UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Notre raison d'être ! Les royalistes n'auront de poids qu'à raison de leur compétence politique

Commentaires

  • La semaine dernière , je faisais part à nos lecteurs qui n'ont pas accès aux réseaux sociaux, ou qui ne les fréquentent pas, du message de facebook - qui envoie chaque dimanche un relevé de la fréquentation pour la semaine écoulée - et qui nous signalait, selon la formule lapidaire employée : "les publications de lafautearousseau ont atteint 11K2 de personnes cette semaine". Eh, bien ! Vous serez sûrement heureux d'apprendre qu'hier matin (le message est envoyé entre 9h et 10H), le chiffre avait bondi à... 32K8 ! La petite équipe de jeunes qui s'occupe avec moi de cette page n'en revenait pas, et je dois dire que moi non plus... Nous continuerons bien sûr à faire tout ce que nous pourrons (diversité des sujets, dynamisme de "la forme", commentaires percutants...) pour tenir et amplifier ce rythme de croissance : au service de la France et du Bien commun...

  • On laboure, on laboure et puis un jour....

  • Avec le support , actuel , ( électronique mais restant cependant de l'écriture et de la lecture ) , la qualité de ce que propose l' équipe de LFAR trouve donc le juste succès . Outre le plaisir du lecteur , l'esprit public est bien à ( re ) former pour contrer l 'abaissement des esprits qui semble de mise depuis trop longtemps .

  • Outre la qualité des articles et des rédacteurs de LFAR, c'est sa parution quotidienne qui renforce encore l'impact, mérité du journal royaliste sur le net, et qui , en plus , annonce les réunions royalistes en France..

  • Bravisimo....ce que vous faîtes est si important et....ROYAL!
    Cordialement

  • Je tiens à signaler, au sujet de l'absence de la veuve de Mgr le comte de Paris à ses obsèques ce que je sais de source très sûre. Cette dame a été hospitalisée après qu'elle ait elle-même constaté le décès de son époux le 21 janvier. Son état de santé est très précaire depuis longtemps déjà. Elle avait prévu de se rendre à Dreux en taxi, son état ne le lui a pas permis ; les commentaires à ce sujet, de personnes ignorant les détails sont donc superflus.

  • Moi aussi j'apprécie la qualité des articles, des analyses, des informations historiques de LFAR;;;mais j'ai déjà écrit ici les raisons pour lesquelles je ne puis adhérer, je n'y reviens pas...Reste cependant mon intérêt quotidien ...

  • Merci tout d'abord pour votre intérêt et votre lecture quotidienne de LFAR.
    Nous savons bien quelles sont vos divergences.
    Plusieurs lecteurs vous ont répondu avec des arguments de fond. Nous admettons bien volontiers qu'ils ne vous aient pas convaincu. Mais vous n'y avez pas réagi du tout.
    Si vous ne souhaitez pas en discuter, très bien. Dans ce cas, nos divergences en restent là.
    Cordialement.

  • Oui, nos divergences restent, c'est sûr, mais je n'ai aucun mépris pour LFAR que j'apprécie beaucoup.. Je souhaiterais seulement que d'autres médias royalistes aussi excellents que le vôtre se manifestent afin que le royalisme n'apparaisse pas comme une force réactionnaire et soit dénoncé comme anti-démocratique, passéiste, nostalgique de l'Ancien régime,, etc...mais qu'il comprenne des tendances partisanes diverses. .Le royalisme ne doit pas être un parti politique, Je crois me souvenir que c'était la pensée du grand-père du Prince Jean, un observateur politique de notre vie nationale dont la lucidité a été saluée par Le Monde lors de son décès: (cf: Le Monde du mardi 22 juin 1999;; je souhaite seulement que l'activité de son petit-fils contredise la conclusion de Thierry Brehier: "Henri d'Orléans, comte de Paris, aura probablement été le dernier des vrais prétendants au trône de France") Comme lui, et avec beaucoup moins de talents que lui,, j'ai envie de dire: "L'avenir dure longtemps"...Sinon quel espoir de restauration royale peut-on avoir? Ce qui ne m'empêche pas, je le redis, de me sentir proche de vous par certains côtés et; si je ne réagis pas à chaque article, c'est que j'ai d'autres activités, engagements et sources d'intérêt..

  • Bravo à l'équipe. Ces résultats d'audience ne tombent pas du ciel.

    Dans la description du vecteur d'idées l'adjectif qui compte c'est "quotidien".
    Exister passe par cette présence ; d'ailleurs l'AF historique n'avait pas dérogé à la règle.

    Ceci explique en creux les résultats modestes des autres formules.

    Continuez !

  • Ce qui surplombe nos désaccords - aucun n'est si grand - sont les principes maurrassiens de physique sociale que nous défendons parfois différemment au gré des circonstances et que tous vos lecteurs connaissent à fond.

    Ces désaccords naissent d'une approche controversée de l'actualisation nécessaire de ces principes dans la perspective d'aboutir à une renaissance de la monarchie. Je vous reproche de sacraliser des obsolescences et vous me reprochez de croiser des principes intangibles.

    Mais je suis sûr d'une chose, plus nous avancerons vers l'embellie, plus les réalités imposeront le tracé de la route nouvelle. A titre d'exemple, "la France seule de Charles Maurras" n'existe plus depuis le débarquement des Sammies à Saint-Nazaire en 1916.

    Pour finir dans ce ton, j'ai la conviction qu'il est inutile de faire courir ce pays dans des bottes en 45 de pointure quand il ne chausse plus que du 42 ! Il ne sert pas à grande chose de projeter dans l'avenir la France d'avant-hier ; au pantographe de la mondialisation elle est devenue un pays moyen, endetté jusqu'au cou et empêtré dans des addictions qui la rongent comme un cancer. Parviendrons-nous à la guérir avec notre pharmacopée ? Il faut y croire et comme je l'ai dit, continuer.

    La monarchie possible n'aura que peu de ressemblance avec celle de l'Ancien régime, ce qui ne la rend pas moins indispensable au retour du bonheur dans ce pays.

  • mais nos royalistes sont absents des merdias qui les…...censurent ! le problème est donc leur visibilité
    Et d'ailleurs, quel est donc leur projet politique pour la France d'aujourd'hui ?
    Je constate que les monarchies parlementaires en Europe, celles qui subsistent encore, se sont toutes couchée face au nouvel ordre mondial !!!...………………...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel