Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Où Simone Weil pointe l'une des maladies les plus dangereuses de l'âme et des sociétés humaines ...

 

« L'enracinement est peut-être le besoin le plus important et le plus méconnu de l'âme humaine…

Le déracinement est de loin la plus dangereuse maladie des sociétés humaines. »  

Simone Weil

L'Enracinement - Prélude à une  déclaration des devoirs envers l'être humain, Gallimard (Folio)

Commentaires

  • Autre extrait de la philosophe :

    Simone Weil . L'enracinement ( Gallimard - nrf - Idées pp . 23 et 24 )

    " L' obéissance est un besoin fondamental de l’âme humaine . Elle est de deux espèces : obéissance à des règles établies et obéissance à des êtres humains regardés comme des chefs . Elle suppose le consentement , non pas à l 'égard de chacun des ordres reçus , mais un consentement accordé une fois pour toutes , sous la seule réserve , le cas échéant , des exigences de la conscience . Il est nécessaire qu ' il soit généralement reconnu , et avant tout par les chefs , que le consentement et non la crainte du châtiment ou l' appât de la récompense constitue en fait le ressort principal de l obéissance , de manière que la soumission ne soit jamais suspecte de servilité . Il faut qu ' il soit connu aussi que ceux qui commandent obéissent de leur côté ; et il faut que toute hiérarchie soit orientée vers un but dont la valeur et même la grandeur soit sentie par tous , du plus haut au plus bas . "

    Hors sujet mais , lorsqu'on voit notre époque , ses élites mais aussi les " citoyens " , il y aurait de quoi rêver .

Écrire un commentaire

Optionnel