UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Syrie : mais que fait Zorro BHL ?

        Pour un chef de la diplomatie, le ton est particulièrement percutant. La France a "de fortes raisons de penser" que l'attentat à l'explosif qui a blessé cinq soldats français vendredi à Tyr, dans le sud du Liban, a été commandité par la Syrie, a déclaré dimanche Alain Juppé.

        Mais, que la Syrie soit un État terroriste, cela fait belle lurette qu'on le sait; et cela dure depuis des décennies, depuis Hafez el Assad dont le fiston Bachar ne fait que suivre la ligne. Une chose entre mille : on sait depuis le début que c’est la Syrie qui a tué notre Ambassadeur Delamare, le 4 septembre 1981, et on ne lui a  jamais rien dit....

        Pourquoi ?

        Parce que c’est plus facile de se faire une bonne pub bien facile en abattant un "vieux", de fait déjà "mort" politiquement (Khadafi) que d'attaquer un "jeune" pétant de santé (on nous pardonnera l'expression)...

       Au fait, il est où BHL ? Pourquoi ne le voit-on pas à Homs, Hama ou Dar'a ? Bizarre, bizarre…..

 

Commentaires

  • Qu'est-ce donc qu'un Etat terroriste ? Il y en a sans-doute, de par le monde, bien plus, bien d'autres que la Syrie, et de toutes catégories, y compris parmi les "respectables" ou "respectés". A commencer par l'Etat d'Israël, terroriste, en quelque sorte, de fondation. Mais l'on pourrait porter ses regards plus loin, plus haut, vers des Etats maîtres du jeu, sur cette planète, capables de porter leurs bombes et leurs troupes à peu près partout où et quand bon leur semble... On les qualifiera rarement d'Etats terroristes parce que la puissance militaire ou économique ou l'une et l'autre les en dispensent à peu près complètement. En un sens, la République Française trouve son origine dans l'exécution d'un roi, d'une reine, d'un dauphin innocents, dans la Terreur imposée à un peuple, et dans le génocide ... Napoléon se flattait, sans vergogne, d'avoir 250.000 hommes de rente ... A côté de quoi Bachar El Assad est uin petit saint. Lénine, Staline, Hitler, Mao et ses actuels successeurs, Pol Pot, mais pourquoi pas, aussi, Hiro Hito, Harry Truman, Kennedy, Nixon, les deux Bush ne sont-ils pas, en quelque manière, eux aussi des chefs d'Etats terroristes ? Menahem Begin, Golda Meir furent d’abord des chefs terroristes, avant de devenir des chefs d’Etat. Qui en fait grief à leur mémoire ?
    Je me garderai de penser que la notion d'Etat terroriste n'a pas de sens. Simplement, elle est, selon moi, à manier avec des pincettes, sans trop de conformisme ou de naïveté.
    Il faut se souvenir sur ce sujet de quelques formules qui relèvent de la sagesse ancienne et du bon sens. Le Vae Victis romain est l'une d'entre elles. Et les vers du bon La Fontaine : "selon que vous serez puissants ou misérables, les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs".
    A propos de jugements, c'est Robert Brasillach qui, dans sa "cellule aux grands murs" de la prison de Fresnes, a inventé l’idée, le rêve, d'un "jugement des juges" : "Ô juges qui demeuriez sourds"…. La notion est bionne et consolante. Elle rétablit, fût-ce pour un temps, les équilibres rompus par la sottise et le conformisme des hommes. Elle n'omet même pas, en conclusion du poème qui y est consacré, l'image finale du "grand condamné, roi des condamnés d'ici-bas" qui fut, lui aussi, victime du conformisme et du terrorisme des siens. Les Juifs de son temps, d'abord. Et, bien-sûr, par delà ces derniers, tous les hommes.
    Voilà qui relativise. Et - peut-être - pour une fois, à bon escient.

  • Je partage l'avis de Jaco. Les relations internationales sont remplies de coups tordus. C'est ainsi que les services secrets français ont organisé 5 tentatives d'assassinat contre Nasser. La Grande Bretagne a envoyé à 4 reprises des assassins pour tuer Kadhafi. Elle avait réussi l'assassinat du roi Ghazi d'Irak. Les USA ont créé de toutes pièces les talibans et favorisent Al Quaida Maghreb, les mêmes qui enlèvent les orages aux Mali et ailleurs. Ils avaient aidé la mafia sicilienne en 43 et ont protégé l'UCK et leurs traficants de drogue. La notion d'Etat terroriste est donc inopérante à moins de condidérer que tout Etat est terroriste. Toutefois, en ce qui concerne la Syrie, et sans faire d'angélisme, la continuation du régime de Bachar me paraît souhaitable pour deux raisons:
    - d'abord parce que la tolérance religieuse et le maintien des communautés chrétiennes est à ce prix
    - ensuite parce que la position nationaliste de la Syrie fait partie des points d'ancrage souhaitables d'une politique française au proche-orient, en espérant que le lamentable
    asservissement sarkozyen aux USA ne soit qu'une parenthèse.

  • Ce qui est certain c'est que la Syrie n'est pas la Libye, y jouer
    en apprenti sorcier y est beaucoup plus dangereux, avec l'Iran et
    l'Irak en embuscade. Les U.S.A. qui mènent une politique de
    déstabilisation dans cette région contre l'Iran et au bénéfice
    d'Israël avec l'appui des sunnites des monarchies du golfe
    pourraient bien nous entraîner dans un nouveau conflit.
    Faisons confiance à BHL pour bien conseiller Nicolas SARKOZY !

Les commentaires sont fermés.