UA-147560259-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Documents pour servir à illustrer une histoire de l'URP (39)...

(Documents pour servir à illustrer une histoire de l'URP : contribution, commentaires, informations, renseignements, prêt de photos etc... bienvenus; retrouvez l'ensemble de ces documents dans notre Catégorie : Documents pour servir à illustrer une histoire de l'URP)

 

39 : 13 Mai 2018, Marseille : la "Jeanne des empêchés"...

1ZZZ.jpg

Cette année-là, un bon nombre des militants vraiment actifs avait pu "monter" à Paris, pour le Cortège traditionnel, et nous n'étions qu'une petite dizaine qui, chacun pour une raison particulière, n'avait pu faire le déplacement.

Il y avait une excellente ambiance dans le groupe : chaque mercredi, à la Brasserie Le Louis XVI, j'assurais une permanence, à partir de 20 heures. On attendait une demi-heure/trois quart d'heure, pour laisser aux militants le temps d'arriver, et, vers les 21 heures, j'animais le Cercle d'études hebdomadaire. C'est bien connu, pas d'action sérieuse sans formation doctrinale, d'abord... Ensuite, nous passions ensemble encore un bon moment, à parler politique ou, comme le dit Léon Daudet, à prendre le bon de la vie

BRASSERIE LE LOUIS XVI 1.jpg

Tenu par Marc et Nathalie, Le Louis XVI nous accueillait gratuitement et nous prêtait, aussi souvent que nous le demandions, sa salle du premier où nous étions vraiment "chez nous"... Merci à eux deux !

Par contre, si nous n'avons jamais rien déboursé pour l'utilisation de la salle, une seule contrainte était à respecter impérativement : "Ici, on ne dit pas de mal de Louis XVI, ni de Marie Antoinette !" répétaient à l'envi Marc et Nathalie. Une obligation/interdiction que nous n'avons pas eu de mal à respecter !!!!!

 

Il n'était pas rare que ces bons moments se prolongeassent jusqu'à... une heure du matin ! Alors, Olivier - le bras droit de Marc - venait me demander si l'on pouvait libérer les lieux, car il lui restait encore à tout ranger... Nous, nous n'avions pas vu le temps passer, soit que l'on parlât "politique", soit que l'on refît le monde, autour d'une bonne pinte (et, quand je dis "une"...).

Pendant pas mal de temps, les Toulonnais sont venus nous voir, presque chaque semaine, avant que, leur groupe se développant, ils ne finissent par organiser eux-mêmes, chez eux, leurs Cercles, ce qui était, évidemment, une bonne chose. 

BRASSERIE LE LOUIS XVI.jpg

Cette année-là, les Toulonnais venaient encore. Ils fabriquèrent la belle bâche "ACTION FRANÇAISE PROVENCE" qu'ils arborèrent fièrement à Paris, et qui leur coûta pas mal d'heures de travail, mais le résultat en valait la peine. Vu sa longueur, il leur fallait un endroit assez grand pour travailler tranquillement : c'est dans mon rez-de-chaussée qu'ils purent travailler tout à leur aise, et sans être dérangés; mais le premier résultat ne fut pas satisfaisant, à leurs yeux, et les voilà partis pour tout reprendre à zéro (de la taille des lettres à leur emplacement...).

Bref : un bon souvenir des jours heureux...

1A.jpeg

Le vendredi matin, nous vîmes donc partir les Toulonnais (et les autres), contents pour eux, un peu tristes de ne pas être du voyage mais, bon...

Je proposai à ceux qui restaient de marquer le coup, tout de même, et de faire notre mini manif aussi : il n'y avait pas de raison ! Proposition acceptée et, le dimanche matin, nous nous retrouvions devant les Réformés, en haut de la Canebière, pour déposer notre gerbe aux pieds de la statue de Jeanne. 

Je résumai rapidement (en un peu moins de quatre minutes) l'oeuvre de Jeanne et, comme il pleuvait abondamment, que le temps était moche comme il n'est pas permis, nous nous réfugiâmes dans le bar d'en face, tout à côté du monuments des "Mobiles", pour prolonger un peu, et clôturer, ce beau moment d'amitié...

Jours heureux...

ma courte intervention ici :

https://www.facebook.com/100009520122184/videos/2005981509729167/

1ZZZ.jpg

Pour ceux qui ne le connaissaient pas, Guy est ici à l'extrême-droite; 

 

François Davin

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel