Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cinéma • Mon Garçon

 

Par Guilhem de Tarlé 

Mon Garçon, un thriller de Christian Carion avec Guillaume Canet et Mélanie Laurent

 

Vous avez dit coïncidence ?

Après Otez-moi d’un doute, à nouveau un film qui met face à face le père biologique et « l’autre » père !

Quand le lobby LGBTI, Marlène Schiappa et Emmanuel Macron veulent « ouvrir » la PMA aux femmes seules et paires homosexuelles, Carine Tardieu et Christian Caron réalisent des films qui mettent en exergue qui la recherche du père par le fils, qui la recherche du fils par le père. Honneur à eux et aux acteurs qui y ont participé.

Mon Garçon porte aussi notre regard sur la famille dite « recomposée »… Le père est parti, chacun, du mari et de la femme, a « retrouvé quelqu’un », chacun a « refait sa vie »… Et l’enfant dans tout ça ?

A une époque où, au moindre accident, on met en place une « cellule psychologique », quelle cellule psychologique pour l’enfant dont la cellule familiale ne dure pas plus qu’un CDD ?

Ce drame, dit-on à l’anglaise, est un « thriller » ! Yes, I am thrilling, oui je frémis à voir notre société en voie de décomposition… Jusqu’à la violence inouïe qui s’empare, par deux fois, de Guillaume Canet !

Et je dis bien Guillaume Canet puisque son scénario n’était, paraît-il, pas écrit ; l’acteur était seulement mis en situation et improvisait ses réactions. Il s’agit donc d’une violence spontanée et réelle !

Quand j’ai fait part de ma stupéfaction à mon épouse, en précisant qu’il ne devait pas « faire bon » de côtoyer cet individu dans la vie de tous les jours, elle m’a traité de « bisounours » !   

Écrire un commentaire

Optionnel