Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

NOTRE-DAME DE PARIS : LA FRANCE EN LARMES

Commentaires

  • C'es bien le mot qui convient. J'allais à Notre Dame avant d'aller au Louvre lorsque je faisais ma maitrise d'histoire de l'art sur Fra Angelico. Je suis très touché et il me semble peu probable qu'un incendie accidentel parte de l'échafaudage ,

  • c'est la mémoire et le gloire de la France qui a été gravement atteinte hier soir. Le Monde entier pleure cette horrible catastrophe, saluons le courage des pompiers et apprécions ceux qui vont débloquer de leurs deniers pour réparer cet ignoble outrage fait à la France.
    Quant aux causes…. je n'en sais rien, espérons seulement que ce ne soit qu'un accident

  • Sans être un attentat , Ce peut être une malveillance comme les autres débuts d’incendie dans certaines paroisses . Actuellement il y a une campagne à tort ou à raison contre le catholicisme et cet incendie tombe à point .
    Quoi qu’il en soit s’il s’agit d’une erreur ou d’un accident le ou les fautifs doivent être retirés de la circulation. En face de telles restaurations il n’y a pas de place pour la négligence ou l’amateurisme.

  • "Sans être un attentat"
    pourquoi évacuez vous cette hypothèse ? L'enquête vient à peine de commencer !
    Ce qui est certain, c'est que SI c'est un attentat, le pouvoir fera tout pour le cacher !!……………..

  • Bonjour à tous
    c'est avec une grande tristesse que nous avons ma femme et moi suivi les informations hier soir sur ce dramatique accident. Nous voyons partir dans les flamme une partie de notre histoire mais aussi un symbole fort de notre foi .Nous étions monté sur les tours mors de notre dernière visite parisienne et cela ne nous sera plus possible.
    amitiés de Dracenie ou la messe ce matin était dite pour Notre Dame et les Pompiers qui ont lutté contre le feu

  • Comment la voûte et ses clefs vont se comporter au refroidissement car elles ont servi de sole au brasier ? Les joints ont travaillé.

    Les deux tours tiendront sans doute mais le bourdon ne sonnera plus.

    Un ami de la partie m'a confié soupçonner un dépôt de fûts de traitement liquide des charpentes dans la "forêt". Ce que pourrait attester la première fumée jaune soufré très dense de l'embrasement sous la flèche.

    Comptons vingt ans...

    Tristesse infinie...

  • Permettez que je rectifie : La France en larme ET en colère !!
    je suis stupéfait et en colère !
    ces bonnes questions qui ne sont pas posées VOLONTAIREMENT et ces journalopes qui en font des tonnes sur les détails !!!
    et tout de suite on nous martèle que ce n’est pas CRIMINEL , alors qu’on ne sait rien encore sur les causes !!
    Des siècles sans aucun incendie, alors pourquoi aujourd’hui avec nos moyens techniques ??
    -Quelles sont les entreprises qui travaillent dans la cathédrales et pour faire précisément quoi ?
    -Quel était la qualité du personnel qui les composaient
    -Qui était responsable du chantier sous la surveillance permanente de qui , de quoi ?
    -Si les équipes travaillaient en charpente , quelles précautions, quels dispositifs de sécurité contre les incendies avaient été mis en place ?
    Des bois de mille ans viennent de disparaitre ! Pourquoi dans ces vieilles charpentes, ô combien précieuses ,des systèmes d’arrosage automatiques ne sont-ils pas installés ??
    Ces chantiers étaient-ils sous vidéo surveillance permanente ?
    D’autres questions me viennent, questions qui ne sont reprises nulle part :
    Un plan d’intervention anti incendie existe -il pour protéger Notre Dame ainsi que pour tous nos monuments historiques ??
    Des exercices ont-ils lieu régulièrement ?
    Pourquoi cet incendie a-t-il été aussi difficile à maitriser ?
    nos pompiers disposaient-ils de tous les moyens efficaces et immédiatement disponibles ?

  • "Notre-Dame, c'est l'incendie de trop" : pourquoi les historiens de l'art et spécialistes du patrimoine sont en colère
    Les architectes et les historiens de l'art dénoncent un manque cruel d'entretien dans les bâtiments du patrimoine français.
    https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-c-et-l-incendie-de-trop-pourquoi-les-historiens-de-l-art-et-specialistes-du-patrimoine-sont-en-colere_3400595.html

  • Bravo Petit jean!! C'est exactement les questions que nous nous posions en famille hier nous étonnant qu'elles ne soient pas reprises par les journalistes!

  • L’ancien ingénieur chef de Notre-Dame sur la thèse de l’accident : « Du vieux chêne, il faut beaucoup du petit bois pour le faire brûler ». Benjamin Mouton, l'ancien architecte en chef de Notre-Dame, est très dubitatif devant l'incendie de la cathédrale à Paris...les médias à l'unisson 1 heure après c'est accidentel mais c'est bien sur l’info centralisé du pouvoir monolithique.
    Et ses milliards qui arrivent d'un coup ... avec l'impôt sur la fortune cela n'aurait pu être ...c'est sur mais sans ce feu a quoi servent ces milliards , alors que l'état quémande le peuple .
    Du coup le discours pour les gueux prévaut à la prochaine à quand la gay-pride de fête de la musique à L’Élysée chez le satanique Macron.
    Immigrant, Nègre et pédé .

  • Par delà l' émotion , la sidération , il est en effet permis de s'interroger . Elle parait juste la remarque faite sur la difficulté à faire brûler des troncs d'arbre comparativement à du petit bois car c'est un peu comme faire s'enflammer un gros livre au lieu de feuilles de papier.
    Bien entendu , des plans d'intervention doivent exister ( les repérages des pompiers sont une réalité ) mais il n' y a pas que les pompiers . Quid de la maintenance , de la surveillance , du sérieux des entreprises intervenantes ?
    Me revient en mémoire une conversation entendue , une fois , dans un train en " arrêt provisoire pour problème technique " ( ce train avait de façon coutumière son quart d'heure minimum de retard pour telle ou telle raison ) , une voyageuse semblant connaitre les us de la compagnie disait à son vis à vis que les visites de révisions systématiques des locomotives étaient désormais bâclées ( gain de temps oblige ) par rapport à ce qu'elles étaient auparavant ) .
    Ainsi , tout est très bien , sur le papier , mais nous vivons en mascarade avec des " protocoles " , des labels de certification ( le minimum requis pour ne pas être insuffisant .

Écrire un commentaire

Optionnel