UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Inquiétante fin de règne en Algérie

 

par Louis-Joseph Delanglade

 

Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que la stabilité de l’Algérie est d’autant plus précaire qu’elle tient à un mort en sursis, M. Bouteflika, quasi octogénaire dans son fauteuil roulant et déjà victime de quelques attaques cérébrales. On peut bien sûr penser que le régime se survivra une fois de plus dans un nouvel équilibre entre l’armée et l’ex-parti unique d’un côté, les islamistes de l’autre - à ceux-ci l’emprise sur la société, à ceux-là la réalité du pouvoir. Mais pour combien de temps ? 

Outre que rien n’est certain, il semble avéré qu’une lutte féroce est en cours. Certains voient un signe dans le récent limogeage du général Médiène, dit Toufik, lequel, à la tête du Département du renseignement et de la sécurité, a toujours été, pendant un quart de siècle, l’ennemi irréductible des islamistes. C’est l’avis de M. Pons dont L.F.A.R. du 22-XII-2015 a reproduit l’article intitulé « Bouteflika veut livrer l’Algérie aux islamistes ». D’autres analysent plutôt l’éviction de Toufik comme une preuve de la mainmise de fait sur le pouvoir de M. Saïd Bouteflika, frère de l’actuel président. Mais les velléités dynastiques de Saïd (le terme de « régence » a même été employé à son propos), en l’opposant à l’armée, en font un allié objectif des islamistes…  

Il faut aussi prendre en compte l’existence d’une caste de profiteurs du système, lesquels, même s’ils ne constituent pas stricto sensu une oligarchie pourraient le devenir puisqu’ils visent à rien de moins qu’à une appropriation des richesses du pays par un petit groupe d'hommes d’affaires. Là où cela se complique, c’est que « le programme économique des islamistes est assez compatible avec l'idée que se font les oligarques de la gestion de l’Etat » (M. Boucetta, L’expression*). 

Si les islamistes semblent donc en position de force pour la suite, on ne peut exclure un autre scénario, celui du chaos et de la guerre civile, d’autant que la population algérienne est la première victime de la cure d’austérité qu’impose l’effondrement des cours du pétrole et la persistance d’un prix très bas. L’explosion des déficits qui en est résultée rend de plus en plus difficile, si ce n’est impossible, d’acheter la paix sociale en puisant dans les milliards de l’or noir. 

Dans tous les cas de figure, il faut s’attendre à des jours mauvais, avec risque de contagion non négligeable, d’abord vers la Tunisie, qui reste le maillon faible de l’ancienne A.F.N. et, n’en doutons pas, exportation vers la France à travers les Algériens, bi-nationaux ou pas. Le roi Hassan II aimait à souligner qu’on n’échappe pas à la Géographie. Rappelons donc que Marseille est à 750 km d’Alger. Rappelons surtout qu’on évalue à plusieurs millions (parfois jusqu’à cinq ou six selon les études citées par Réflexion*) les personnes d’origine algérienne en France. 

Si l’on en juge par le laxisme récurrent des autorités françaises face aux manifestations « algériennes », à preuve les drapeaux déployés, sur la voie publique (voies de circulation bloquées à l’occasion de mariages; manifestations et saccage du centre-ville de Marseille à l’occasion de matches de foot-ball, etc.) il est impossible que nous soyons épargnés par des troubles graves qui secoueraient l’Algérie. Quant à notre diplomatie, elle semble inexistante, en tout cas apparemment incapable d’agir ès qualités, c’est-à-dire de manoeuvrer, en Algérie même pour déterminer une politique enfin favorable aux deux pays. 

Les perspectives sont donc très inquiétantes. Euphémisme ?  

* Quotidien algérien

 

Commentaires

  • Ne doutons pas de deux évènements à venir :
    - nous sommes à la veille d’un drame
    - la déflagration viendra de la crise économique
    Quelques chiffres balisent la catastrophe.
    La démographie avec une population de 40 mios d’habitants dont un tiers a moins de 15 ans ! Jeunesse sans espoir sinon de franchir la Méditerranée.
    Dans ses dernières livraisons de l’Afrique Réelle où ce pays retient toute l’attention de Bernard LUGAN, il nous donne des informations qui laissent sans voix sur la nécessité d’importer des produits vivriers de base de l’agro-alimentaire, loin des belles productions des trois départements ex-français. Remarquable synthèse dans les N° 70 Oct 2015 et suivant, rappelant entre autre qu’au départ des Français, l’industrie représentait 30 % du PIB dans la décénie1970, tombés à 5 % en 2015.
    Les revenus des hydrocarbures sont 60 % du budget. Nous voyons le trou quand les prix s’effondrent en 18 mois. LJD parle de corruption et de prédation : ce sont 90.000 fonctionnaires et assimilés descendant du FLN et de son organisation qui se partagent le gâteau, pour en distribuer une partie. La France le sait et en connaît les circuits …
    Nous partageons l’inquiétude de LJD : quand l’explosion se produira les drapeaux algériens décoreront les fenêtres en France, et inutile de parler de cinquième colonne pour se donner un air intelligent. Il ne manquera pas d’Hidalgo, d’Autain, de Pompili, de Guetta, de Cohen FI, de Roger-Petit voire de Cazeneuve et de Valls (mais on pourrait monter plus haut) pour nous expliquer que la ruine du pays est la conséquence de la colonisation !
    Le terreau est là, pour alimenter un islam fondamentaliste (aucun des sigles utilisés par les journaleux ne me convient).
    Souvenons nous des propos du président Pompidou rapportés par Michel Jobert : « il faudrait que l’Algérie et la France se montrent un peu plus d’indifférence ». Depuis cette remarque il y a 40 ans, c’est exactement l’inverse qui s’est déroulé … La question de la double nationalité est brulante.

  • souvenez- vous de Cassandre
    que lui est-il arrivé ?

  • Communément, la prévision de Cassandre c'est la continuité de l'existant, c'est que rien ne change, que tout se prolonge dans la direction connue, convenue, que si des évolutions se produisent ce sera dans le sens des courbes déjà établies. La doxa, l'opinion en général, n'envisage pas les révolutions, les implosions, les effondrements, les grands conflits, le surgissement du tragique ... Telle est la Cassandre la plus courante. Et aussi la plus stupide. Que lui arrive-t-il quand l'extraordinaire arrive ?

  • La crise algérienne est annoncée en Algérie-même depuis pas mal de temps. Les fondamentaux sont tous négatifs. Les manifestations économiques du Cinquantenaire en ont fait le cruel inventaire. Rien ne va !

    Je me permets de citer deux journaux par lesquels je forme mon opinion sur l'Algérie ; le premier est imprimé mais édite aussi sur le Web ; le second est un média participatif plus moderne :
    Liberté Algérie : http://www.liberte-algerie.com/
    Chouf Chouf : http://www.chouf-chouf.com/

  • @catoneo
    merci pour ces infos; les chaines et canaux ne sont jamais faciles à trouver dans ces pays, surtout en raison de transmissions très contrôlées.

  • En 2012, un forum des chefs d'entreprises s'est réuni à l'hôtel El Araussi d'Alger les 14 et 15 mars sous la présidence de Réda Hamiani, ancien ministre des PME. Pour le cinquantenaire de l'indépendance, ce forum a établi 50 mesures de redressement du pays. En creux, elles nous indiquent tout ce qui ne va pas : la liste des titres est publiée sur le lien ci-dessous après la photo d'Hamiani :
    http://royalartillerie.blogspot.fr/2012/03/50-ans-pour-rien.html

  • a lire!!!!!!!!!

  • En tant que Pied Noir rien de ce qui touche a l'Algérie ne peut m'etre indifferent. Ma patrie charnelle sera jusqu'a ma mort l'Algérie Française. Je suis Français comme les Australiens ,les Neo-Zelandais et Sud-Africains blancs (pour faire court,sans connotation raciste.....on n'est jamais trop prudent et a notre époque,il faut constamment se justifier) sont Britanniques,par filiation culturelle,et.....parceque mes descendants vivent en France et que leur avenir m'inquiète,o combien!.
    Ne mettez pas ce que je vais dire sur le compte,justement,du"mépris-raciste-
    -du-colonisé-qui animait-forcément-les oppresseurs-PN",parceque mes amis Arabes et surtout Kabyles étaient et sont bien plus radicaux que moi!
    Les interventions ci-dessus sont pertinentes et les sites mentionnés par Catoneo sont surement trés interessants; Consultez-les! Moi je n'en ai pas besoin......Dés 1962 l'avenir,qui en général n'est écrit nulle part,était,dans le cas de l'Algérie, hélas écrit......! Je ne peux pas me réjouir d'avoir deviné,a vingt ans, le futur catastrophique d'un peuple auquel,malgré les horreurs de la guerre,je me sens tellement lié.
    Hocine Ait Ahmed ,chef historique du FLN,qui vient de mourir ,a dit quelques années aprés l'independance algerienne tout ce qu'il fallait dire de ce qui aurait pu etre si ,au lieu de de Gaulle et des pires dirigeants du FLN qu'il avait choisi comme interlocuteurs nous avions eu un De Klerk et un Mandela .
    Ce n'est pas la colonisation qui est responsable du chaos algerien. Il a pour causes principales la honteuse precipitation de de Gaulle a se debarrasser de cet obstacle a ses grands projets, l'exploitation de la "rente" constituée par la "victoire" par une caste sans scrupule d'anciens combattants mués en nouveaux exploitants et,il faut bien le dire, "last but not least" le manque total de sens civique du peuple algerien..(et d'autres raisons,bien sur,mais celles-la sont essentielles!)
    Il est hélas bien réel que le seul recours de ce peuple,a été ,est et sera de plus en plus l'émigration chez l'ancien colonisateur que 55 ans de propagande lui ont appris a hair,comme en temoignent les paroles de l'hymne national algerien.(Meme si une partie,une partie seulement, du peuple doute,au fond de la veracité du discours officiel....).
    En venant en France les Algeriens ont dans leurs bagages cette haine,leurs divisions et le mépris que suscite chez ces admirateurs de la force la faiblesse de nos dirigeants et de tous ceux d'entre les Français qui se vautrent dans la repentance,comme le fit Hollande lors de sa visite a Alger, ce qui lui valut des commentaires cinglants dans la presse algerienne.
    ils sont aussi porteurs d'un Islam renaissant ,seul piler solide dans le chaos algerien.
    Boualem Sansal (d'accord il nest pas parfait......) l'avait dit il y a un an : les islamistes tiennent d'ores et déja le pouvoir "de base" en Algérie,ayant infiltré tous les rouages de l'Etat. Il y a un deal entre eux et la clique miltaires des heritiers du FLN : "Laissez-nous jouir" et aprés ce sera a vous.....Les islamistes attendent,avec la patience dont les Arabes sont capables ,que le fruit mur tombe de l'arbre. A cette époque la il y aura entre 20 et 30 millions de musulmans en France et un Etat islamique au Sud. Inch Allah!

Les commentaires sont fermés.