UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Des nouvelles de la Défense : la France va exporter pour 7 milliards d'euros en 2009....

           L'indépendance nationale passe aussi par la maîtrise des technologies militaires, et par la fabrication d'armes performantes, pour lesquelles nous ne sommes tributaires de personne. Voilà pourquoi -alors que l'on a appris les deux mauvaises nouvelles que l'on sait (surcoût et retard importants) à propos de l'Airbus militaire...-deux informations qui se sont telescopées ces dernières semaines méritent d'être relevées....

            La France aura exporté pour 7 milliards d'euros de matériels de défense en 2009 et "cette croissance se poursuivra en 2010, certainement grâce au Rafale", a déclaré le délégué général pour l'armement Laurent Collet-Billon, dans un entretien au Monde, courant novembre.

Un avion Rafale

            Laurent Collet-Billon observe que le marché mondial de l'armement est "en croissance continue, à 70 milliards d'euros cette année" et que la France "reste le quatrième exportateur mondial".

            "On retrouve les chiffres d'affaires de la grande époque... ", mais "avec la crise, on voit réapparaître des acteurs extrêmement agressifs au plan commercial, Chinois, Russes, Américains", ajoute-t-il.

            Il rappelle que les commandes passées par la Délégation générale pour l'armement (DGA) dans l'industrie et la recherche se seront montées à 20 milliards d'euros en 2009.

collet billon.jpg
Laurent Collet-Billon

            "Nous sommes prêts à participer au grand emprunt avec des projets de technologie duale civile et militaire", dit le délégué général pour l'armement, en citant comme exemple "un hélicoptère militaire de 4 à 5 tonnes à l'horizon 2020, pour plusieurs centaines de millions d'euros à parts égales entre industrie et grand emprunt".

            Interrogé sur le programme d'avion de transport militaire A400M qui a pris du retard, mais qui a volé comme prévu fin 2009, M. Collet-Billon précise qu'un "audit financier sur les comptes A400M d'EADS est disponible". "A partir de là, nous allons attaquer la négociation financière... En France, nous maintenons la quantité d'appareils commandés".

            Sur le dossier de la vente de Rafale au Brésil, il affirme que "tout ce qui est dit sur le prix et sur la réduction du prix est faux... Il est comparable à celui d'un Rafale français avec tous ses équipements... Nous espérons arriver à un accord le plus vite possible, début 2010", déclare-t-il.

            Rappelons que la DGA est le maître d'ouvrage des programmes d'armement, responsable de la conception, de l'acquisition et de l'évaluation des systèmes qui équipent les forces armées.

morin.jpg
16 juin 2009: Hervé Morin arrive sur l’espace Défense du salon du Bourget, accompagné du délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon (à sa droite) et du général Jean-Marc Denuel, sous-chef de la division « Plans » à l’état-major des armées (à sa gauche).

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL