Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

afflelou

  • La ponctionnite aigüe, maladie permanente des socialistes : Afflelou, bien vu.....

            Allez, osons le jeu de mots : pour quelqu'un qui vend des lunettes, il est normal d'y voir clair; c'est ce que démontre Alain Afflelou dans Le Figaro magazine du 8 juin 2012 lorsqu'il répond à Clara Géliot :

    -C.G : Quel regard portez-vous sur le nouveau gouvernement ?

    -Alain Afflelou : Je trouve brutal que certains ministres lancent de grandes idées dans le seul but de se positionner. Et je doute que ce soit en réduisant le nombre de riches qu'on réduira le nombre de pauvres. Quand Mélenchon dit "on prendra l'argent dans la poche des riches", ça me choque profondément..." 

            En disant cela, Afflelou rejoint le proverbe chinois qui dit : "Quand le gros maigrit, le maigre meurt...". Mais comme les idéologues socialistes semblent connaître la sagesse chinoise à la façon d'une certaine Ségolène, et de sa "bravitude", on est mal barrés.... 

    france pression fisacle.jpg