UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Zémmour : La candidature de Valls à Barcelone me confirme que le message républicain est désormais désuet

 

« C’est le grand effacement de l’Histoire pour correspondre au grand remplacement des populations »

Éric Zemmour sans cris d’orfraie ni indignation orchestrée, c’est possible… sur Boulevard Voltaire. Un entretien apaisé, sans tabou, passionnant et décapant. Écoutez-le !

Merci donc à Boulevard Voltaire d'avoir réalisé ce remarquable entretien et - bien-sûr - merci à Eric Zémmour pour ces analyses si justes et tellement proches des nôtres* ! LFAR

* Cf. notre titre

 Durée 11 mn.

 

Commentaires

  • De la même façon qu'il y a une agriculture hors-sol, qui produit des fraises et des salades insipides, il y a une classe politique hors-sol, qui ne se sent liée par aucune allégeance et papillonne de ci de là à la recherche de bonnes places. Ces hommes politiques sont semblables à ces bourgeois cosmopolites qui se sentent de partout et de nulle part parce que leurs banques ont des succursales dans toutes les grandes villes du monde. Dieu merci, si je puis dire, il y a des peuples en Europe qui gardent le sens de l'enracinement et de l'identité, les polonais et les hongrois par exemple. Prenons modèle sur eux. À propos de l'insignifiant Valls, il est possible de dire à quel point peut être choquant le fait que des bi-nationaux puissent occuper des postes de pouvoir et de responsabilité politiques. Dire cela n'a rien à voir avec de la xénophobie, mais avec un principe politique fondamental : Hegel et nombre d'autres penseurs de la politique ont montré que la relation la plus usuelle entre les États n'est pas la concorde mais le différend ou l'hostilité. Se prose alors un problème de conflit d'allégeances. On ne sert pas deux maîtres à la fois dit le bon sens populaire, qui a parfaitement raison. Le pitoyable Hollande nous avait imposé trois ministres marocaines. Je voudrais voir que des français puissent être ministres au Maroc ! En quoi les marocains auraient parfaitement raison.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel