Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un roi immédiatement » ... Un livre dont on parle déjà beaucoup : réactions dans les commentaires ...

 

2504458051.3.jpgNous avons évoqué, lundi dernier [27.02] le livre-événement de Marin de Viry, « Un Roi immédiatement » auquel Le Figaro - papier et éditions en ligne - avait fait largement écho, deux jours plus tôt  [25.02]. Il ne s'agit pas d'une réflexion théorique : cet ouvrage est dicté par les circonstances que nous vivons, celles sur lesquelles, de son côté, Maxime Tandonnet a donné l'alarme, au fil de plusieurs articles dans la grande presse. Un titre les résume toutes : «Nous assistons à la décomposition de la Ve République ».

Un Roi immédiatement ? Les réactions ont suivi dans les commentaires de Lafautearousseau, plurielles, sous certains aspects. Mais toutes d'accord sur l'impératif institutionnel posé par Marin de Viry dcomme une sorte d'urgence.

Nous avons choisi de reprendre ces commentaires tels quels. Il pourraient ouvrir à de nouvelles réactions, rouvrir le débat ...  LFAR 

 

Commentaires

  « Que l'exigence d'un roi pour maintenant soit ...impérativement proclamée !» Et si c'était possible dans tous les médias...Mais que ce le soit dans la volonté de l'amélioration de la démocratie constitutionnelle et parlementaire issue d'élections libres ! La présence du Roi, premier serviteur de son peuple, à l'écoute de ses besoins dans ses tournées officielles partout où le peuple travaille, souffre ou se réjouit, ferait bouger toutes les lignes. Les politiciens ambitieux et, pourquoi pas, compétents se préoccuperaient de proposer des programmes et ne chercheraient pas à obtenir la première place : elle serait toujours prise ! Je crains que ce ne soit pas encore pour demain....

Écrit par : NOEL 09h56 - lundi 27 février 2017

 

 Un Roi immédiatement. Je n'ai pas encore lu le livre de Marin de Viry mais son titre qui claque comme un étendard dans la tempête, à lui seul me suffit et je souhaite que son écho résonne suffisamment fort pour qu'il interpelle les français, donne lieu à des réflexions inspirées chez ses lecteurs et à des débats publics et télévisés aussi nombreux que possibles. Car plus que jamais depuis la fondation de la 5éme République, la question royale mérite d'être posée dans son principe. Quant à son contenu, tous les conceptions et les débats sont souhaitables. Le Roi et la démocratie vont parfaitement de pair au 21ème siècle.

Écrit par : Gilbert CLARET 12h48 - lundi 27 février 2017

 

De fait, la question du régime est récurrente. Elle n'a jamais cessé d'être posée. La solution monarchique est alors celle qui est mise en avant, comme la plus naturelle à la France. Marin de Viry n'est pas n'importe qui. Il connaît la situation du pays et il est bien placé pour juger de la profondeur de la crise qu'il traverse. Il sait que la prochaine élection présidentielle ne résoudra rien ; que très probablement elle sera un coup pour rien. Alors s'impose un impératif : « un roi immédiatement ». Il se pourrait que nos idées soient appelées à progresser plus vite que nous ne pensons.

Écrit par : FABRE 14h45 - lundi 27 février 2017

 

Bonjour à tous un Roi immédiatement semble être une nécessité devant le cahot de' la campagne présidentielle et les incertitudes sur ce que demain nous réserve, alors Oui un Roi, mais pourquoi vouloir un Roi espagnol alors qu'à Paris et Dreux nous avons ce qu'il nous faut. On me dira, avec juste raison, que le temps de se disputer sur un prétendant n'est pas encore venu, mais méfiance tout peut aller très vite !! Amitiés du sud-ouest sous un beau soleil,

Écrit par : Cosacien 17h32 - lundi 27 février 2017

 

Mais qui a donc parlé d'un roi espagnol ? Nous avons en France la famille des Orléans, parfaitement légitime et restée constamment française. Pourquoi chercher ailleurs un Roi que nous avons sous la main ici, en France ?

Écrit par : Gilbert CLARET 19h20 - lundi 27 février 2017

 

Mais non, les Français n'accepteraient pas un roi qui serait étranger, même s'il a des papiers français. L'accent, les manières, sa vie même à l'étranger le rendraient littéralement impossible. Alors, vous avez raison.

Écrit par : BOB 18h28 - lundi 27 février 2017

 

La monarchie active - je ne parle pas des monarchies décoratives - est la seule solution politique saine. Mais il n'est pas sûr que la France ait encore en elle ce qu'il faut de sang, de force et de volonté pour une telle renaissance. C'est une nation exsangue, épuisée, égarée, qui se regarde mourir.

Écrit par : éric 20h14 - lundi 27 février 2017

Marin de Viry : « Après 30 ans d'antifascisme, Le Pen aux portes du pouvoir. Bravo les gars ! »

 

A lire aussi dans Lafautearousseau ...

« Un roi immédiatement » ... Un livre dont on parle déjà beaucoup, dont on reparlera

Frédéric Rouvillois : « Pourquoi les Français sont nostalgiques de la monarchie » [1ère partie]

Frédéric Rouvillois : « Pourquoi les Français sont nostalgiques de la monarchie » [2e partie]

 

Commentaires

  • bonjour à tous,
    Nous n'avons pas encore touché le fond du précipice que la classe politique nous creuse, mais avec Macron qui semble avoir un, boulevard devant lui, le fond se rapproche, et alors là "le sang, la force et la volonté" du peuple peuvent faire des miracles. en faveur de notre Roi Henri et du dauphin Jean. Eric confiance et espérance.. Prions en ce temps de carême pour que Dieu nous exhausse, Un Roi presque immédiatement
    amitiés du sud ouest sous un ciel gris

Écrire un commentaire

Optionnel