UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Soutenir ceux qui nous soutiennent...

            Elles prennent soin de nous -spirituellement- ne serait-il pas juste que nous prenions soin d'elles, matériellement ?

monastere biblioitheque.jpg

            Mayliss Guillier attire notre attention sur un sujet dont on parle fort peu souvent, voire même quasiment jamais: l'extrême dénuement des communautés monastiques, du moins de certaines d'entre elles. C'est bien connu, les personnes consacrées (prêtres, moines et moniales...) ont fait voeu de pauvreté; mais pauvreté n'est pas misère. Et un minimum est necéssaire à la pratique normale d'une vie consacrée.

             Sous le titre Les religieux se contentent de (trop) peu. Crise. Les communautés religieuses ont de plus en plus de difficultés à subvenir à leurs besoins, Mayliss Guillier vient opportunément nous rappeler -et, pour certains, nous apprendre, tout simplement....- qu'il y a des communautés qui vivent dans un extrême dénuement (1). Trop extrême.

             Voici le site auquel elle renvoie: http://www.entrepreneurspourlapaix.com

             Et voici son article img167.jpg

monasteres 1.jpg
 
 
(1) : Famille Chrétienne, numéro 1675, du 20 au 26 février.

Les commentaires sont fermés.