UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Enseignement : Elle veut le tuer, et nous nous disons « Vive le Latin ! »

Le latin : un trésor de la langue française.

 
 
Mur-bleu gds.jpgNajat Vallaud Belkacem veut supprimer de fait le latin, mais tout en disant qu'elle ne le fera pas et qu'elle veut au contraire le sauver, au moyen d'une de ces usines à gaz dont le Système a le secret. En gros, et pour « faire clair », elle annonce :

1. Un saupoudrage des cours de français avec « les éléments fondamentaux des apports du latin et du grec à la langue française »;

2. L’intégration du grec et du latin à « Langues et cultures de l’antiquité », l’un des huit enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI)... 

La véritable motivation - de fond - est de couper les petits Français de leurs racines (« du passé faisons table rase ...», c'est bien cela, le programme révolutionnaire, non ?). Et cette motivation tire argument d'un chiffre censé clore le débat : dénigré, maltraité (cours mal-placés), dévalorisé depuis des lustres, il n'est pas étonnant que le latin ne concerne plus que 18% des élèves : c'est même un exploit ! 
 
Najat-Vallaud-Belkacem.jpgMais, si elle supprime une langue ancienneancienne », et non pas « morte », la nuance est capitale...) au motif qu'elle ne concerne que 18% des élèves, que Mme le Ministre aille au bout de sa logique, et qu'elle demande, par exemple, la suppression du PS, qui ne concerne lui aussi - et en comptant large... - que 18% des électeurs !   •

Commentaires

  • Le président du tribunal révolutionnaire Coffinhal déclarait, en envoyant Lavoisier à la guillotine en 1794 '' La république n'a pas besoin de savants '' et la Convention supprimait l'Académie des sciences. Les républicains socialistes d'aujourd'hui, version marocaine, sabotent ce qui restait de transmission du savoir à l'école. Il faudra s'interroger sur ce qui motive une telle haine de la transmission chez ces gens-là.

  • Réponse à votre question M.De Maistre
    Elle n'est pas la seule hélas à arriver ici, et au lieu de s'émerveiller devant le génie français et de s'approprier les vraies valeurs locales, à chercher à imposer les siennes...donc à s'approprier le pays...N'oubliez pas qu'elle est entrée en politique en avril 2002 !

  • Chers Amis,

    Il est bien aisé de se lamenter, Certes, la gueuse balaie notre histoire, rejette nos valeurs, met à mal nos traditions... Alors, résistons en offrant à nos enfants, à nos jeunes tout ce qui fait que nous sommes descendants de la Gaulle, héritiers de Rome, et enfants de st Louis, et frères en Christ.
    bien à vous.
    Jean-Eudes de M

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL