UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Pape a osé critiquer la théorie du genre : il doit être exécuté, et c'est NVB qui s'y colle...

 

Mur-bleu gds.jpgNotre ministre de l’Éducation accuse carrément le Pape - avec l'air moqueur qui est le sien, et qui ne lui réussit pas du tout... -  de relayer « la campagne de désinformation massive conduite par des intégristes » lorsqu'il dénonce l’ « affabulation » (sic) d’une « théorie du genre qui n’existe pas ».

Elle a oublié qu'elle fut secrétaire du Parti Socialiste aux questions de société (dans les années 2011, elle qu'elle militait, alors, pour le maintien de cette même « théorie du genre » contre des parlementaires demandant son retrait des manuels : « Le politique... doit changer la société, déclarait-elle. La théorie du genre, qui explique l'identité sexuelle des individus... a pour vertu d'aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l'homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets. »  

Et aujourd'hui, dans les écoles, c'est d'une façon devenue habituelle, donc « normale », que l'on fait tout pour « dépréciser, c'est-à-dire neutraliser » les repères sexués des enfants. On invite à modifier le prénom des élèves, ou à les désigner avec un pronom neutre ! Pour expliquer « le genre », cette « théorie qui n'existe pas », il a même circulé, à un moment, une sorte de bande dessinée d'une fabrique où rentrent des petits personnages indifférenciés sexuellement ; là, ils se font attribuer un kit de fille ou de garçon ; puis, à la fin, ils sont invités à échanger leur kit... 

Cette façon de procéder est devenue tellement courante, donc invisible, que le ministre peut bien affirmer, en effet, avec la plus parfaite hypocrisie : la théorie du genre n'existe pas, puisqu'elle elle imbibe tout, elle est sous-entendue partout, comme une évidence qui ne se discute même plus ; elle est passée dans les faits, les habitudes, les programmes ; on dirait presque : les mœurs enseignantes... 

Commentaires

  • bonjour à tous
    cette Dame me pose un problème, elle est franco-marocaine ou maroco-française pour cause de double nationalité . Elle est ministre et nous sommes en guerre contre Daech et l'état islamique. N'y a-t-il pas un problème de confidentialité entre cette double nationalité et les décision prise en conseil de gouvernement pour lutter contre l'ennemi ? Il faut choisir Française et ministre est possible ou marocaine et on ne peut pas être ministre en France ?
    amitiés du sud ouest toujours sous le soleil

  • Bonjour du sud est cher Cosacien ! Il y a aussi la haine de l'Eglise catholique !Notre cher Alain Juppé avait déclaré que BenoîtXVI était un vrai problème !
    Bien à vous !

  • Laisse pisser le mérinos, cosacien. Un jour on lui mettra une barboteuse comme ça on ne saura pas si c'est un garçon ou une fille, car déjà sa coiffure prête à confusion.
    Baldovino

  • Cette inculte n'est qu'une marionnette de la "diversité"dans les mains du beauf de Tulle.Ce dernier dans ses confidences aux deux scribouillards du Monde en faisait un pertinent portrait. Une ambitieuse à la langue de bois et tout sauf une intellectuelle. Cette précision la prédestinait au poste de ministre de l'éducation et explique largement le désastre de cette institution.

Les commentaires sont fermés.