UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autour du Prince Jean ! Deux ou trois choses sur Philomena, sur le couple et ses projets....

TimbrebisRVB.jpg

            Philomena de Tornos y Steinhart est née en 1977, à Bilbao, patrie du grand philosophe basque Miguel de Unamuno. Elle réunit les deux nationalités espagnole - par son père, Alfonso de Tornos - et autrichienne, par sa mère, Marie-Antoinette von Steinhart.       

PHILOMENA.JPG

             Le site Gens de France (http://www.gensdefrance.com/gdefrance1/) a donné plusieurs informations sur Philoména et sa famille.

 

             Par exemple que son grand-père paternel, Don Juan de Tornos, fut très proche de la famille royale d’Espagne : il fut secrétaire particulier de Don Juan, comte de Barcelone, prétendant au trône d’Espagne, fils du roi Alphonse XIII et père de Juan Carlos, l’actuel roi d’Espagne, particulièrement durant les quatorze années d’exil des Bourbons au Portugal, où ils se retrouvaient avec les Princes d’Orléans.

 

             Après le baccalauréat, Philomena a étudié, à Paris en Sorbonne, les langues et civilisations russe et germanique. Elle parle couramment le français, l'allemand, l'anglais, l'espagnol et l’italien. Elle peut s’exprimer pareillement en russe et en arabe.

 

             Elle a travaillé cinq ans comme cadre dans une société industrielle française d'extraction de roches. Après son expérience professionnelle, Philomena décide de se dédier un temps à sa passion pour la mer et le grand large. Elle s'inscrit au Lycée maritime de Ciboure, au Pays Basque, et passe le Certificat d'initiation nautique et le Capitaine 200. Pendant une année elle mènera la vie des marins pêcheurs de Saint-Jean de Luz. Elle effectue ensuite plusieurs périples en Atlantique et en Méditerranée et suit plusieurs régates....

 

PRINCE JEAN SA MERE ET PHILOMENA.jpg
 A Vienne, le duc de Vendôme et sa mère la duchesse de Montpensier, née duchesse Marie Thérèse de Wurtemberg aux côtés de Philomena de Tornos.

 

             Par ailleurs, le prince Jean a accordé un entretien à Olivier Bohin, de l'Echo républicain, duquel nous extrayons ces quelques propos :

 

             "-O.B.: Pourquoi votre mariage n’est-il pas célébré à Dreux, terre historique de la famille d’Orléans ?

 
             - C’est un choix pratique. Notre mariage sera international, beaucoup d’invités viennent de l’étranger, dont plusieurs familles de Belgique et d’Espagne. Il y aura aussi des personnalités de la politique, des arts et des spectacles : Rachida Dati, Lorent Deutsch, Alain Decaux, les ambassadeurs du Liban et de Pologne.... Il fallait avoir un endroit assez grand et facile d’accès. De plus, tout a été très vite.

 

              - O.B.:Votre union civile a été célébrée par Rachida Dati, maire du 7eme arrondissement, le 24 mars dernier. Quelle est la valeur de votre mariage religieux ?

              -C’est le plus important. C’est là que s’établit la vraie relation entre l’homme et la femme. C’est notre intime conviction. La messe représente le centre de notre mariage. C’est ici que l’on va donner un sens et sceller notre union.

 

              - O.B.: Allez-vous vivre dans une maison ... ou un château?

              - Notre souhait est d’avoir une maison à environ 1 heure de Paris... avec des enfants. On souhaite en avoir plusieurs. Nous souhaitons vivre des choses simples comme de nombreux autres couples de notre génération. La simplicité, c’est quelque chose de très princier.

 

PRINCE JEAN.png

 

              -O.B.: Qu’elle est votre activité professionnelle et celle de votre future épouse ?


              -J’ai quitté le milieu bancaire il y a trois ans pour me consacrer à mon association Gens de France qui oeuvre pour la culture, le patrimoine, la francophonie et l’économie sociale. Je donne notamment des conférences autour de thèmes spécifiques comme celui du mariage de Louise d’Orléans et de Léopold 1er, premier roi des Belges. J’allie ainsi mes obligations professionnelles à ma vie familiale. Quant à Philomena, elle a une formation maritime et parle plusieurs langues....

 

 

               Le Courrier picard annonce pour sa part :

               ".....Plus de 2 000 invités sont attendus : le roi d'Espagne ne sera pas là, mais sera représenté par son fils, le prince Felipe (et peut-être la soeur du roi, l'infante Pilar, sera-telle présente...) ; la reine Béatrice des Pays-Bas, le roi Albert II de Belgique (avec Philippe et Mathilde de Belgique, Laurent et Claire de Belgique), Clotilde et Emmanuel-Philibert de Savoie ... Seront également présents de nombreux VIP et personnalités politiques de toute l'Europe pour assister à ce mariage royal entre le prince Jean de France, 43 ans, descendant direct de Louis-Philippe, de la duchesse de Berry et du roi Charles X, et Philomena de Tornos, 31 ans, née de mère autrichienne, ayant passé une grande partie de son adolescence en Auvergne, et parlant aussi bien le français que l'anglais, l'allemand et l'espagnol...."

PRINCE JEAN 4.jpg

Commentaires

  • Tous mes voeux de bonheur aux jeunes mariés !

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL