UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

53ème tué en Afghanistan : il faut savoir finir une grève !...

        Un sous-officier français du régiment d'infanterie-chars de marine (RICM) de Poitiers est mort, samedi 8 janvier en Afghanistan, au cours d'une opération dans la région de Tagab, a annoncé l'Elysée. Il s'agit du 53e soldat français tué depuis le début de l'intervention militaire internationale en 2001, et du premier en 2011. Dans son communiqué, la présidence française précise que le militaire "a été touché par une explosion alors qu'il se trouvait à proximité de son véhicule blindé". Deux autres soldats ont été blessés dans l'explosion, a précisé Matignon, sans que l'on sache la gravité de ces blessures. Espérons qu'ils ne vont pas décéder de leurs suites....

   afghanistan-.jpg

Commentaires

  • Vous avez entièrement RAISON. Le mieux est de retirer les troupes, et ne conserver que des opérations aériennes: drones, avions d'observation et bombardement de zones ciblées.

  • il me semble qu'à l'origine, les raisons de notre engagement étaient la liberté, la lutte contreleterrosrisme et tout le blabla
    Je crois qu'il fadrait rapatrier nos troupescar à la lecture des faits divers, la lutte est sur notre territoire.
    et l'ennemi autrement plus nombreux.

  • Éris
    2011 - CAMPAGNE de DÉ-ISLAMISATION

    Éristique

    Dans tous les partis ou mouvements de toutes sensibilités politiques il y a des gens intelligents, mais plus nombreux ceux qu'ils ne le sont pas

    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/01/08/0-2011-campagne-de-de-islamisation.html

  • Voilà une semaine, le malheureux se doutait-il qu'il fêtait son dernier nouvel an ?
    La république est spécialiste ès guerres inutiles.
    RIP

  • En matière de guerres, celles engagées par les Etats-Unis
    se révèlent toujours, ou le plus souvent, motivées par des
    enjeux qui leur sont propres, ou comme les conséquences
    de renversement d'alliances (les islamistes afghans armés
    à l'origine par les U.S.A. contre l'Union soviétique, les
    Irakiens idem contre l'Iran) dont ils n'avaient pas mesuré,
    ou dont ils avaient sous estimé les conséquences.
    Qu'avons nous à y faire ?

    Nicolas Sarkozy, après nous avoir réintégré dans l'OTAN,
    en "fidèle héritier du Général" estime que nous défendons
    notre liberté future, mais que n'aurait-il dit s'il eut été
    président lors des prétendues armes de destruction
    massive prétexte à la guerre en Irak ?

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL