UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les prix du mardi...

          le prix citron: collectivement, aux avocats, aux familles et aux membres de l'Arche de Zoé. Voilà des négriers, des trafiquants d'êtres humains pris la main dans le sac. On penserait peut-être qu'ils feraient profil bas? Pas du tout!

          A Créteil le jugement les condamnant à huit ans de prison a été accueilli par des huées des familles à destination du tribunal: "voyous", "salauds". Dans le box, Emilie Lelouch a hurlé une phrase inaudible, le bras levé et le poing fermé (?!). Souad Merimi, la soeur de l'infirmière absente, a crié: "C'est une mascarade, j'ai honte d'être Française". Les journalistes ont également été insultés: "charognards", "charognes", "pourris". Et Maître Collard d'affirmer: "Ce jugement, il pue la violation des droits de l'Homme"!

          Ce qui "pue", c'est surtout la sale mentalité et le sale esprit de toute cette engeance de tartuffes, trafiquants d'esclaves déguisés en humanitaires, "touchant" jusqu'à 2.500 euros par enfant!...Quand à la famille Merimi, "française de plastique" et de fraîche date par la grâce de Chirac, si elle a honte d'être française, elle n'a qu'à quitter un pays dont les habitants ne lui ont jamais demandé de venir chez eux.....

          le prix orange: à Alexis Brezet, pour l'humour féroce mais tout en finesse avec lequel il a épinglé Jean-Chritophe Le Duigou dans son éditorial du 5 Janvier dans le Figaro Magazine. Numéro deux de la CGT, J.C Le Duigou, à 59 ans, a demandé à réintégrer son corps d'origine. Il était à la disposition de son syndicat jusque là (comme 40.000 fonctionnaires tout de même...) et vient d'être nommé "conservateur des hypothèques"!: "...Quoi de plus conservateur, en effet que ces syndicats révolutionnaires (la CFDT est un cas à part) qui s'accrochent en France à la défense des sacro-saints "avantages acquis", avec un aveuglement inversement proportionnel au nombre réel de leurs adhérents, sans se demander si ceci n'explique pas cela? Et comment qualifier autrement que du nom d'hypothèques ces charges qui grèvent notre économie (35 heures, régimes sociaux exsangues, législation du travail ubuesque...) et dont les syndicats, au mépris de l'intérêt général, se font les vigilants gardiens?.....".

          Dédié à celles et ceux qui s'obstinent encore à faire semblant de croire qu'on aurait fait une révolution en 1789.....pour supprimer les privilèges!

Les commentaires sont fermés.

Le quotidien royaliste sur la toile - ISSN 2490-9580 - SITE OFFICIEL