UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rennes : La justice suspend l’abattage des arbres sur l’avenue Janvier, par Jérôme Gicquel.

Quatre arbres ont déjà été abattus le long de l'avenue Janvier à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes

Source : https://www.20minutes.fr/

Le tribunal administratif de Rennes a donné raison ce lundi à l’association La nature en ville.

« On a gagné une première bataille mais pas encore la guerre ». Président de La nature en ville, Pascal Branchu peut avoir le sourire ce lundi. Dans la matinée, le tribunal administratif de Rennes a suspendu l’arrêté pris par la ville le 3 avril 2019 pour faire abattre 25 arbres sur l’avenue Janvier. L’association avait porté l’affaire devant la justice pour demander la suspension de cette décision.

Cet automne, Pascal Branchu avait déjà déposé un recours contentieux et un référé suspension suite à l’abattage de quatre premiers arbres les 21 et 22 octobre le long de l’avenue située face à la gare de Rennes. « La ville n’a pas respecté le délai d’affichage qui est de deux mois avant d’abattre les arbres », avait alors indiqué Pascal Branchu lors de l’audience le 7 novembre devant le tribunal administratif. Selon lui, « aucun motif sérieux » ne justifiait l’abattage de ces quatre charmes qui étaient « en bonne santé » et ne représentaient « aucun danger ».

« La ville peut aménager l’avenue sans couper des arbres »

Mais les arbres étaient déjà abattus. Le juge des référés lui a finalement donné raison ce lundi, bloquant de fait pour l’instant tout abattage sur l’avenue qui est en travaux. « Je ne suis pas opposé au projet de l’aménagement de l’avenue mais la ville peut le faire sans couper des arbres », indique le militant, soulignant « que c’est une question de santé publique ».

Contactée, la ville indique avoir pris « acte de la décision rendue ce jour. Les services doivent en examiner les termes dans un délai de quinze jours pour déterminer la suite à y donner. »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL