Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quel Aquarius pour sauver l'Europe ? 

La galère de Don Juan d’Autriche, le jeune infant de 24 ans, qui, en 1571, à la tête d’une flotte chrétienne, vainquit les Ottomans à Lépante [Musée Maritime, Barcelone] 

 

2910916609.5.jpg

Pour qui n'a pas de pensée ni de culture, ni de sentiment social historique, communautaire, pour qui n'est constitué de nulle autre substance que l'individualisme hors sol, c'est à dire sans racines, qui caractérise la modernité, sauver des vies, porter secours, réagir dans l'urgence, s'impose sans-doute comme un impératif moral et, somme toute, naturel, spontané, catégorique.

Et, en un sens, il l'est. C'est pourquoi les ONG mobilisent, recrutent, convoquent à l'action humanitaire nombre de gens qui ne sont pas forcément des idéologues et - ou des militants. A quoi d'autre de grand et de généreux invite-t-on aujourd'hui en Europe aussi bien la jeunesse que les compétences de l'âge mûr ? A quel supplément d'âme ? Aux fausses délices de la consommation et du marché ? On préférera sauver les vies de pauvres types, arabes et surtout noirs, venus d'Afrique et d’Orient, en masse, par milliers, centaines de milliers, millions. Peut-être devrions-nous faire l'effort de le comprendre. 

Le comprendre, oui, l'approuver, sûrement pas. Car le simple sens moral de certains se double en réalité de la redoutable idéologie multiculturaliste et diversitaire qui veut le métissage généralisé des cultures, des peuples, des ethnies et des races, lequel effacera les nations de la réalité immémoriale du monde et donnera naissance à une ère universellement et uniformément postnationale. Une ère nouvelle sans civilisation ni qualité. Cette entreprise est en cours de réalisation en France et en Europe.  

Pour empêcher qu'elle ne se brise, à terme, sur le refus et la colère des peuples européens, il est fait appel à toutes les puissances de l'émotion, de la morale et du sentiment,  de la spiritualité et des religions. A commencer par l'Église catholique, pape en tête, dont les prédécesseurs avaient jadis prêché la résistance de l'Europe aux diverses poussées de l'Islam, et qui aujourd’hui concourt à son suicide. L'immense campagne des médias et des politiques à l'occasion des tribulations de l'Aquarius a consisté en une opération de pure et simple propagande. De formatage de l’opinion, morale et politique confondues. 

Mais tout ce qui est fait maintenant pour contrecarrer au moyen de l'émotion et sous l'invocation de la morale la vague de rejet des migrants qui monte dans toute l'Europe ne réussit plus à l'arrêter.  

Tout ce qui constitue le Système s'en effraie : médias, journalistes, intellectuels de gauche et de droite, politiciens conformes et gouvernements. Leur réaction d'autodéfense par la propagande est simplement à la hauteur de leur inquiétude. Elle s'apparente à la panique.

C'est sans-doute que les nations elles aussi sont des personnes ; que chacune a un visage qui l'identifie, une terre, une histoire, une culture, une civilisation, des morts et des vivants, des mœurs et des croyances, une religion. Elles aussi veulent vivre. Être et durer. Elles aussi méritent la sollicitude des généreux, des sensibles, des moraux et des charitables. Elles auront droit par surcroît à l'engagement des réalistes qui savent qu’il y a un ordre du monde fait de limites et de différences et au soutien des peuples qui, eux, à l'inverse de leurs « élites », sous la menace se redécouvrent patriotes. Le temps n'est pas encore venu, semble-t-il, où l'on pourra leur imposer le suicide et la mort par nivellement, mixage et submersion. 

C'est ce que les peuples manifestent en ce moment d'un bout à l'autre du continent européen. Comme un Aquarius géant pour le sauvetage de l'Europe.  ■ 

A lire aussi dans Lafautearousseau ...

Le mouvement perpétuel

Retrouvez l'ensemble de ces chroniques en cliquant sur le lien suivant ... 

En deux mots, réflexion sur l'actualité

Commentaires

  • L'Europe ou plus exactement l'UE est un Titanic, Elle doit couler pour faire autre chose : une Europe confédérale des Etats et des Nations.

  • Aujourd'hui, cette Europe se donne le visage de l'Aquarius, et demain: le Radeau de la Méduse, avec les peuples européens comme passagers?????????????

  • Mais que faire quand on voit que l'Italie, dont le nouveau gouvernement avait pris des décisions fortes contre l'accueil de nouveaux migrants, ce qui avait provoqué le détournement vers l'Espagne de l'Aquarius, recommence, par les moyens mêmes de ses forces navales, à accueillir sur son sol de nouveaux migrants ? C'est à désespérer de la lucidité et de la force de caractère de ceux qui nous gouvernent.

  • Mais qui sont et quelle est la sensibilité de nos bons apôtres au niveau des politiques et leur choix de ceux qu'il faut sauver et de ceux qu'il faut éliminer sans " état d ' âme " ?

    Extrait du dictionnaire de novlangue page 240 ( J.Y le Gallou et Michel Geoffroy - édition Via Romana )

    < Le gouvernement hongrois a été réprimandé pour une campagne nataliste encourageant les couples , en cas de grossesse non désirée , à laisser leur enfant vivre . L' image représentait un enfant à naître s'exprimant ainsi : " Je comprends bien que tu n'es pas prête pour moi , mais je t'en prie : donne moi en adoption , fais-moi vivre . " Cela a été jugé , je cite : " en contradiction complète avec les valeurs de l 'Union " par la vice-présidente et commissaire européen chargée de la Justice , des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté . Et il ne s'agit pas d'une virago d'extrême gauche mais de Mme Viviane Reding , une élue démocrate-chrétienne luxembourgeoise , bon chic , bon genre , et infiniment soucieuse des convenances

Écrire un commentaire

Optionnel