UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Michel Piccoli "provocateur" et "militant" ? La bonne blague ! Un conformiste douillettement installé dans le Système, çà, oui !...

1111111111111111111111111111111111111111111111111.jpgMichel Piccoli vient de mourir. Le JT de 13 heures de TF1 lui a consacré un reportage/hommage sans goût ni grâce, et sans aucun intérêt. Par contre, le JT de France 2 en a proposé un panégyrique excessif et scandaleux, à notre goût.

Précisons bien, tout d'abord, deux choses :

1. Nous ne nous placerons pas, ici, du point de vue de la critique cinématographique; peut-être notre excellent ami Guilhem de Tarlé s'en chargera, lui qui tient avec le brio que vous lui connaissez cette rubrique "Cinéma" sur lafautearousseau...

2. Nous parlerons seulement de l'homme et de ses engagements, puisque France 2 a salué avec emphase et, très certainement, avec une très grande exagération, ses qualités de "militant" et de "provocateur" (!). 

Nous ne sommes pas des charognards, comme nous l'avons déjà écrit ici à plusieurs reprises, et nous disons "paix aux morts", à chaque décès, comme nous l'avons fait la dernière fois pour Jean-Pierre Mocky. Mais dire "paix aux morts" n'empêche pas de déclarer imbuvables les tombereaux d'éloges mielleux du politiquement correct et de la bien-pensance de gauche, aux manettes de tout ce qui est presse écrite, orale et télévisuelle dans ce maudit Système...

Ainsi, appeler "provocateur" et "militant" quelqu'un qui a toujours hurlé avec les loups (grand ami de Mitterand, tiens, tiens...), qui a toujours été "du côté du manche", qui a toujours marché dans le sens du vent ("de gauche", bien entendu !...) voilà qui est, certes, dur à entendre, et qui doit être dénoncé...

Comme Jean-Pierre Mocky, Michel Piccoli jouait au révolté, à l'anar, au gaucho et tout et tout, mais il savait pertinemment qu'il avait toute l'intelligentsia avec lui, et tous les médias, et tous les "installés"; et il est très vite devenu ce qu'il était, un pseudo révolutionnaire, bien douillettement installé dans le Système, un bon petit conformiste bien confortablement recyclé dans ce monde du fric qu'il vomissait en paroles, mais dans lequel il vivait bien, et même très bien...

Le voir, le poing levé ? Mais, quelle dérision ! Illustration parfaite de la hideuse alliance du Fric et de la Révolution ! Beurk...

Cette hypocrisie, cette tartuferie du personnage et de ses "amis" qui le pleurent aujourd'hui, c'est à vomir...

Et c'est cela que nous voulons dénoncer.

Dernière chose : on l'entend déclarer dans le reportage mielleux de France 2 "...je sais que je n'irai ni au ciel ni en enfer..." Qu'est-ce qu'il en savait, lorsqu'il a proféré ce propos ? Par contre, maintenant, il a sa réponse...

Et là, pour le coup, franchement, on n'aimerait pas forcément être à sa place !

lafautearousseau

Commentaires

  • Piccoli était un excellent comédien. Sa prestation à contre-emploi dans "Habemus papam" où il incarne un pape élu malgré lui est saisissante. On en oublie très vite l'acteur pourtant archi-connu en France.

    Son affichage qui vous irrite tant, est presque logique. Quand le matelas de millions gagnés est trop épais, l'artiste avisé compense son péché par des proclamations ronflantes dans le sens de l'Histoire, afin de garder l'oreille de la Rue de Valois qui elle-même gère la profession par le Centre National du Cinéma. Ils font tous pareil et l'un des plus connus est Arditi.

    Cette posture utile date non pas de Mitterrand mais de Jospin. Trotskyste à peine repenti, son avènement à Matignon a été marqué par le passage au kärcher du ministère de la Culture où furent placés tous les vieux copains d'extrême-gauche qui avait pris trop d'embonpoint pour monter à la barricade.
    Les "clients" du ministère ont créé ou ajusté leur positionnement politique en conséquence. Des fois, c'est simple.

    Qu'il repose en paix.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL