UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les cathédrales sauvées par le plan de relance ?.....

            Le volet culturel du plan de relance annoncé par Nicolas sarkozy fait des heureux et des inquiets. Des heureux, du côté des associations de défense du patrimoine (ci dessous, la cathédrale de Bordeaux).

            Mais des inquiets du côté des professionnels du tourisme, qui seraient susceptibles de contribuer au financement des mesures de sauvegarde, par le biais de prélèvements ou de taxes sur leur(s) activité(s)..... 

BORDEAUX.JPG

            Le 30 Janvier, à Nîmes, le président a en effet promis 100 millions d'euros supplémentaires pour l'entretien et la rénovation des monuments historiques. Il n'a pas craint d'affirmer que les édifices religieux seraient prioritaires, car marqueurs d'identité:

            "Je ne veux porter en rien atteinte à la laïcité de l'Etat, mais quand on voit ce long chapelet d'églises et de cathédrales, quand on connaît l'Histoire de France, il me semble que c'est notre devoir d'entretenir ce patrimoine".

           On ne peut qu'approuver ces fortes paroles, et ce n'est certes pas nous qui allons contrarier la volonté présidentielle là-dessus. Christine Albanel a énuméré rapidement quelques uns des chantiers qui seront concernés: les cathédrales de Bordeaux, Nantes, Coutances, Arras, Saint-Brieuc, Strasbourg, La Rochelle et Notre Dame de Paris (pour son transept nord et le faîtage de sa nef).

            Une bouffée d'oxygène bienvenue, voire vitale, pour toutes les entreprises spécialisées dans la restauration, l'entretien et la préservation des bâtiments anciens. Ces entreprises sont les gardiennes d'un savoir-faire inestimable, de gestes, d'une habileté et d'une expérience uniques. Ce trésor doit être perpétué, donc transmis. Des jeunes n'attendent que d'être formés à des métiers d'art, ouvrant vers le Beau, élevant le coeur, l'âme et l'esprit par la pratique d'un métier manuel noble et enrichissant, à tous les sens du terme.

            C'est l'un des enjeux de la préservation du Patrimoine, et ce n'est certes pas le moindre.....

Les commentaires sont fermés.