UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Michel Onfray : « Bernard-Henri Lévy est complice de la mort de cet enfant ».

 

Nous vous l'annoncions hier, nous mettons en ligne aujourd'hui, dimanche, les explications données par Michel Onfray à la journaliste effarée de BFMTV (Vidéo).  

A lire ou relire (note Lafautearousseau du 21 mai 2015) : 

Roland Dumas : « Bernard-Henri Lévy se prend pour le ministre des Affaires étrangères. Je n'ai aucune sympathie pour ce flibustier de la politique. »

 

 

Commentaires

  • Il est devenir un peu facile de mettre en cause BHl, certes un comédien narcissique ridicule et dérisoire. Au moins prend-il position, en général faussement. Pas toujours d'ailleurs : il peut lui arriver d'avoir raison. Plus ridicules et plus dérisoires encore sont ceux ceux des "politiques" qui l'ont écouté, qui ont cru que s'aligner sur ses foucades leur assurerait les sympathies de l'opinion. Quant à Roland Dumas qu'a-t-il fait de sérieux quand il était effectivement ministre des Affaires étrangères de la république ? Pendant que Genscher agissait il semble s'être surtout préoccupé de sa liaisons extra-conjugale et de ses jolies chaussures. Il joue au sage aujourd'hui. Grotesque.

  • Querelle de "philosophes en cours du soir" que la dispute Onfray-BHL. A trop charger le bat, on écrase le raisonnement.
    BHL est un acteur raté qui prend la pose du cabot. Peut-être est-ce une imitation involontaire d'Arielle Dombasle qui n'en finit plus de nous allumer !

  • Merci à LFAR d’avoir porté ce morceau de plaisir à la connaissance de celles et ceux qui n’en n’avaient pas entendu parler. Onfray, que je préfère de très loin écouter que lire, est à peu près le seul de l’espace grand public qui peut se permettre de claquer cette hyène toujours en quête d’une charogne. Beaudelaire avait un génie et l’excuse de l’absinthe, qu’il essaie péniblement d’imiter. Contrairement à ce que dit Carco2015 ce n’est pas si facile de lui faire fermer sa gueule quelques soient les outrances qu’il promeut. Parmi ses dernières actions de géopolitique planétaire, avoir amené des Peshmergas en réunion chez un monsieur Hollande. Sans honte de notre Premier Magistrat. Décidément monde politique fermé, totalement interchangeable.
    Et contrairement au jet de venin aussi craché par Charcot2015 les dernières mémoires de Dumas nous rappellent ce que fut l’évolution de l’Europe sur le cadavre du communisme soviétique, et le sordide jeu américains. Dumas recense quelques trahisons que nous trainons. Situation empoisonnée d’où nous ne sortirions pas sans de sévères explications au sein même de l’Europe.
    Son jugement sur Lévy BH est certainement modéré par rapport à ce qu’il pense réellement de ce pantin débraillé. Celui que Raymond ARON appelait l’érudit de pacotille. On est d’ailleurs, plutôt devant une pandémie qu’une maladie bégnine. Je viens de regarder sur Histoire un montage sur les cohabitions. JP Chevènement cite une aventure dont il n’est manifestement pas revenu. Ministre de l’intérieur, il reçoit à leurs demandes les deux Colombani – Plenel. Pensant devoir subir un n-ième entretien. Il eut en fait devant lui deux procureurs – enquêteurs qui étaient venus lui dire, lui dicter, la politique qu’il devait conduire. Il faut voir la tête de JPC racontant cette outrecuidance. Parfait résumé de ce qu’est devenu ce système médiatique devenu fou …

  • Ce qui nous intéresse, ce qui a de l'importance, ce ne sont pas les postures des uns et des aurresR, de l'un et l'autre. Ça c'est vu du petit bout de la lorgnette. L'important, comme dirait Boutang, c'est la chose même. Or, le reproche politique d'Onfray à BHL est fondé. BHL est politiquement dangereux. Pour la france. Pour l'Europe. Voilà ce qui compte. Le subalterne, on s'en fiche.

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL