UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Samedi 26 octobre, sur Arte, 20h50 : "Marie-Antoinette, ils ont jugé la Reine"

Samedi 26 octobre, Arte diffuse l’excellent "Marie-Antoinette, ils ont jugé la reine", à 20h50, avec la comédienne Maud Wyler dans le rôle principal.

Dans la nuit du 2 au 3 septembre 1793, alors qu’échoue l’ultime tentative d’évasion de la reine (la Conspiration de l’œillet), les membres du Comité de salut public scellent le destin de celle que l’on nomme "la veuve Capet", dans une France qui sombre dans la Terreur.

Alain Brunard ("Marie Curie, une femme sur le front") signe la réalisation en cinq actes de cette fiction extrêmement soignée, narrée par Denis Podalydès et adaptée du livre Juger la reine (Tallandier) de l’historien Emmanuel de Waresquiel.

Ce dernier apporte un nouvel éclairage sur le procès truqué de Marie-Antoinette. Maud Wyler, vue au cinéma dans la comédie Perdrix, avec Fanny Ardant, et dans Alice et le maire, avec Fabrice Luchini, incarne la dignité et la douleur d’une reine et d’une mère : "Je ne voulais pas en faire un ange, ni tout à fait un démon. Elle aimait ses enfants, ses derniers mots sont pour eux. Cela m’a touchée".

Commentaires

  • En ce jour de deuil pour la France, j'ai une pensée pour la reine, martyre de la haine satanique des conventionnels jacobins. Mais la haine coule toujours dans les veines de la république, quelle soit libérale, socialiste ou progressiste !

    Cette haine conduira la France au chaos, hantée par le souvenir des années terribles qui planent toujours au-dessus de son berceau. La décennie 2020 la conduira-t-elle au tombeau ?

    Les hordes barbares déferlent vers elle et point de Charles Martel à l'horizon ! Où sont les nobles chevaliers francs ? Génération identitaire semble relever le défi mais la haine progressiste s'acharne contre ces nouveaux chevaliers.

    L'islamo-jacobino-gauchisme entend bien finir le travail inachevé de 1789, afin d'en finir une fois pour toute avec "la fille aînée de l'Eglise" !

    De gré ou de force, il va falloir sortir de notre torpeur car la peur nous fait du tord. Regardez en face le mal qui ronge la France depuis plus de deux siècles et qui revient à la charge, en ce début de XXI e siècle, car le danger est désormais plus proche qu'on ne le pense.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel