UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"J'étais dans la salle..." : Cinquième Café actualité, Marseille : une vraie fête, avec le 21 janvier en ligne de mire....

        Il faut savoir, aussi, se détendre et faire la fête, même si l'on ne perd jamais de vue les objectifs de renaissance de la France, de l'Europe, de la Civilisation qui sont les nôtres...

        Notre cinquième Café actualité - nous l'avions annoncé comme tel... - se voulait donc un peu particulier, par rapport aux précédents et à ceux qui le suivront. A la fois Pot de rentrée, Fête des rois (une tradition que nous avons agréablement et positivement relevée ce samedi) et préparation de la journée du 21 janvier, ce Café a été consacré à resserrer encore les liens qui nous unissent, et qui sont à la fois des liens d'amitié et des liens d'esprit.

        François Davin a rappelé, en un survol rapide, l'activité de ces derniers mois, a presenté quelques uns des projets echafaudés jusqu'à la Fête de Jeanne d'Arc (qui sera, elle aussi, ré-inventée, comme l'a été le 21 janvier...) et a expliqué les raisons de l'intense investissement sur Internet que nous effectuons depuis de longs mois maintenant. Il est clair que si aucune activité de propagande n'est devenue définitivement caduque, en tant que telle, Internet s'est bel et bien imposé comme l'outil de communication numéro un, y compris, bien sûr, pour l'activité politique. D'où les grands efforts faits pour être présents sur le Net au quotidien, et y apporter une réflexion authentiquement politique, claire et exigeante, conforme aux intuitions fécondes et positives du puissant mouvement d'idées lancé par l'Action française. "Sans nostalgie ni folklore", comme le disait Pierre Debray, sans fermeture aucune à quiconque, ni à aucune réflexion, mais sans synchrétisme de mauvais aloi non plus....

lafautearousseau vimeo.JPG 

En bleu, sur cette carte fournie par Viméo, les pays où des téléchargements de nos vidéos ont lieu...

       Les chiffres viennent confirmer l'intérêt de cette stratégie : notre audience est devenue non seulement nationale, mais internationale, et nous permet maintenant de toucher d'autres publics, nouveaux, à l'extérieur des différents courants du royalisme : en témoignent, d'une façon indubitable, les 70.000 téléchargements de nos vidéos sur Viméo, dont un peu plus de 50.000 pour la France, le reste se répartissant entre 79 pays couvrant les cinq continents...

        Et nous espérons avoir réussi - et continuer - à proposer un nouveau style, peut-être, une sorte de nouvelle modalité d'être royaliste aujourd'hui pour la France, capable d'imprimer une marque originale à nos idées et à nos propositions; et capable de les faire partager à tant de nos concitoyens qui, de fait, sont, et depuis longtemps, loins de nous, hors d'atteinte par les moyens "traditionnels" de propagande d'hier....  

        Mais il ne faut pas se contenter de ces succès : il faut les amplifier et pousser à la roue pour que cette dynamique de progression se poursuive et s'intensifie encore....

        Après quoi, on évoqua la journée du 21 janvier, acte fondateur des totalitarismes modernes. La MARSEILLE SACRE COEUR.JPGMesse pour Louis XVI aura lieu à la basilique du Sacré Coeur, à 19 heures. Elle sera dite par Monseigneur Ellul et sera animée par l'orgue de la basilique, et une chorale de 50 personnes. Le père Manzano, qui avait prononcé les deux sermons de 2008 et 2009 sera une fois encore avec nous cette fois-ci. L'an passé, nous étions avec le Prince Jean, la Princesse Philoména et le Prince Gaston aux Réformés, pour une messe d'anthologie, et l'année prochaine (où le 21 sera un samedi) nous ferons également quelque chose d'important. Cette année, il a été decidé de se consacrer à d'autres tâches (par exemple, on l'a dit, la Fête de Jeanne d'Arc...), et de faire porter tous les efforts sur la Messe, afin qu'elle soit, comme l'an passé, un temps fort pour la ville, qui marque les esprits.....

        Solange Strimon s'est chargée, avec talent, de nous lire ensuite le très beau conte de LA ROCHELLE.jpgLa Varende qui avait été choisi pour illustrer la soirée : ou, comment Louis XIII, fils d'Henri IV, renouvela le beau geste de son père qui, assiégeant Paris, laissa entrer des provisions pour nourrir la capitale affamée; en plein hiver 1627, le jour de Noël, et alors qu'ils assiègent La Rochelle depuis septembre - et pour dix mois encore... -, le Roi et le Cardinal laissent passer les deux processions de bergers qui - "c'est l'usage, fit à mi-voix le plus vieux des bergers..." vont "adorer en ville l'Enfant Jésus dans sa crèche et lui offrir (nos) agneaux..."; (le Roi)"donna des ordres : "Qu'on s'écarte et qu'on ouvre les barrières. Que tout le monde se retire devant les barbacanes d'entrée. Piquez les draps blancs pour rassurer les gens de La Rochelle. Laissez le passage libre et attendez le retour". Parmi ces bergers beaucoup d'hommes pleuraient... Ils eurent un rauque petit "Vive le Roi !" qui en disait plus que des clameurs...."

         Après ce réel moment d'émotion, on passa au traditionnel Gâteau des rois, accompagné de la non moins traditionnelle Clairette de Die (on en buvait déjà sous les Romains !...) et ce fut, jusqu'à la fin de la soirée, le temps des échanges et des libres discussions. Accompagnées tout de même par la récitation de l'un de ces Grands textes de nos Racines provençales. On connaît notre slogan : Tout ce qui est Racines est bon !... Mais les Racines, l'identité, il ne suffit pas d'en parler : il faut les vivre, les pratiquer au quotidien. Sinon, ce n'est qu'une coquille vide, une forme d'idéologie, que l'on oppose MISTRAL LANGUES LATINES.jpgmécaniquement - mais stérilement et vainement - à d'autres idéologies. Quant à sauver la France, il est bien évident que si c'est un voeu qui nous est cher - dans l'ordre du politique - il est bien clair qu'on ne sauverait pas une France isolée du reste de l'Europe, une France seule, redevenue comme par miracle (mais par quel miracle ?...) une oasis de culture et de civilisation, au milieu d'un océan de barbarie, où le "rien" triomphe (voir les analyses de Jean-François Mattéi...). C'est évidemment à une insurrection de tout ce qui reste vivant et réactif, en France mais aussi dans toute l'Europe, et même le monde, qu'appelle l'exhortation de Mistral, dans son Ode à la Race latine, que Maurras appréciait tant....

Commentaires

  • Dommage que cette soirée ait été gachée par la médiocrité et la parcimonie des agapes

  • Moi, n'étant pas spécialiste es clairette et gâteau des rois, j'ai trouvé la soirée chaleureuse et politiquement intéressante. L'Ode à la Race Latine était superbe ! Pour revendiquer "racines" et "identité", il faut encore en avoir une réelle connaissance. Là bravo !

  • Bon, c’était un pot de nouvel an… J’ai trouvé tout bien, surtout de retrouver « mon » La Varende, un auteur que, curieusement selon moi, les royalistes français n’utilisent pas assez (même si je n’aime pas l’expression) ; et aussi, comme elec13, j’ai beaucoup aimé entendre parler provençal. S’il y avait, ne serait-ce que de temps en temps, des billets en provençal (ou autres langues..) ce serait super. Est-ce qu'il y a des enregistrements de la poésie ou d'autres textes de Mistral ?...

  • 1 (à Pelissier) : le Café Simon a fait quelque chose qui rappelle les noces de Cana: il a apporté, à la fin, une nouvelle fournée de gâteau (meilleur que le premier), et il a reservi de la clairette. Vous avez donc du partir parmi les premiers : les derniers ont presque du faire un effort pour tout finir. Dommage....
    2 (à Academos) : pour des enregistrements de poésie de Mistral, il n'y a rien d'important à notre connaissance. Par contre nous avons un projet, autour de notre Album, qui devrait vous intéresser. Nous en reparlerons très bientôt...

Les commentaires sont fermés.