Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Armande au Ministère !.....

           C'est une femme qui parle, et elle est catégorique, même véhémente : "Nos élèves il faut les noter plus sévèrement !... C'est parce qu'on les aime, on veut qu'ils réussissent... Il faut enlever deux points à nos notes....". La voisine avait poussé un peu trop fort le son de la télé, et par la fenêtre ouverte on entendait très bien tout ce que disait cette impeccable personne.....

          De quoi, de quoi ? La révolution culturelle au ministère aurait-elle eu lieu ? On se remettrait à prêcher l'effort aux élèves, et on cesserait de brader les diplômes, bac en tête ? C'est toujours pareil : on écoute la radio tous les jours, tous les jours on allume le poste, et c'est juste le jour où on n'écoute pas qu'il se passe quelque chose.... 

ARMANDE.JPG

          On se précipite donc vers la fenêtre ouverte, d'où viennent ces energiques propos, afin d'en savoir un peu plus sur cette révolution copernicienne qui vient d'avoir lieu en notre absence. Mais non, hélas, il faut déchanter, ce n'était qu'un rêve ! Après quelques instants d'une attention haletante, il s'avérait que ce que l'on entendait c'était en fait Armande Altaï, directrice de la Star Academy 8  qui expliquait à Nikos Aliagas - fort perplexe au demeurant... - que, le niveau des staracadémiciens ( !!!!! ) étant excellent, il fallait pour mieux les départager faire preuve de plus d'exigences envers eux !.....

          Patatras ! Cruelle désillusion, et retour au réel sans douceur !  On s'était laissé aller pendant quelques instants à croire qu'enfin... que de nouveau... et puis, non ! Adieu les espérances d'un retour au réel, à l'effort, au travail dans les collèges et lycées de ministère !

          Mais au fait, après tout, vu l'état dans lequel il est, ce pauvre ministère, si on y envoyait la belle Armande ? Avec sa mentalité et le type d'exigences dont elle fait preuve, elle pourrait y produire le même effet qu'un tsunami - mais bienfaisant cette fois - dévastant toutes les idéologies fumeuses sur la terra ideologica des pédagogistes fumeux, et fumistes, de la rue de Grenelle...

         Et, de toutes façons, ni elle ni personne ne pourrait faire pire que ce qui s'y fait actuellement...

Les commentaires sont fermés.