UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

À propos de Jean Vanier, par Gérard Leclerc.

La révélation par la communauté de l’Arche d’agressions sexuelles commises par Jean Vanier sur des femmes aux profils fragiles, constitue un véritable coup de tonnerre pour le monde catholique où il était révéré presque comme un saint. Moi-même, qui l’ait salué, au moment de sa mort, pour exprimer mon admiration et ma gratitude à son égard, je m’en trouve blessé et il faudra longtemps pour que ma tristesse s’apaise. Cette révélation fait d’autant plus mal que Jean Vanier a fondé et dirigé un œuvre proprement admirable à tous égards.

gerard leclerc.jpgFaut-il se redire avec les anciens : « Corruptio optimi, pessima » ? La corruption du meilleur est la pire des choses. Peut-être, parce qu’en un certain sens, Jean demeure le meilleur et que sa culpabilité n’en est que plus cruelle. Pourquoi ? Parce qu’en abusant de certaines femmes, il s’est prévalu justement de son prestige spirituel et de son autorité de héros de la charité.

Et là, on est bien obligé de parler de dévoiement pervers. Jean Vanier était une sorte de laïc bien particulier dans l’Église. Il a prêché dans sa vie de multiples retraites et on ne pouvait qu’acquiescer à un sens évangélique incontestable. Bien qu’il ne fut pas prêtre, il a usurpé de son charisme pour commettre le mal. On s’interroge sur la responsabilité qu’a pu avoir dans ce dévoiement le Père Thomas Philippe, cofondateur de l’Arche et lui-même coupable d’agressions du même type. Dans les années cinquante, ce religieux avait été d’ailleurs gravement sanctionné par le Saint-Siège, déjà pour des actes délictueux. L’affaire était restée en grande partie secrète et peu savaient ce qui s’était passé à ce moment-là. J’avais moi-même interrogé Jean Vanier là-dessus il y a fort longtemps, et il m’avait répondu que cela demeurait aussi pour lui une énigme.

Ne détenait-il pas un terrible secret qui aura marqué son existence entière, en l’inclinant à ces agressions justifiées par une insupportable mystification spirituelle ? C’est pourquoi Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, a jugé, au plus juste titre, qu’il convenait de revenir sur la pensée dévoyée du Père Thomas Philippe, que celui-ci partageait aussi malheureusement avec son frère, le fondateur des petits gris. La corruption du trésor de la mystique chrétienne est vraiment la pire des choses. Il nous revient, au fond de notre accablement, à prier pour celles qui en sont subi les conséquences, et pour Jean lui-même. Que la douce pitié de Dieu retombe sur lui.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 24 février 2020.

Commentaires

  • Les déviances sexuelles sont la peste noire de l'Eglise catholique même si les autres religions n'en sont pas exemptées. Ne parlons même pas des sectes. S'il est compréhensible que l'accueil du pécheur dans le cercle de rédemption prime d'autre considérations, comme le suggérait Mgr Vingt-Trois pour se défausser, ceci n'est valable que dans des communautés fermées.

    L'Eglise séculière ne peut pas trembler et devrait couper la branche pourrie au premier signal. D'avoir tergiversé et cherché des excuses charitables à des comportements dénoncés a coûté cher au cardinal Barbarin qui s'est dégagé de la tenaille grâce à une prescription pitoyable et sans effet sur le jugement populaire, donc sur la réputation de l'Eglise elle-même. Et nous ne sommes pas aux Etats-Unis où les scandales se succèdent !!!

    "Saint" Jean Vanier avait été signalé il y a plusieurs années, mais l'oeuvre était déjà infectée et lui-même ne relevait de personne finalement. Quand on voit l'intensité du dévouement des prêtres chargés d'associations caritatives en sus de leur ministère, on ne peut que souhaiter que des hommes qui leur font tant de mal comme Vanier, soient rayés des tablettes et leurs cendres dispersées dans le grand fleuve de l'oubli.
    Mais était-il pertinent d'accrocher le wagon de l'Arche au train catholique ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL