UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La chute de la maison Griveaux, bien pire pour Macron que Benalla/Gilets jaunes/Retraites et Compagnie...

Ce quinquennat, c'est un long chemin de Croix, une lente agonie, une descente aux enfers... comparable - dans le pire et en inversé - aux espoirs fanfarons qu'avait suscités "le hold-up du siècle" et la prise de pouvoir par le jeune et sémillant Macron et son équipe d'extra terrestres qui marchaient sur l'eau (du moins le croyaient-ils...).

"On" lui fait aujourd'hui le coup de Fillon, mais à ses dépens cette fois-ci.

Qui, "on" ?

En voilà une bonne question !

Il est toujours risqué de promettre le "nouveau monde", de jurer qu'on ne fera plus jamais "comme hier" et autres fadaises et engagements plus faciles à promettre qu'à tenir : Griveaux, honteux et confus, jure maintenant, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendra plus...

Si on ne peut encore s'accorder sur la personne de ce "On", ce qui par contre est absolument certain c'est que la principale victime de ce retrait est... Emmanuel Macron !

(Dans la presse écrite et parlée, rapide résumé du retrait du candidat LaRem) :

(Dans la presse écrite et parlée, rapide résumé)

Benjamin Griveaux a finalement décidé de retirer sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de plusieurs vidéos intimes sur Internet. Marié et père de trois enfants, le député et ancien porte-parole du gouvernement fait le choix de protéger sa famille. a-t-il expliqué ce vendredi matin, en dénonçant "des attaques ignobles". 

"J'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne. Cette décision me coûte mais mes priorités sont très claires, c'est d'abord ma famille", a-t-il également déclaré. "Les Parisiens méritent une campagne digne".  

Jeudi après-midi, plusieurs captures d'écran de ses échanges avec une jeune femme, dont deux vidéos très explicites, sont mises en ligne sur un site web prétendant dénoncer les hommes politiques "qui mentent à leurs électeurs en imposant le puritanisme à la société". 

La situation était intenable pour un candidat qui n'a pas hésité à mettre en scène son bonheur conjugal avec l'avocate Julia Minkowski au cours de la campagne. Un reportage photo dans Paris Match, montrant le couple enlacé sur le pont des Arts, en avril dernier.   

C'est la deuxième fois que cet historique de la République en Marche est touché par la fuite de documents gênants, après celle de l'été 2019, quand l'hebdomadaire Le Point avait révélé, enregistrement sonore à l'appui, ses propos orduriers sur ses rivaux Pierre-Yves Bournazel et Hugues Renson.  

Commentaires

  • Combien il est difficile au temps advenu des mémoires longues, enterrées sous le béton des bunkers informatiques du Grand Nord, d'oblitérer les dérapages comportementaux, quand on vante publiquement la rectitude de l'ascèse conventionnelle, tout en se livrant aux bacchanales de ses pulsions. Le théâtre d'ombres de la macronie.trouve dans le cas Griveaux, le climax de ses "danses de la pluie" alors même qu'elle le recherche dans les méandres du marketing écologique manipulateur. C'est qu'en politique, la virginité ne dépend pas d'une chirurgie réparatrice comme le croient les petits invertis post-modernes, elle est intimement liée à la personnalité, à la morale, et à l'éthique, En notre époque où le pouvoir autiste se croit tout permis, Benjamin Griveaux vient de découvrir que quelqu'un a ouvert la boite de Pandore à son nom, pour une réciprocité dans la haine. Décidément les temps sont laids. A qui le tour ?

  • Monsieur GRIVEAUX, comme d'autres hommes "publics" se devait de faire attention! "L"homme" en général n'est pas sans failles! Qui n'a pas eu d'écarts dans sa vie? mais quand on prône, surtout en politique, une rigueur de vie, on se doit de l'appliquer à sa personne, surtout quand on est candidat. DSK en a fait les frais! Cahuzac....Nixon...Clinton s'en est sorti... En France, nos présidents n'ont pas été sans faire d'écarts. Et actuellement l équipe de l 'exécutif en place n'est pas un modèle du gente en ce qui concerne leur vie privée ou même le respect du peuple. Mr Macron fanfaronne et annonce plein de choses " a qui vaut l'eau', du moment que ça lui rapporte du pognon. et il s'entoure de truands et de voyous de la haute finance, du monde des banques. M Castaner s'entoure de flics délinquants remettant en place avec Belloubet d'un régime de TERREUR à la Robespierre. Tout le contraire de ce qu'ils ont dit en 2017. Voyer à LREM, le nombre d'élus compromis dans des détournement de pognon, des conflits d'intérêts....Alors GRIVEAUX n'en est un que parmi d'autres!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL