique et de la faire savoir, notamment de la lui faire savoir. Jusqu’à présent, il est vrai qu’en dehors de la phraséologie européiste habituelle, une telle volonté politique propre, de la part de la France, ne s’est pas affichée.     

    Concernant l'euro, Todd a raison de dire que c'est une usine à gaz condamnée en l'état ; mais, c’est dans sa manière, il est trop péremptoire sur sa mort définitive (rien n'est vraiment sûr à ce jour).

    Sur le plan « politique », en revanche, il n'est qu'un piètre idéologue puisqu'il s'imagine que la gauche va en quelque sorte, à la faveur de la crise, redevenir la Gauche (trémolos dans sa voix) .... Ce qui est un contre-sens car la gauche est elle-même, en (très) grande partie, l'inspiratrice et l'instigatrice de la situation actuelle (Mitterrand, Jospin et consorts).

     
    Bourdin 2012 : Emmanuel Todd par BFMTV

    A propos de la crise de l’Euro, Emmanuel Todd, historien, démographe et politologue était l’invité de Jean-Jacques Bourdin le 9 décembre 2011 (RMC/BFM TV)

  • "Ils ont trop de dettes ? Ils n'ont qu'à augmenter les impôts !..."

            Qu'est-il arrivé à ce bon Descartes, le jour où il a prononcé son célèbre Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ?.....

            On a eu une nouvelle illustration du fait qu'il n'en était, hélas, rien, ce mercredi 6 juillet, au micro de RTL/BFM. Jean-Claude Bourdin reçoit et interroge, ce jour-là, Jérôme Cahuzac, président PS de la Commission des finances. Pendant les vingt minutes de l'entretien, on parle évidemment d'un tas de choses : nous nous arrêterons sur une seule : l'augmentation des impôts, inéluctable et souhaitable, pour Jérôme Cahuzac. A noter que, pendant une partie de l'entretien, Jean-Claude Bourdin faisait défiler, en bas de 'lécran, le chiffre de la dette publique française, qui augmente de 5000 euros par secondes !.....

            http://www.bfmtv.com/video-infos-actualite/detail/bourdin-2012-jerome-cahuzac-1450441/

    Lire la suite