UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Ca bouille », en Irlande…..

           

non-irlande-referendum-europe-traite-lisbonne-2529876_1378.jpg

          Après avoir imprudemment laissé échapper que les Irlandais devraient revoter, Sarkozy a eu l’intelligence politique d’opérer un rapidissime autant qu’urgentissime virage à 180 °lors de son récent déplacement à Dublin....

          Voilà désormais notre président disposé à donner du temps aux Irlandais (merci pour eux !...) ; le voilà aussi qui déclare n’avoir jamais dit ou voulu dire que les irlandais devraient revoter ! Quels changements peut opérer le principe de réalité ! Bon, on ne va pas chicaner là-dessus : après tout, manger son chapeau n’est peut-être pas le nec plus ultra pour un dirigeant politique, mais ne vaut-il malgré tout pas mieux, lorsque l’on s’est trompé, reconnaître son erreur et faire machine arrière ?..... Bref, après s'être lourdement fourvoyé, et avoir commis une bourde grossière en fonçant tête baissée dans la critique des Irlandais (et d'ailleurs, pour quel profit espéré pour la France ?....), Sarkozy a néanmoins bien fait de redresser vite fait la barre.....

          C’est qu’elle s’impose, la marche arrière : et pour les eurocrates/technocrates et pour tous ceux qui se trompent d’Europe, et qui veulent imposer aux vieilles Nations du continent un Machin dont elles ne veulent pas (cf les trois refus français, hollandais et irlandais…). Tout concorde (sondages, études, enquêtes…) pour montrer que :

- 71% des Irlandais sont contre la tenue d’un nouveau référendum, souhaité par seulement 24 % d'entre eux.

- 62% des personnes interrogées voteraient “non” s’il devait y avoir un nouveau référendum, 34% « oui », (l’écart entre le Oui et le Non augmenterait donc considérablement, passant à 24 points !.....).

- 17% des personnes ayant voté “oui” au traité voteraient “non” cette seconde fois, contre 6% de “oui” pour les personnes ayant voté “non” au traité.

- 67% des Irlandais pensent que le “non” irlandais n’est pas respecté par les autres pays européens.

-Parmi les personnes s'étant abstenues en juin, 57% disent être prêtes à voter "non", contre seulement 26% "oui". 

          « On » s’est cru malin(s) de vexer une Nation, de blesser la fierté naturelle et légitime d’un peuple. On a le choc en retour, l’effet boomerang de cette attitude stupide et grossière, totalement insensée. Et voilà que ces nombreux commentaires, suscités en Europe par le vote négatif de l’Irlande, ont eu comme il fallait s’y attendre le don d'irriter les Irlandais, qui y voient à juste titre une atteinte à leur souveraineté (lls sont -on vient de le voir- 67% à approuver le jugement selon lequel "les hommes politiques européens ne respectent pas le non irlandais"). 

          Et ainsi, comme il n’était pas très difficile de le prévoir, en paraissant forcer la main des électeurs, les hommes politiques européens conduisent-ils en fait beaucoup de gens dans le camp du "Non" …

Les commentaires sont fermés.