UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du rire aux larmes : la semaine du sport français...

Nous commencerons tristement cette chronique, en rendant hommage au jeune Antoine Hubert, pilote de Formule 2 (l'antichambre de la Formule 1...) décédé à Spa, lors d'une course de Formule 2 disputée en marge du Grand Prix de F1. Violemment heurtée à 200km/h, sa voiture a été coupée en deux par le choc, ne laissant que très peu d'espoirs au jeune pilote : on confirmait son décès deux heures après...

Champion de F4 en 2013, puis de GP3 Séries l'année dernière, Hubert avait remporté cette année deux courses, l’une à Monaco en mai et l’autre au Castellet en juin, toutes deux disputées en marge de GP de F1.

A la vive douleur de ses parents et amis s'ajoute la tristesse de voir la France perdre l'un de ses espoirs les plus prometteurs en sport automobile...

A noter : le beau geste de Charles Leclerc, vainqueur de la course, qui n'a pas fêté sa victoire de la façon traditionnelle, "car nous avons perdu un ami hier", a-t-il déclaré; il a dédié sa victoire à cet ami, le jeune Antoine Hubert... 

Les très beaux succès tricolores en Judo et Triathlon viennent heureusement ré-enchanter le tableau...

1. En Triathlon, d'abord : les Bleus ont conservé leur titre mondial en juillet, puis ont remporté le Test Event de Tokyo, le dimanche 25 août. Cassandre Beaugrand, Pierre Le Corre, Léonie Périault et Dorian Coninxont ont devancé la Grande-Bretagne et les États-Unis.  Doubles champions du monde et d'Europe en titre, ils seront parmi les favoris pour aller chercher l'or en août 2020, dans cette épreuve qui fera son apparition au programme olympique...

Quant à Vincent Luis, il a décroché à 30 ans son premier titre de champion du monde de triathlon, ce samedi 31 août à Lausanne, à un an des Jeux olympiques de Tokyo, une première pour un Français depuis Olivier Marceau en 2000.

Le couronnement de Lausanne vient récompenser une saison exceptionnelle pour Vincent Luis, la plus régulière depuis qu’il est engagé dans la série de référence. Il s’est imposé à Yokohama (Japon) à la mi-mai sur la distance olympique, et a pris la deuxième place à Hambourg (Allemagne) sur distance sprint, en juillet : pour lui comme pour les autres Bleus du Triathlon, les Jeux de Tokyo sont en ligne de mire...

000_1jw8ql-4400045.jpg

 

2. En Judo, ensuite : aux Championnats du monde de Tokyo, pas de médailles pour les garçons, mais les filles sont allés chercher trois médailles d'or.
- Clarisse Agbegnenou (Poids mi-moyens, moins de 63K);
- Mari-Eve Gahié (Poids moyens, moins de 70K);
- Madeleine Malonga (Poids mi-lourds, moins de 78K)...
 
Avec quatre titres mondiaux (2014, 2017, 2018 et 2019), deux médailles d'argent (2013 et 2015), quatre titres européens (2013, 2014, 2018 et 2019) et une médaille d'argent olympique (2016), Clarisse Agbegnenou, invaincue en 2018, a été désignée à la fin de l'année Championne des championnes de L'Équipe côté français, en compagnie du recordman du monde du décathlon Kévin Mayer...
 

987.jpeg

Voilà quelques nouvelles qui nous changent du ridicule et désolant "feuilleton Neymar", lequel nous mène à tout, sauf au sport, au vrai !...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel