UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trois jours après, l'Armée française à nouveau en deuil.

Vendredi dernier, le premier mai, on apprenait la mort, des suites de ses blessures, du brigadier Dmytro Martynyouk.

Ce lundi 4 mai, lors d’une opération visant un groupe armé terroriste au Mali, le 1re classe Kévin Clément du 1er REC, est mort pour la France dans l’accomplissement de sa mission au sein de l’opération Barkhane. 

"Profonde tristesse à l’annonce du décès du légionnaire de 1re classe Kévin Clément dans une action de combat ce matin au Mali. Toute l’Armée de Terre est aux côtés de sa famille et de ses camarades de la Légion étrangère et du 1er Régiment étranger de cavalerie qui paient un lourd tribut. La mission continue.”
Général d’armée Thierry Burkhard, chef d’état-major de l’armée de Terre.

 

Commentaires

  • A l'annonce d'un énième décès de soldat français au Sahel, je me pose des questions sur l'opération Barkhane. Il y a des fondamentaux, expliqués par Lugan, qui ne sont pas pris en compte mais c'est au niveau de la stratégie du MDN que le doute naît.

    Si l'état d'esprit prévalant au Balardgone est du même tabac que celui qui prévaut à Matignon et à l'Elysée pour combattre le coronavirus, on s'entête sur un schéma pré-écrit à faire entrer les réalités de terrain dans le moule d'une fausse intuition. On n'en finira jamais !

    Les Américains sont-ils parvenus à une conclusion similaire ? "La guerre au Sahel est ingagnable à petit effectif. Mais si la France veut refaire une guerre d'Algérie, libre à elle."

    Mes pensées vont à la famille et aux amis du Première classe Clément.

  • Encore un Homme jeune et courageux qui va rejoindre le Paradis des Héros.. Notre armée est-elle là bas pour défendre la sécurité de la France ou pour maintenir au pouvoir des dirigeants amateurs et leur armée d'opérette??????

  • Les armées africaines ne sont généralement que des "forces de l'ordre" payées au mois qui assurent la protection de la classe politique qui verse les soldes.
    En rase campagne, elles plient. Exception faite de celle du Tchad.

    Si les foules africaines, chauffées à blanc par les agitateurs des bandes armées, insistent pour que nous les "laissions tranquilles", partons ! Les Africains sauront se débrouiller entre eux... ou pas !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL