UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et une grève de plus pour des privilèges, une !.....

        Dans notre république idéologique, "La Bastille" est devenue "les Bastilles", qui se comptent maintenant par centaines et par milliers; et les privilèges et les privilégiés, bien loin de disparaître, ont eux aussi explosé, en nombre et en étendue.

        De ce point de vue-là, c'est incontestable, la république - idéologique... - est bien supérieure à la Royauté, elle a fait beaucoup mieux qu'elle, et nous sommes des ingrats, nous, les royalistes, de ne pas reconnaître cet apport du nouveau régime par rapport à l'Ancien, cette supériorité évidente du Système sur ce point....

        Ce court préambule pour rappeler que, une fois de plus, la CGT vient de lancer un mouvement de blocage des ports français, qui n'en finissent plus - avec ces sabotages à répétition - d'être distancés, malgré leurs atouts évidents, par tous les autres ports d'Europe et du monde....

MARSEILLE CGT PORTS.jpg

                  Insurrection du Pays Réel contre les privilèges et les privilégiés du Système...

        Ironie du sort, c'est sur la même page, et tout à côté de l'article (ci dessous) qui en parle - dans La Provence du mercredi 12 janvier - que Henri Guaino se livre à une sorte de plaidoyer (inattendu...) en faveur du Pacte social de 45 et du CNR...

        Question(s) : quand est-ce qu'on en sort, enfin, de cette satanée soviétisation de pans entiers de la société et de l'économie française qu'est, en réalité, ce pacte du CNR ? Quand est-ce qu'on arrête de vivre dans un passé de toutes façons révolu, et sur des schémas datant de 45, évidemment obsolètes, en 2011 ? Quand est-ce qu'on revient, pour les supprimer, sur ces effarants "abandons de souveraineté" consentis à l'époque ?

        On peut comprendre ces "abandons de souveraineté" au sortir de la guerre, vu le rapport des forces en présence, et le contexte très particulier de la période; mais qu'ils perdurent 65 ans après, voilà qui dépasse l'entendement !

        Et, accessoirement, qui contribue un peu plus à la ruine de l'économie française....       

la provence ports.jpg

Commentaires

  • Je ne suis pas un serf - Merci la République - et du temps des rois j'aurais sans doute fait parti des routards [ pilleurs de château ]
    http://www.rue89.com/files/lettre_chevenement_ok.pdf
    '' Comment penser ''
    http://blvids.free.fr/Universit%c3%a9_populaire_de_Caen_.mp4
    «Les convictions sont des ennemies de la vérité plus dangereuses que les mensonges.»
    Friedrich Nietzsche - [Humain, trop humain]
    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/atheologie-presentation-du-site/

  • En réponse au "routard": s'attaque t'il aujourd'hui aux banquiers-voleurs, aux juges et avocats tricheurs, aux hommes politiques menteurs ? S'il en veut du travail il y en a, et qu'il le fasse; sinon qu'il garde pour lui ses réflexions prétentieuses .

  • Premièrement, c'étaient les routiers, non les routards.

    Deuxièmement, au treizième siècle déjà, presque tous les serfs avaient été affranchis par...les Rois.

    Avant de provoquer, mieux vaut se cultiver.

  • Qu'il y ait un problème particulier à Marseille, c'est
    possible si l'on se fit à vos informations, mais il semble
    qu'il y ait aussi un refus du gouvernement de valider un
    accord négocié avec les entreprises elles-mêmes (votre
    article de presse).
    C'est au gouvernement donc, qui a la main, de faire
    prévaloir les intérêts de l'Etat en trouvant une solution
    acceptable.

    Les royalistes ne devraient pas s'indigner que lorsqu'il
    semble que certains défendent excessivement des
    avantages corporatistes.

    Il y a effectivement beaucoup d'autres bastilles à prendre
    et pas des moindres.

    J'attends donc de voir aussi votre indignation sur les
    niches fiscales, les paradis fiscaux, le bouclier fiscal, et
    tous les revenus exorbitants des grands patrons
    insuffisamment imposés, alors que l'on pleure misère sur
    nos dettes et déficits publics en faisant payer la crise
    financière essentiellement aux salariés, sur leurs retraites,
    leurs couvertures sociales, leurs salaires, leurs impôts, à
    moins que vous ne défendiez la politique gouvernementale
    de Nicolas Sarkozy, en ces domaines, ce qui n'est pas
    mon cas.

  • Je suis étonné de voir ici défendre les privilèges exorbitants des grutiers marseillais

  • Notre économie souffre d'uneactivité portuaire défaillante; Alors que nous avonsunefaçade maritime unique en europe, les navires préfèrentaller chez nos voisins. Il suffit de regarder comment travaillent nos ports pour se rendre compte des errements du système. j'habite près d'un Port;
    lorsqu'il y a un bateau (peu fréquent) celui ci est oblgé d'attendre que l'on veuille bien le décharger. à 17 H 30 cela s'arrête, déchargement fini ou pas; hors les droits portuaires sont lourds.
    Qu'est ce qu'un docker? eest ce un travail si difficile, quelles compétences?
    Pourtant leur statut est extrêmemen t favorable. Cela me rappellele llivre de de Closet "toujours plus" il y a 35 ans ET on en esttoujous là, pendant ce temps le monde a changé et le transport maritime est la clef de voute du système.

  • ROYALISTES,

    Indignons nous des privilèges exorbitants dont on fait
    complaisamment silence, en lisant le dernier
    ouvrage de Warren de Rajewicz " Le Guide des nouveaux
    paradis fiscaux "

    Un guide, pour lequel les grutiers, quelque soient les
    reproches qui peuvent leur être faits, ne pourront jamais
    faire usage.

  • Désolé, le traitement informatique a "buggé" peut-être a-t-il
    subi un trop plein !!!!!!!!!!!!!!

  • Sur le pacte de 1945 et le Conseil national de la
    Résistance, Henri Guaino ferait bien de se faire entendre
    plus souvent et plus efficacement auprès de son Maître,
    Nicolas SARKOZY.

    Nous ne sommes certes plus en 1945, mais l'esprit du CNR
    et ses principes doivent être conservés et actualisés, pour
    garantir la protection sociale et la solidarité, rassembler le
    plus possible les Français autour d'un projet de
    re-dynamisation de l'économie nationale, moderniser et
    développer la démocratie sociale, résister à l'idéologie
    ultra-libérale et s'affirmer pour une remise à plat des
    institutions et de la monnaie unique.
    européennes.

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL