UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vive le Roi : interview avec l'Action française, par Ciaran Brennan.

Un aliment de base de la droite française depuis sa genèse en 1899 Action française est (AF) un groupe nationaliste largement dirigé par des étudiants, connu pour son activisme de jeunesse bruyant et ses amarres philosophiques. Souvent décrit comme un taon par le Rassemblement National (RN) de Le Pen, il a gagné une place respectée au sein de la société française inhabituelle pour les groupes de droite ailleurs. À l'occasion de l'anniversaire du martyre du roi Louis XVI, nous nous sommes entretenus avec Francis Venciton, sous-secrétaire général du groupe, pour discuter de l'activisme, des leçons apprises, ainsi que des perspectives du nationalisme français à l'aube d'une nouvelle décennie.

19.jpgPour certains lisant cette interview, AF peut sembler être un nom un peu archaïque des livres d'histoire, et qui a connu son apogée à l'époque de Maurras et du régime de Vichy, comment répondriez-vous à ces critiques?

En politique, les aspects du fauteuil ne doivent pas être vilipendés. Jusqu'à l'année dernière, beaucoup de gens expliquaient que les frontières étaient un archaïsme inutile, avec la pandémie, ils se rendaient compte que les frontières étaient comme des peaux. Une protection très importante contre les dangers étrangers. Et si vous suivez ce genre de logique, nous ne sommes autorisés à parler du Congo à son apogée qu'au XVe siècle, ce qui est un peu court. 

Non, il y a plein de bonnes raisons de parler de AF et pas seulement de parler du passé. Fondamentalement, l'Action française est toujours en place et fonctionne, nous sommes toujours le mouvement royaliste le plus important en France, et une école intellectuelle respectée pour le domaine conservateur. 

Un trotskyste radical de gauche, Edwyn Plenel, directeur de Mediapart, a déclaré que l'AF est le «talentueux laboratoire de la réaction». L'actuel ministre de la Sécurité {Gérald Darmanin} est un ancien journaliste d'un magazine AF. 

Donc, parler d'AF n'est pas une sorte de sottise, et je saute l'héritage intellectuel du mouvement, de nombreux présidents étant conscients des pensées de Maurras ou étant eux-mêmes d'anciens Maurrassiens. Même chose pour beaucoup à l'Académie française ou pour les écrivains, philosophes et historiens.

Au centre de AF se trouvent la figure et la philosophie de Charles Maurras, un penseur malheureusement presque inconnu dans le monde anglophone en raison du manque de traduction, brièvement quels sont les principes fondamentaux du maurrassisme et en quoi cela différerait de l'exemple des écoles plus familières. de la pensée catholique comme le distributisme?

Contrairement à ce que disent des journalistes anglais ignorants, Maurras n'est pas le fondateur d'AF. Mais c'est lui qui a créé une doctrine nationaliste cohérente et qui a converti le fondateur original d'AF au royalisme. 

Les deux fondateurs du mouvement, Henri Vaugeois et Maurice Pujo, étaient tous deux à l'origine républicains patriotes. Maurras leur a donné la clé de l'alternative politique: le nationalisme intégral (intégralisme national)

Comme attendu d'un mouvement appelé Action française, Maurras n'a montré aucun intérêt à traduire son propre travail en anglais. Un fait amusant est que durant sa vie, sa poésie a été plus souvent traduite que ses œuvres politiques ou journalistiques (qui représentaient la plupart de ses écrits). Et c'était bien dommage, car TS Eliot dans une revue pour Criterion était proche d'être un Maurrassien comme Hilaire de Belloc, TE Hulme et Chesterton étaient également tous deux lecteurs de la publication Action française.

Lorsque Chesterton a lancé sa Ligue des distributeurs, il a tenté d'imiter l'Action française. En Irlande, Denys Gwyn a participé aux travaux de Maurras. Nous avons donc de brillantes racines Maurrassiennes dans le monde anglophone et sommes plutôt proches des catholiques anglais, des Canadiens et des Irlandais plutôt que des types John Bull.

Cependant, nous travaillons actuellement sur une version anglaise du texte le plus célèbre de Maurras intitulé Mes idées politiques. Nous pensons modestement que la question du nationalisme dans le monde intellectuel anglais, par exemple avec la polémique autour du livre de Hazony «Les vertus du nationalisme», pourrait être élargie par les travaux de Maurras. On peut concevoir le nationalisme sans suivre l'alt-right ou le vieux livre de jeu libéral conservateur.

Répondre au cœur de la pensée de Maurras est une question très difficile, car vous avez de nombreuses façons d'entrer dans Maurras. Mais je pense que la meilleure façon de comprendre la recherche Maurras est de commencer par la décentralisation. Maurras aimait le système politique d'une nation pleine de liberté débridée, qui en France est du royalisme mais pourrait être une république pour la Suisse ou l'Irlande. 

Il est important de trouver un système politique adapté à l'histoire du pays et à ses institutions sociales. Nous pouvons voir le résultat de la poussée du système démocratique libéral au Moyen-Orient. Nous perdons des milliers de millions d'euros et de nombreuses vies pour de faux régimes, qui ne servent pas le bien-être commun et n'accordent qu'un crédit et une illusion aux libéraux. Les nations de l'Occident ont répandu la guerre pour l'intérêt économique et pour l'éblouissement politique. Nous devrions plus souvent être sidérés par cela. 

Mais ce genre de nation pleine de liberté débridée pourrait travailler en France avec «l'autorité au sommet et la liberté du bas». La nation française a besoin de «Anarchie + 1» au lieu de «Anarchie au Royaume-Uni». Le royalisme français en France est un régime politique de liberté et d'unité. 

Il est évident pour de nombreux analystes que Maurras partage beaucoup avec le distributisme. Dans les années vingt, Maurras rencontre Hilaire Belloc par l'intermédiaire de leur ami commun Yvon Eccles. Et au fond, ils ont beaucoup en commun: ils ont reconnu la majesté de l'Église catholique, ils se sont opposés à l'opposition entre l'État et les individus et pour suivre la voie d'une troisième voie, ils sont très intéressés par le corporatisme, ils sont des critiques de la sainte démocratie et ils sont anti-modernistes. 

Mais, ils ont quelques points de divergence: Belloc, un catholique était un vrai croyant et Maurras est resté toute sa vie sous le porche de la foi en attendant d'entendre l'Être. (Maurras était sourd et ses derniers mots étaient "Je crois avoir entendu quelqu'un venir"

Belloc a plus de sympathie pour la Révolution française que Maurras en raison du contexte différent. Et pour être honnête, Belloc a un doute sur la monarchie. Mais ce sont de petites différences. Ils s'accordent tous les deux sur l'importance de critiquer la modernité, pour montrer comment l'homme du XXe siècle est une sorte de barbare. 

Comme beaucoup d'étudiants français, la droite AF s'est fait un nom par son agitprop ainsi que par son activisme comme l'occupation des immeubles du Groupe Latécoère suite à leur rachat américain. Quels types d'activisme les sections de votre organisation mèneraient-elles?

Je ne suis pas d'accord avec vous. La plupart de la droite étudiante française est beaucoup plus impliquée dans les élections, les syndicats, la politique française, etc. que l'agitprop. Pour la plupart des étudiants de droite français, l'agitprop est pour les gauchistes.

Agitprop est un élément essentiel de la AF. A partir de sa genèse, les étudiants de l'AF ont mené des agitpropres concernant l' affaire Thalamas . En 1904, Amédée Thalamas était un professeur d'histoire qui déclara sainte Jeanne d'Arc une fraude avec une brutalité inutile. 

Après le scandale, il a été protégé et nommé professeur d'université. L'Action française a perturbé toutes ses classes pendant trois mois. Amédée Thalamas a fini par se faire gifler par Maurice Pujo puis même fesser. L'auteur Georges Bernanos et d'autres futurs sommités ont également participé à cette agitation.

Fondamentalement, nous considérons qu'il n'y a pas d'action sans instruction et pas d'instruction sans action. Maurras a dit que nous devrions être à la fois intellectuels et actifs. Nous voulons former un homme d'action élevé d'esprit. Henri Lagrande, l'un des premiers jeunes militants de l'AF, a déclaré que nous avons «un bâton dans une main et un livre de Maurras dans la poche». 

Maintenant, nous avons encore l'habitude de faire de l'agitprop comme l'action contre la prise de contrôle américaine de Latécoère ou le 20 novembre, lors du lock-out, nous brandissons une banderole contre les terroristes islamiques et le laxisme républicain. 

En 2019, nous avons détourné une marche pro-UE avec une bannière Frexit et des pièces pyrotechniques. La section toulousaine d'AF a été mise en vedette dans les médias pour avoir accroché une marionnette Marianne (une icône de la République française) au-dessus d'un pont. 

Sur le plan politique, nous sommes une partie importante des Gilets jaunes, un mouvement populaire pour la justice économique et une vraie démocratie (démocratie locale et directe) pour une partie de la population qui a été trop longtemps laissée de côté et qui a l'impression de ne pas l'être. entendu par leur gouvernement en exemple, en 2005 le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe a eu lieu, malgré le vote d'une majorité de Français contre, la constitution a été adoptée.

Sur le plan sociétal, nous étions en 2013 en première ligne lors des manifestations de La Manif Pour Tous contre les lois sociétales qui changeraient profondément l'anthropologie classique (mariage homosexuel, adoption d'enfants pour les couples homosexuels, MAP, maternité de substitution, etc.). 

Nous sommes évidemment très actifs dans les universités et souhaitons lutter contre l'idéologie progressiste qui subvertit les universités depuis près de cinquante ans.

Ces actions sont complétées à l'aide de flyers, d'articles, de communiqués de presse et de conférences. L'activisme est pour nous une extension de la réflexion.

1.png

Au-delà des cascades, quelles sont les activités organisées par AF à la fois sur les campus et socialement entre les membres?

Action française est désignée comme un complot à ciel ouvert contre le gouvernement. L'action clé est d'expliquer au peuple français pourquoi la République est si mauvaise et la politique derrière elle si stupide. 

Vous avez donc deux niveaux : grande explication théorique ou parler directement avec les gens ou colportage de notre propagande (nous avons un magazine nommé «Le Bien Commun») car Action française est interdite comme titre de presse et un journal «L «insurgé» (The Rebel) pour les étudiants avec un ton plus effronté). 

Autour de ce noyau, nous avons l'agitprop comme expliqué précédemment et 4 événements majeurs en un an : le 21 janvier pour commémorer la mort de Louis XVI. Le deuxième dimanche de mai, nous avons un rassemblement pour la Sainte Jeanne d'Arc. Fondamentalement, Jeanne d'Arc est devenue sainte grâce au travail d'Action française. Les militants de l'AF ont passé plus de 1000 jours en prison pour forcer la République à la reconnaître comme une figure française majeure. 

Elle est toujours le symbole que la France est un pays en particulier et que nous devrions refuser d'être vendus à l'étranger. Et aussi que les fichus Anglais devraient rester sur leur île sanglante et oublier leurs rêves d'impérialisme. La veille, nous avons des conférences et un grand banquet avec toutes les générations d'AF. 

Comme le disait Jeanne d'Arc à propos des Anglais: «De l'amour ou de la haine de Dieu pour les Anglais, je ne sais rien, mais je sais qu'ils seront tous expulsés de France, sauf ceux qui y meurent». J'espère qu'il pourra faire de même pour les Anglais en Irlande.

Le troisième événement important est le camp d'été. Pendant une semaine, les gens assistent à des conférences, des séminaires (comment être graphiste, journaliste ou un bon leader…) et ont un grand dîner avec beaucoup de vin et des chansons folkloriques traditionnelles. 

Le concept est de créer un esprit d'équipe, d'organiser l'année prochaine et d'enseigner les bases du maurrassisme aux nouveaux. Le dernier grand événement est la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale.C'est un moment très important car lorsque la France a capitulé face à l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, l'Action française a organisé de grands événements pour célébrer la défaite du régime prussien même si les nazis ont désapprouvé . 

Mais entre ces moments, on peut réagir au jour le jour par exemple, s'opposer à la destruction d'une ancienne église à Lille ou Bordeaux ou célébrer d'autres événements comme le 6 janvier 1934   ou simplement prendre une bière pour un match de rugby. Surtout quand la France écrase les trèfles irlandais. 

En ce qui concerne la structure d'AF, pourriez-vous entrer dans les détails sur l'organisation, ses différents moyens de propagande et son fonctionnement, en particulier les cercles étudiants pour lesquels elle est célèbre? 

Une section est essentiellement construite autour de deux piliers: l'action et l'éducation. Notre action hebdomadaire régulière comprend le colportage de rue, la distribution de dépliants, l'organisation d'événements et l'agitprop. Notre formation se construit avec la lecture d'écrivains maurrassiens (Maurras, Bainville, Léon Daudet, Marcel Proust, Georges Bernanos, Pierre Boutang…) et d'autres écrivains de toutes tendances politiques (Invisible Collective, The Unabomber, Hanna Arendt, Chesterton, Edmund Burke…) . 

Nous poussons les gens à lire également des essais, de l'histoire, des livres politiques ou de la littérature. Nous voulons toujours perpétuer la vieille approche humaniste. D'autre part, nous encourageons les gens à lire notre presse et notre journalisme interne. 

Enfin, nous organisons de nombreuses formations théoriques appelées «cercle». Un Cercle s'est construit sur trois niveaux: 

1 Pour que le débutant donne des instructions sur le cœur des pensées du maurrassisme. 2 Sur des événements contemporains ou des thèmes très spécifiques tels que la monarchie marocaine, la cartographie, l'anarcho-royalisme ou la contre-culture. 3 Débat politique basé sur la maîtrise des thèmes et les bases du maurrassisme.

La plupart des gens vont 1 à 2 en un an et passent au niveau 3 cinq ans après leur introduction au mouvement. 

Cette formation forte est tout à fait unique dans la politique française, car la plupart des structures politiques sont post-modernes et refusent d'avoir une doctrine. Et dans les quelques structures, nous avons encore une doctrine qu'aucun d'entre eux n'enseigne aux gens leur doctrine ou très peu. Une section comme Paris pourrait organiser 2 ou 3 cercles en une semaine avec le même nombre de colporteurs et une formation de graphiste. Le théoricien italien de la guerre culturelle, Antonio Gramsci, a découvert ce concept dans la lecture d'AF et dit que nous sommes une armée uniquement composée d'officiers.

2.png

La formation d'une nouvelle génération d'activistes nationalistes, d'artistes et d'intellectuels est un objectif clé pour AF. Comment s'y prend-il? 

Cela va très bien. Tout d'abord, nous demandons à nos militants d'être les meilleurs dans leur vie professionnelle et personnelle, ils doivent être des modèles pour leurs compatriotes. Ils sont la démonstration de leurs idées, donc être respecté est la première étape pour convaincre les autres que vos idées sont respectables. 

Le mouvement est très diversifié ce qui nous apporte une grande complémentarité, chacun apportant ses compétences à la table et nous encourageons chacun à développer son propre charisme.

Depuis 2013 et La Manif Pour Tous, nous sommes devenus beaucoup plus forts. Avec nos 3000 membres, nous sommes le mouvement politique avec le plus d'activistes. Notre université d'été a rassemblé plus de 270 personnes l'année dernière et était organisée par des professeurs de Science-Po (Institut d'études politiques de Paris). Au cours des dernières années, de nombreux journalistes ou intellectuels venant d'AF se sont lancés dans des journaux ou des réseaux sociaux célèbres.

Comme expliqué précédemment, l'actuel ministre de la Sécurité est un ancien membre de l'AF et de nombreux journalistes, écrivains ou personnalités politiques prennent leur base dans l'AF. Le gouvernement parle d'un pays légal et d'un pays réel (un thème maurrassien important). Mais, en même temps, nous ne pouvons pas reconnaître que notre nation est en décomposition. 

Nous souffrons des mêmes guerriers de la justice sociale qu'aux États-Unis. Notre langue française regorge de mots anglais contre nature, qui sont les conséquences d'une sous-culture mondiale. Nous luttons donc avec nos petits bras et réussissons à créer encore une sorte d'élite, mais Dieu sait seulement si cela suffit pour le moment. Maurras est un penseur de la réforme intellectuelle, mais quelques décennies plus tard, nous sommes obligés de reconnaître que nous avons encore beaucoup à faire. 

Vous m'avez décrit dans des conversations précédentes comme un Maurrassien à voix haute, à quel point est-il facile (ou difficile) d'être une figure publique de la droite nationaliste sur les campus et dans la société française en général, notamment en ce qui concerne l'emploi et le statut social?

En raison de l'ignorance générale, la plupart ne savent pas qui est Maurras. Donc, avec un peu de subtilité, vous pouvez convertir les gens. Beaucoup de mes collègues citent actuellement Maurras sans savoir que cela vient de lui. 

C'est le genre de jeu que mes glandes ironiques ont beaucoup apprécié. Mais, la plupart des gens qui connaissent Maurras connaissent un faux Maurras: Maurras en tant que raciste ou antisémite obsessionnel ou admirateur du Troisième Reich. 

Ce n'est pas difficile à réfuter, mais la nature humaine rend plus facile de refuser de comprendre les arguments plutôt que d'accepter votre propre ignorance. Et les derniers savent que l'AF est la deuxième grande formation politique du XXe siècle en France, donc ils ont beaucoup de respect même s'ils ne croient pas aux mêmes choses. 

J'ai travaillé avec beaucoup d'intellectuels et je ne cache jamais mes opinions, la plupart du temps les ennemis vous respectent pour être qui vous êtes sans excès. Et pour être honnête, c'est amusant pour quelqu'un d'avoir son ami royaliste.  

Fondamentalement, lorsque vous êtes une personne ouverte d'esprit, un bon travailleur, un orateur raisonnable, la plupart des gens acceptent vos opinions politiques. Je suis notoirement royaliste dans mon travail et je n'ai jamais de problèmes. 

Il est vrai que sur un campus, vous pourriez être ennuyeux pour les gens, mais j'ai toujours aimé ces choses et j'utilise ma connaissance de la philosophie de mon adversaire pour lutter. Lorsque vous êtes devant un marxiste de troisième ordre, c'est très amusant d'exposer les contradictions et la déconnexion avec la réalité dans la doctrine de Marx.

J'ai un camarade qui travaille pour le journal communiste français et pour tout le monde, c'est le gars le plus à gauche car il cite beaucoup Marx, y compris en citant Marx contre des sujets comme l'immigration, les études raciales ou le féminisme. Prendre les institutions politiques avec des syndicats ou des associations est le meilleur moyen d'ouvrir le dialogue maurrassien sur l'espace public. 

3.png

On a beaucoup parlé des «antifa» et des agents d'extrême gauche ces dernières années. Quelle est la force générale de l'extrême gauche face aux groupes patriotiques en France et comment l'AF fait-elle face à la menace?

Antifa utilise 2 menaces contre les nationalistes: la violence ou l'intimidation. Concernant la violence, le combat sportif fait partie des formations AF et on montre à maintes reprises qu'on peut leur casser la gueule si besoin. 

Notre personnel de sécurité est dirigé par Henry Quoy qui est très talentueux. Il y a quelques années, cent antifas ont tenté d'envahir un séminaire et ils ont été vaincus. Après leur départ, ils ont laissé des chaussures, un parapluie et quelques-uns de leurs mecs par terre.

Bien sûr, c'est très amusant, mais ce n'est pas notre objectif. Nous recherchons le bien commun de tous les Français, y compris les antifa, donc la plupart des menaces que nous ignorons et restons prêts en cas d'affrontement. À propos de l'intimidation, la meilleure façon de gérer cela est d'être bien inclus dans la société, d'avoir une bonne argumentation et d'être honnête sur ce que vous pensez. Lorsque vous êtes apprécié et que vous montrez votre visage, l'antifa ressemble la plupart du temps à un salaud pour vous ennuyer. Un royaliste averti est toujours plus sympathique qu'un sycophant communiste.

4.png

Une dichotomie qui se présente toujours dans le nationalisme ou le conservatisme français est l'acceptation ou le rejet des idéaux républicains et de l'ombre de la Bastille. L'AF est une organisation monarchiste avouée qui cherche la restauration générale de l'ordre pré-révolutionnaire, comment répondriez-vous à d'autres nationalistes disons par exemple dans le RN qui ont accepté la République contrairement à vous?

Tout d'abord, nous ne cherchons pas la restauration de l'ordre pré-révolutionnaire, la monarchie que nous défendons est moderne dans ses institutions et traditionnelle dans ses principes.

Le problème de la république et du système démocratique est que vous avez construit un château sur le sable. Il n'y a pas de constance avec une république en France, pas de durabilité vers l'avenir. 


Si Marine Le Pen était élue en 2022, toute réforme mise en place pendant les 5 ans de son mandat pourrait être annulée en un rien de temps par la prochaine élue. Nous pouvons facilement imaginer ce que Biden fera après Trump dans un proche avenir.

La démocratie permet aux gens de détruire ce que les autres ont construit et de dire qu'ils veulent que les choses changent davantage parce que cela est fait par l'autre côté plutôt que pour améliorer les choses. On ne peut pas être satisfait de la démocratie, on ne peut avoir que l’impression d’une victoire. Mais je préfère Athènes avec le Parthénon à Sparte et son manque de monuments. Nous voulons construire une France plus forte, nous cherchons à travailler sur le long terme, pas à des alternatives politiques. 

Bien que n'étant pas un parti politique en soi, l'AF joue un rôle actif dans la politique française, quelle est la relation de l'AF avec RN et les autres partis français de droite? Peut-on être un membre actif en AF et RN?

On pourrait en être membre, mais nous n'en sommes pas de grands fans parce que RN et d'autres groupes de droite changent les gens. Vous entrez dans une fête pour vos idées et finissez par les abandonner pour faire vivre votre fête. Nous croyons davantage aux petites formations locales qui sont proches des besoins des gens. 

D'autre part, nous essayons de prendre le pouvoir par tous les moyens et devons travailler avec le RN car il fait partie du paysage politique. Nous faisons confiance à nos amis et membres lorsqu'il s'agit de prendre la bonne décision.

5.png

Comment évaluez-vous RN et ses dirigeants après leur prétendue libéralisation et leurs perspectives de pouvoir alors que le régime Macron se heurte à des difficultés?

Ils ont beaucoup d'ambition mais sont incapables d'atteindre leurs objectifs. Conquérir l'Etat au RN, c'est la même chose que pour les Anglais pour écraser tout l'IRA en 1920: c'est impossible, pas réaliste et même pas bon. 

Alors que Maurras s'est fait remarquer pour sa germanaphobie intense, l'AF d'aujourd'hui est-elle plus internationaliste et maintiendrait-elle des relations positives avec d'autres groupes européens? 

Maurras était pour des relations positives avec les autres nations européennes, mais sa germanophobie ou son anglophobie était basée sur les tendances impérialistes de ces deux nations. Nous ne sommes pas contre l'Allemagne parce que c'est amusant. Nous nous opposons à l'Allemagne parce qu'une Allemagne unie essaie toujours de prendre le contrôle de tous ses voisins. 

Avec l'UE, nous voyons toujours le côté impérialiste de l'Allemagne. Mais c'est un écho de tous les autres empires allemands. En ce qui concerne les autres pays, nous aurons des relations positives. Nous pensons profondément que le nationalisme est la paix et l'amitié dans le monde. Même si nous avons des intérêts opposés. 

Les entités moyennes mais fortes peuvent avoir des discussions et neutraliser les autres par une coalition. Maurras a dit: «Je suis martégal (c'est-à-dire qu'il est un gars de Martigues, sa ville natale), je suis provençal (d'une région du sud de la France), je suis français, je suis romain (au sens civilisationnel et religieux) et je suis humain ». Notre nationalisme n'a pas refusé aux autres nations d'être des êtres humains. Si l'Espagne souffrait de la peste, je ne l'apprécierais pas. Mais, nous ne pouvons pas cacher en même temps que notre intérêt français signifie que nous devons lutter contre les autres. 

Mais nous pouvons lutter sans haine et dans la lutte, vous pouvez créer des liens d'amitié. L'Irlande et la France n'ont pas toujours les mêmes intérêts (par exemple, l'impôt sur les sociétés…), mais nous avons une vieille amitié qui devrait nous aider à trouver des compromis. À bien des égards, les royalistes français depuis la guerre de religion pensent que la vraie politique consiste à proposer un compromis acceptable pour tout le monde même si personne ne le demande. 

6.png

L'échec du multiculturalisme français a été démontré au cours de la dernière décennie par une série d'attaques très médiatisées et d'émeutes constantes. Quel est l'état actuel de la lutte de la nation contre le djihad et les perspectives à long terme contre l'islamisation et le changement démographique?

Fondamentalement, le multiculturalisme français a échoué parce qu'en même temps nous prétendons être multiculturalistes et être unis sous la bannière de la République. Parce que la République française prétend ne pas voir de différences entre les gens. Marianne (Une allégorie pour la France) est aveugle pour son propre peuple. 

Ainsi, autant de fois dans l'histoire, la République a préféré traiter avec les nouveaux Français plutôt qu'avec l'ancienne famille française et être forte avec les faibles et les faibles avec les forts. C'est la raison pour laquelle la République française n'accepte pas la nécessité de gérer les problèmes avec les cultures récentes arrivées en France et avec l'islam. 

La France a une relation étrange avec la religion. Le catholicisme a été chassé de la politique comme l'explique Marcel Gauchet et si les Français parlent beaucoup de «laïcité» (laïcité) il n'est pas clair si la laïcité signifie la protection de toute religion ou la neutralisation de la dimension religieuse. 

Les politiciens luttent donc simultanément contre le hijab dans les écoles et contribuent au financement des mosquées. C'est un état de fait totalement insensé et une erreur politique. D'une part, nous acceptons le multiculturalisme et l'islamisme, mais d'autre part nous y faisons face. Carl Schmitt explique que la base régulière de la politique est d'avoir une définition de l'ennemi et de l'ami. C'est une logique de base de comprendre le principe du milieu exclu et d'accepter que vous traitez votre ennemi comme un ennemi. Vous n'avez jamais manqué de vous rappeler que vous êtes parfois défini involontairement comme un ennemi. 

Concernant le changement démographique, le problème n'est pas le changement démographique en soi que la normalisation et sa rapidité. Les derniers événements ne nous rendent pas optimistes. Mais l'histoire est pleine de revers violents et brefs. Alors, n'écrivons pas dans le marbre des choses qui peuvent changer.

Comme l'illustre la prise d'assaut du Capitole américain, l'ère de l'hégémonie américaine se termine assez rapidement, quelles chances cela présente-t-il dans votre esprit la France et le nationalisme français et comment l'AF voit-elle l'influence américaine sur la France?

Je ne pense pas que la prise d'assaut du Capitole américain montre la fin de l'ère de l'hégémonie américaine. À bien des égards, les États-Unis sont l'homme malade de l'Occident depuis les années 2000. Mais la chute deviendra de plus en plus rapide.

L'hystérie autour du mandat de Trump de la gauche et du Trumpisme lui-même a été un accélérateur. À propos, il est très amusant de voir la victoire de la gauche contre les allégations de fraude de Trump quand ils ont déclaré que Trump n'était pas leur président après ses élections de 2016.

Mais la fin de l'hégémonie américaine ne signifiera pas que les États-Unis ont perdu tout pouvoir. Action française dénonce le soft power américain en France et les manières dont les organisations américaines forcent les Français à appliquer les vues américaines et racistes dans le débat français. 

Nous avons un vif débat autour d'un groupe intellectuel appelé «indigiéniste» (indégien) qui sont des pions américains utilisés pour appliquer des vues de gauche dans la politique française. 

Selon eux, la France est un pays systémiquement raciste obsédé par l'humiliation des personnes de couleur. Je suppose que ces personnes ont du mal à séparer leurs hallucinations de la vraie vie. Hélas, même si la France avait un certain pouvoir sur les relations internationales, nous sommes ligotés par l'UE et, au fond, nous n'avons pas l'énergie pour soulever comme alternative pour l'Amérique, la Russie ou la Chine. La voie Charles de Gaulle s'est évanouie il y a longtemps. 

Le soulèvement des Gilets jaunes de 2018/2019 a été largement sous-rapporté en Irlande par nos médias de régime, quelle était la signification des manifestations pour la France, leurs origines et la manière dont elles ont bénéficié à la droite en France?

Pour citer une chanson irlandaise à propos des gilets jaunes «Les garçons sont de retour en ville». Il y a un vieux fossé entre les Français et les politiciens depuis la Révolution française. Après la Seconde Guerre mondiale, il semble s'être installé avec de Gaulle. 

Mais de Gaulle et Mitterrand n'ont pas réussi à séduire les Français (l'un en utilisant la droite, l'autre par la gauche. Donc, les Gilets jaunes sont une voix du peuple et c'est une bonne nouvelle. Le problème est que la droite n'est pas assez populiste ne pas avoir peur de la veste jaune.

Donc, l'une des meilleures choses avec les Gilets jaunes est le bouleversement des classes politiques. Un pas de plus et nous pourrions espérer la décapitation politique de Macron. 

7.png

Alors que l'Irlande est historiquement connue pour son nationalisme militant, une droite radicale formalisée vient de prendre racine, quels conseils donneriez-vous à partir de l'expérience de l'AF et du nationalisme français dans son ensemble?

En gros, je ne pense pas être la personne la plus qualifiée pour vous donner des conseils. En tant que nationaliste français, je recherche l'intérêt de la France qui n'est pas toujours les intérêts irlandais. En fait, je ne veux pas juger la politique des autres. Cependant, je pense que la droite radicale devrait refuser d'être libérale, ce qui est une porte ouverte à la dissolution de la société et que nous devrions avoir une éthique aristocratique. 

Par aristocratique, je n'entends pas avoir des origines élitistes ou être une sorte de snob bégayant, mais rechercher les excellences et la joie de vivre. Car sans joie, on ne peut rien construire d'humain. Bobby Sands a déclaré que le rire des enfants sera sa vengeance et l'exigence d'une doctrine nationaliste est de penser à un avenir stable et brillant. 

L'AF a récemment accueilli un séminaire sur le général Michael Collins, quelle serait en général l'attitude de l'AF ou des nationalistes français face à l'Irlande et à la lutte irlandaise? - en supposant qu'il y en ait une? 

Il n'y a pas d'attitude réelle d'AF à l'égard de la lutte irlandaise. De nombreuses personnes en AF défendent les droits et la liberté irlandais. Sylvain Roussillon la figure de proue de l'AF à la fin du 19e siècle a son éveil politique sur le cas irlandais.

Fait intéressant, Maurras parle deux fois des Irlandais dans ses livres. Le premier est dans la «monarchie fédérale» et il s'oppose à la bonne fédération et au colonialisme. La relation irlandaise avec la Grande-Bretagne est appelée «martyrologie». Pour Maurras, l'Angleterre est méchante et a refusé d'accorder la liberté au peuple irlandais. Ce n'est pas si loin de la politique républicaine. 

Le second à Kiel et Tanger (l'un de ses chefs-d'œuvre et la création géopolitique française) où Maurras explique que la fin de l'oppression irlandaise (et polonaise ou Alsace Lorraine) sera un chemin vers la paix et la prospérité européennes. Si la cause irlandaise n'est pas au cœur du maurrassisme, vous n'êtes pas oublié.

Pour le moment, l'Irlande est l'un des rares pays européens à ne pas avoir de législation sur le discours de haine contrairement à la France, où les lois sont à ma connaissance assez onéreuses. La présence de ces codes de parole affecte-t-elle le fonctionnement de la AF et existe-t-il des moyens de gérer les lois sur le discours de haine dans votre expérience?

Depuis longtemps, les républiques françaises se sont transformées en régimes totalitaires. Avec les lois Avia, la censure bat de nouveaux records mais ceux-ci sont de moins en moins efficaces

L'équivalent français de Stormfront appelé «Démocratie participative» est toujours accessible après avoir été interdit par un tribunal. Les lois françaises contre les téléchargements illégaux étaient un gros gaspillage d'argent. 

Ainsi, le problème des lois sur le discours de haine n'est pas vraiment un gros problème si vous n'avez pas de communication centralisée autour d'un réseau social. Mais, si la communication est un moyen et non une fin, peu importe si votre compte est bloqué et, fondamentalement, nous ne devons jamais oublier que la meilleure façon de changer d'avis est de parler dans le monde réel. 

Bien sûr, nous n'avons pas le droit de parler de tout et de débattre de questions idiotes, mais il n'y a pas de véritable liberté d'expression. La société lutte toujours contre certains discours et les médias de masse ont renforcé ces tendances. 

Sans être définie par l'économie dans sa vision du monde, quelle serait la politique économique générale d'AF et comment elle répond aux défis du capitalisme mondialisé moderne et de l'immigration de masse? 

Depuis l'année dernière, AF a officiellement adopté la théorie de la décroissance. Nous pensons que notre système économique est insensé. Mais, nous pensons que nous ne pourrions traiter le problème des ressources mondiales qu'avec les Nations. Parce que les nations sont plus résistantes que notre système économique mondial. 

Un milliard de baïonnettes sont plus efficaces que toute la puissance de Black Rock ou Goldman Sachs. Fondamentalement, cela signifie que nous sommes allés organiser l'économie autour des besoins humains et rejeter le jeu financier et toute son irresponsabilité. 

Ce type d'approche nous a obligés à être moins les bienvenus face à l'immigration de masse en raison de la durabilité. Nous ne pouvons pas en même temps décroître et avoir encore des frontières ouvertes. Pour protéger la planète, nous choisissons de protéger la Nation. En outre, nous pensons toujours que les guildes en tant qu'organisation économique sont les meilleurs moyens de maintenir l'amitié dans le monde du travail et de protéger l'économie et les clients. Surtout si ces guildes sont sous la garde du roi.

Alors que l'ère Trump se termine, les groupes nationalistes sont confrontés à un hiver de censure, comment AF traite-t-il généralement la question de la déplatforming en ligne?

En tant que phénomène naturel, c'est toujours une possibilité. Mais la déplatforming en ligne n'est qu'un handicap, mais ils ne peuvent pas nous fermer complètement la bouche. Cela ne fait que déplacer notre communication, ce qui n'est pas du tout une grosse perte. La communication sans action disparaîtra. Les faits sont plus têtus que les médias sociaux. La vraie bataille n'est pas sur le Web mais dans la rue. Trump n'a pas été élu par un mème sacré, mais par le travail de milliers de petits soldats. 

8.png

Bien qu'il s'agisse d'une organisation strictement catholique, la relation entre AF et l'Église catholique a historiquement été plutôt acrimonieuse avec une dénonciation papale et des accusations selon lesquelles AF donne la priorité à la nation sur le Christ. Dans vos propres mots, quelle est la position du groupe sur l'Église et vice versa plus la réponse aux accusations portées?

La relation entre AF et l'Église catholique n'était pas toujours acrimonieuse. En 1914, Sa Sainteté le Pape Pie X a décrit Maurras comme un «beau défenseur de la foi». Le Carmel de Lisieux était un protecteur de Maurras lorsqu'il était dirigé par la sœur de Sainte Thérèse. 

Nous devons nous rappeler que l'excommunication de l'AF était un stratagème basé davantage sur des questions politiques que sur des questions religieuses. L'accusation de priorités sur le Christ est une mauvaise interprétation du principe maurrassien de «la politique d'abord». Ce qui ne veut pas dire d'abord comme le meilleur, mais d'abord comme début. 

En fait, le gros problème est le «ralliement» de l'église. Au XIXe siècle, les papes pensaient que la République française pouvait coexister avec l'église. Ainsi, le Vatican choisit d'émasculer les ecclésiastiques français pour protéger les intérêts matériels. Par conséquent, des années plus tard, la France est moins catholique et notre Église est opprimée. Le catholicisme est la religion la plus attaquée en France, plus que l'islam. Un prêtre s'est fait trancher la gorge dans son église par un islamiste. Quelle victoire!

9.png

Beaucoup de mouvements nationalistes se définissent par la manière dont ils gèrent l'héritage de la Seconde Guerre mondiale, la France non moins parmi eux. Compte tenu de l'histoire particulière d'AF en matière de collaboration, comment le groupe gère-t-il cela et plus généralement comment le nationalisme français d'après-guerre?

L'histoire d'AF pendant la Seconde Guerre mondiale était complexe. L'AF a été la première organisation à affirmer que le nazisme était à la fois une honte et un danger. La première édition française de Mein Kampf a été utilisée par AF pour montrer les plans nazis pour l'Europe. 

Mais les républicains étaient tellement impliqués dans le pacifisme qu'ils ont refusé d'entendre les avertissements et se sont militarisés trop tard. À cette époque, ils ont sacrifié à la fois les Tchèques et les Polonais. Après la bataille pour la France et la scission de notre nation, l'AF a refusé toute collaboration. Maurras était contre le groupe «Ja» ou le «groupe du oui» pour défendre «la France seulement». 

Cette position était assez difficile et personne ne l'a vraiment compris. Beaucoup de gars de l'AF ont rejoint la Résistance bien avant les communistes. Charles de Gaulles à Londres était entouré de membres de l'AF. Il était lui-même maurrassien. Peu de maurrassiens se sont joints à la collaboration. Donc, nous n'avons pas honte de notre passé. C'était une période compliquée. 

La France a une assez grande famille de traditions de droite parmi lesquelles l'identitarisme et la Nouvelle Droite sous la tutelle d'Alain De Benoist, quelle serait la relation entre AF et ces groupes précités?

Nous ne nous considérons pas comme des ailes droites, nous voulons être un groupe avant tout. Bien sûr, nous connaissons Alain de Benoist et l'identitarisme, mais nous avons de forts désaccords: nous ne croyons pas en une Europe unie mais plutôt en une Europe des Nations. Nous pensons que le paganisme est une sorte de plaisanterie et une construction artificielle. 

Pas besoin de fantasmer sur les anciens dieux pour avoir une spiritualité. Nous sommes obsédés par la question de la monarchie, qui n'est pas au cœur de ces groupes précités. Nous avons une doctrine, qui n'est pas leurs œuvres (même si le corpus Nouvelle Droite est cohérent et intéressant). Nous n'essayons pas de former le même type de militant: nous cherchons un cadre intellectuel plutôt qu'un combattant métapolitique comme le fait Nouvelle Droite). 

Une autre différence est notre stratégie de prise de pouvoir. Et, nous sommes toujours nationalistes. Au fait, c'est drôle de voir comment Alain de Benoist et la Nouvelle Droite ont atténué leurs propres divergences avec nous. Alain de Benoist n'est plus impérialiste mais populiste, ce qui l'oblige à être nationaliste. Son opposition aux Églises catholiques n'est plus au cœur de ses pensées. Bien sûr, il y a toujours la question raciale qui se pose entre nous. Nous pensons toujours que la France n'est pas une course, mais un composé. L'ethno-différentialisme n'est pas toujours un cadre de fonctionnement, ce qui est assez problématique.

Par curiosité, comment l'AF considère-t-elle généralement Napoléon Bonaparte à la fois comme un groupe ultranationaliste et monarchiste?

En bons Français, on ne peut pas être joyeux quand on pense aux victoires napoléoniennes (surtout quand il a écrasé les troupes anglaises). Mais ce bon côté ne nous empêche pas de voir que Napoléon était un massacre qui a enflammé toute l'Europe et a abouti à la réduction de la France à la fin. Pouvons-nous convenir que ce n'est pas le meilleur choix pour tout le monde? 

Dans un récent sondage, le RN semble être le parti le plus populaire parmi les moins de 35 ans, certains estimant leur soutien à environ 40%, comment la France, une nation historiquement considérée comme de gauche politique, a-t-elle atteint un point où les populistes ont atteint un si large public?

La chance du RN est l'incapacité des autres partis politiques à parler d'immigration de masse. C'était un tabou construit par le président français Mitterrand avec des organisations antiracistes comme "SOS anti-racisme ''

C'était un piège astucieux de diviser la droite entre la droite acceptable et le sombre raciste, la droite. Mais les faits sont têtus et beaucoup de gens voient le problème de l'immigration massive ou du terrorisme islamique. Ainsi, les gens recherchent une réponse ou acceptent d'essayer quelque chose de nouveau. 

Le RN manque d'officiers politiques et n'essaie pas vraiment de prendre le pouvoir. Ce n'est qu'une manifestation d'une opposition et pas vraiment une opposition. La dirigeante de la RN, Marine Le Pen, montre à plusieurs reprises son manque de préparation et de nombreux membres RN ont des problèmes juridiques, des fraudes violentes, etc. Le problème n'est pas les RN, qui comprennent beaucoup de gens charmants, mais l'écart entre leurs revendications et la réalité. 

En conclusion, le RN est un parti républicain et tout ce que cela implique. Le populisme en France est encore plus une grosse bête attendant de trouver son champion. 

10.png

En raison de ce qui semble être des troubles chroniques, la viabilité de l'État français est maintenant remise en question en raison du récent carnage. Quelles sont les chances d'une guerre civile générale comme des conditions d'apparition dans le pays dans les années à venir?

J'espère vraiment que la France ne sombrera pas dans une guerre civile, car une guerre civile est une guerre de frère contre frère ou de père contre fils. C'est la pire situation pour un pays. Le principal point d'être nationaliste est pourtant d'éviter une guerre civile, d'unifier les gens contre les troubles de la mondialisation. 

Pour le moment, la plupart des problèmes montrent l'incapacité du gouvernement français à gérer la situation, mais nous ne sommes pas dans une sorte de guerre civile. Ou plutôt, nous sommes toujours dans la même guerre civile étrange depuis la Révolution française. 

L'écrivain français Houellebecq, considéré par beaucoup comme un prophète, dans son livre «Soumission» (Soumission) a décrit comment les musulmans français pouvaient prendre le pouvoir et imposer un régime de charia douce basé sur les résultats de la misère sexuelle (et de la charité sociale inspirée par le distributisme…) Espérons que ce n'est qu'un livre comme c'était le cas de 1984 ou Brave New World… Pour le moment.

Enfin pour terminer sur une note positive, qu'est-ce qui vous fait espérer pour la nouvelle décennie en ce qui concerne l'avenir de la France?

Maurras a déclaré que «tout désespoir en politique est un silence absolu». Nous ne sommes ni optimistes ni pessimistes pour l'avenir, car c'est comme être un crétin à moitié heureux ou à moitié triste. Nous poursuivons notre complot à ciel ouvert contre le gouvernement. Mais, c'est très clair car de plus en plus de Français voient que la démocratie est un Dieu qui a échoué et qu'il faut changer nos fondamentaux. Avec les chapeaux rouges, les gilets jaunes ou la campagne contre le mariage gay, on voit de vieilles questions politiques soulevées dans le débat public. Les gauchistes ne peuvent plus prétendre être du côté du peuple.

 

Ciaran Brennan  le 21/01/2021

  1. Source : https://www.theburkean.ie/

Commentaires

  • Cette traduction semble avoir été faite un peu rapidement. Il y a des approximations et quelques bizarreries qui rendent certaines phrases difficiles à suivre. Et le Maurrisme ? C'est une nouvelle appellation destinée à prendre la suite du maurrassisme ?

  • Quoiqu'il en soit, l'article du Burkean, correctement traduit, est un condensé de l'histoire AF qui mériterait un tiré à part à l'usage des primo-accédants.

  • Oui catonéo, vous avez entièrement raison. Dès que nous serons en possession d'une traduction correcte, nous le ferons...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel