Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 14 février 2014

Vous avez dit antisémites ?

1318608586296.jpgOn nous bassine, on nous culpabilise avec l'antisémitisme des Français, on accuse « l'extrême droite », ce monstre hideux aux contours incertains prisé par la gauche pour endosser toutes les turpitudes de la société. Et on évoque le climat des années 30 dans lequel retomberait une France renouant avec ses vieux démons racistes. Mais pourquoi ne dit-on jamais qui sont les nouveaux antisémites, y compris parmi les admirateurs de Dieudonné dont les nazillons ne constituent pas le gros des bataillons ?

Non, les Français ne sont pas antisémites, pas plus et sans doutes moins que d'autres peuples, et pas plus anti-Juifs qu'anti-Alsaciens, Marseillais, Corses, Bretons, Pieds-Noirs ou blondes !

En revanche, dans les banlieues et notamment chez les islamistes, le racisme antisémite et plus globalement anti-Français est une triste réalité en progression.

Commentaires

Comment ne pas se rendre compte que pour estomper, surtout dans son camp, son tournant libéral, le gouvernement PS à choisi de faire de Dieudonné, un ennemi à sa mesure en lieu et place du "monde de la finance", afin de satisfaire au rituel d'hystérie collective.

Il est dommage de voir des esprits brillants, dont l'écrivain Alain Finkielkraut, céder lui aussi à cet antifasciste de théâtre, brouillant ainsi son image de chantre de l'anti-communautarisme.

Écrit par : Thulé | vendredi, 14 février 2014

Répondre à ce commentaire

Très bien dit ! Si la haine de l'autre était dans les gènes européens nous n'en serions pas à cette triste Europe balkanisée ! Ce sont les communautés qui ont créé le racisme et l'entretiennent dans le but de se faire plaindre et de bénéficier de discrimination positive pour tous sujets. Nous nous subissons la discrimination négative : nous sommes niés sur notre propre sol, agressés physiquement, rabaissés moralement, humiliés dans nos valeurs et maintenant rejetés pour l'emploi et le logement au profit des pauvres "autres". Le rejet des ethnies et religions diverses n'a jamais été une réalité pour la majorité des Européens. Mais, question de survie, ne faudrait-il pas que ça le devienne ?

Écrit par : Stéphanie | vendredi, 14 février 2014

Répondre à ce commentaire

Il n'en demeure pas moins que nos dirigeants à 90% sortis des loges maçonniques ou leurs annexes, ont mis notre pays sous le joug d'un lobby devenu, par leur seule volonté, puissant chez nous qui s'appelle le CRIF que même des juifs anti-sionistes dénoncent. Dernièrement, Hollande et Fillon, ne sont-ils pas allés en Israël faire allégeance ? Ils devraient ----- Peillon et Valls, également ---- être jugés pour haute trahison.

Écrit par : lapôtre | vendredi, 14 février 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire