UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Déconfinement. Michel Onfray : « La leçon de l’épidémie est que le chef de l’État a failli ».

Le philosophe Michel Onfray. (©DR)

Source : https://actu.fr/

Dès le premier jour du déconfinement, le philosophe Michel Onfray est revenu à Chambois pour dîner avec sa mère.

Comment avez-vous réagi à l’annonce du déconfinement et comment vous sentez-vous dans cette nouvelle situation ?

Je dirai que ça n’a pas changé grand-chose pour moi qui suis sédentaire et qui travaillais à mon bureau à Caen… Mais mon premier mouvement a été de revenir à Chambois dans les vingt-quatre heures qui ont suivi le déconfinement pour donner un peu de réconfort à ma mère, qui a vécu ce confinement seule dans sa petite maison, et de faire un dîner avec elle et mon ami Ghislain, libraire à Chambois et à Argentan, pour fêter un peu de la liberté recouvrée.

 

Et puis, j’avais envie de retrouver Chambois qui est, avec Argentan, le lieu de mon âme.

 

Quel avenir proche imaginez-vous ?

Je crains que nombre de petits artisans, de petits patrons, de petits commerçants mettent la clé sous la porte et que les belles paroles du gouvernement qui a promis de payer la facture ne soient que de vains mots.

 

Je crois également que les assureurs ne soient pas au rendez-vous, comme souvent quand il s’agit de payer ce pour quoi on était assuré, en arguant qu’une épidémie n’était pas mentionnée dans le contrat.

 

Cette misère ajoutée à la misère, cette pauvreté ajoutée à la pauvreté sont évidemment de mauvaises nouvelles.

 

Pouvez-vous nous parler de la revue Front populaire que vous créez ?

Bien volontiers. C’est une revue qui souhaite rassembler les souverainistes de droite, de gauche, et d’ailleurs. Autrement dit ceux qui croient que rien n’est possible sans une France libre et libérée des diktats de l’Europe de Maastricht. Il n’est pas question de savoir s’il faut être de droite ou de gauche mais l’on souscrit à un certain nombre d’idées justes.

La leçon de l’épidémie est que le chef de l’État a failli parce qu’il n’y a plus d’État. Macron a été incapable de protéger les peuples en mentant sur les masques qu’il n’avait pas en disant qu’ils étaient inutiles avant maintenant de verbaliser ceux qui ne les portent pas.

De même, l’Europe a explosé en vol car chaque pays a repris ses billes sans aucun souci de la fameuse communauté. Ceux qui en doutaient encore ont vu que l’Europe libérale se faisait malgré les peuples, voire contre eux.

Nous n’avons pas encore mis en vente notre premier numéro que nous avons déjà le double d’abonnés que le journal Libération…

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL