Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pierre Navarranne : Deuil de la Provence royaliste

Pierre Navarranne lit la Prière de la fin sur la tombe de Maurras à Roquevaire

 

4083700128.3.jpg

« Je ne crois pas avoir jamais approché M. le docteur Navarannne (et pourtant Dieu sait si j'ai fréquenté l'Union Royaliste Provençale !) mais à ce qui en est dit, je retrouve une de ces grandes figures qui ont fait de la Provence royaliste une terre de fidélité, de ferveur et d'intelligence »

Pierre Builly * 

Les obsèques du Docteur Pierre Navarranne ont été célébrées mardi dernier, 28 mars, à Toulon, en présence d'une nombreuse assistance, d’une foule d’amis, autour de sa famille, notamment ses petits-fils, fidèles à sa mémoire.

Pierre Navarranne, médecin, ancien président de l'Académie du Var, laisse aussi un grand souvenir à l'Action française à laquelle il était très attaché, où il a exercé d'importantes responsabilités, mettant à son service son exceptionnelle culture tant littéraire qu'historique et politique, mais aussi sa détermination, la noblesse et la chaleur de son caractère.

L'Action française était présente : Philippe Lallement, qui a assumé sa succession comme président de la fédération du Var ; Jean Gugliotta, Paul Léonetti et Gérard Pol, pour la Fédération Royaliste Provençale et Lafautearousseau, y compris plusieurs représentants de la toute jeune et nombreuse nouvelle génération d'Action française.

Après la messe, célébrée en l'église Saint-Georges de Toulon, la famille devait se rendre à Pau, son lieu de naissance, où Pierre Navarranne repose désormais.

Notre famille de pensée et d'action gardera de lui le souvenir du grand royaliste et, à tous les sens, du grand Français qu'il a été. 

* Ecrit dans Les commentaires de Lafautearousseau le 27.03 

1092774917.png

Un message du Prince Jean de France

 

2380807990.jpgChers Amis,

Je connaissais le Docteur Pierre Navarranne de mon passage aux Baux en Provence et à Toulon lors de la présentation d’Un Prince Français, dans cette région où nous revenons souvent en famille.  

D’autres se chargeront de son éloge mieux que moi, le connaissant mieux.

Je me rappelle un homme courtois et profond, fidèle à l’idéal monarchique et sa Famille de France.

En ces moments douloureux, mes pensées vont à sa famille et à ses proches que j’assure de ma prière. Avec mes sentiments attristés.

Votre affectionné.

Vendôme

Le 27 mars 2017

Écrire un commentaire

Optionnel